MARVEL’s SPIDER-MAN sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Marvel's Spider-Man

 

Marvel’s Spider-Man arrive enfin sur Playstation 4 profitant de la puissance de la console pour nous offrir la plus spectaculaire de ses aventures.

 

 

SYNOPSIS : Depuis huit ans déjà, Peter Parker combat le crime sous le costume de Spider-Man. Durant toutes ces années, il a réussi à mettre sous les verrous la plupart de ses redoutables ennemis. Mais de mystérieux hommes masqués viennent semer le trouble à New York avec la menace de répandre un gaz mortel dans toute la ville. Ils sont dirigés par Mr Negative, un homme qui semble en vouloir particulièrement au maire Norman Osborn

 

Marvel's Spider-Man

 

Un peu plus de deux ans après sa première présentation à l’E3 2016, le nouveau jeu Marvel’s Spider-Man est enfin disponible sur Playstation 4. Après de nombreux jeux plus ou moins réussis distribué à l’époque par Activision, Sony reprend la franchise dont ils détiennent les droits cinématographiques et s’associent avec Marvel pour les premiers pas de l’Homme-Araignée sur console Next Gen. C’est le studio Insomniac Games, célèbre pour les franchises Spyro, Ratchet & Clank et Resistance qui a pris en main le destin du super héros pour une histoire totalement inédite qui n’a rien à envier à ses différentes aventures cinématographiques et se révèle être sans aucun doute le meilleur jeu vidéo sorti sur le personnage mythique créé par Stan Lee et Steve Ditko.

 

Marvel's Spider-Man

 

Avant de commencer votre partie de Marvel’s Spider-Man, il sera impératif de passer votre console en anglais. Les développeurs n’ont en effet pas pensé à nous proposer dans les menus la possibilité de choisir dans quelle langue on voulait jouer. Le doublage français étant une nouvelle fois loin d’être à la hauteur de la version originale bien plus rythmée et digne d’un véritable blockbuster. La prise en main du super héros sera quasiment immédiate avec un prologue consacré à la traque de Wilson Fisk et de ses hommes de mains. Des petits gangsters afin de se faire la main avant d’attaquer le plat de résistance avec le début de la véritable intrigue contre Mr Negative. Dès le début du jeu nous aurons toute liberté pour se promener dans l’entièreté de l’immense carte de New York. S’inspirant un peu d’Assassin’s Creed, il sera ici nécessaire de pirater des antennes de police afin de pouvoir afficher la carte de la zone et repérer tout ce qu’on peut y faire.

 

Marvel's Spider-Man

 

Au premier abord Le gameplay de Marvel’s Spider-Man ne se distingue pas vraiment de tous les précédents jeux en monde ouvert autour du super héros. C’est toujours avec le même plaisir que l’on voltigera entre les buildings en projetant notre toile avec la superbe bande originale qui se lance dès que l’on décolle dans les airs. On remarquera très rapidement à quel point la modélisation de New York n’a jamais été aussi belle dans aucun des précédents jeux avec  des graphismes pas loin du photo réalisme, une profondeur de champ jamais vue et aucun problème de retard d’affichage. Libre à vous de vous promener à l’affût d’un crime à stopper ou choisir d’enchaîner les missions principales pour faire avancer le jeu. Plus on ira loin dans l’intrigue et plus la carte de New York se chargera de choses à faire augmentant grandement la durée  de vie du jeu : des mission secondaires variées allant du sauvetage d’étudiants à une chasse aux pigeons en passant par la capture de Tombstone, des missions de recherches écologiques très variées, et différents challenges de courses au drone, de désamorçage de bombes ou de combats. Sans compter les photos des différents monuments de la ville à capturer et la recherche d’anciens sac à dos de Peter Parker et la recherche de Black Cat qui n’apparaîtra cependant seulement dans le premier DLC.  Il y aussi un petit coté old school avec des casse têtes à résoudre de circuits électriques et de formules chimiques à reconstituer dans le laboratoire du Dr Octavius.

 

Marvel's Spider-Man

 

L’intrigue de Marvel’s Spider-Man surprendra en se déroulant huit ans après que Peter Parker s’est transformé en Spider-Man. Il n’est donc plus question de raconter les origines du super héros. On découvrira que le jeune homme n’est plus photographe au Daily Buggle mais qu’il travaille en tant qu’assistant du Dr Octavius. Mary-Jane et Peter ont décidé de faire un break dans leur relation et la jeune femme n’est pas actrice mais journaliste. L’ancien rédacteur en chef J. Jonah Jameson est désormais à la retraite et passe maintenant son temps à faire des podcasts anti-Spider-Man que l’on découvrira durant tout le jeu. Le plus surprenant étant de voir que Norman Osborn est maintenant le maire de New York et semble ne s’être jamais transformé en Bouffon Vert. On croisera progressivement de nombreux ennemis familiers dans un scénario qui se laisse en partie deviner par de nombreux indices. On aura aussi la surprise de voir Miles Moranes, le Spider-Man noir apparu dans Ultimate Spider-Man, prendre part au récit dans ce qui ressemble à une origin story.

 

Marvel's Spider-Man

 

Marvel’s Spider-Man semble beaucoup s’être inspiré de la franchise Batman Arkham de Rocksteady. Même genre de narration et surtout même système de combat mélange d’infiltration et de combat au corps à corps en exploitant toutes les capacités de l’homme Araignée. Comme si cela ne suffisait pas, le héros se voit doter de différents gadgets et de  différents types de toiles pour les combats un peu comme dans le dernier film Spider-Man Homecoming. A vrai dire, ces gadgets portent bien leur noms car on peut très bien finir le jeu sans avoir spécialement à les utiliser. Ce qui compte avant tout, c’est de faire évoluer le personnage avec des compétences à débloquer en gagnant des points à chaque mission. Il faudra prendre son temps à jouer les justiciers pour monter ses points d’expérience et faire grimper la barre de santé. Arrivé au niveau 50, vous êtes à peu près sur de finir le jeu sans grande difficulté. Pour le coté esthétique, il sera aussi possible de débloquer différents costumes issus des comics books, des films ou des précédents jeux avec chacun un pouvoir spécial différent. De manière général, le jeu ne se montrera vraiment pas difficile dans son mode de jeu normal pour s’adresser au plus large public même le combat final ressemblera plus à une cinématique interactive. Une difficulté plus extrême et un mode nouvelle partie + se débloqueront lorsque vous aurez fini le jeu une première fois. Le jeu nous permettre aussi de prendre parfois le contrôle de Mary-Jane ou de Miles dans des phases d’infiltration où il faudra se faire le plus discret possible pour explorer des zones.

 

Marvel's Spider-Man

 

Aussi prometteur qu’il le laissait pressentir depuis sa première présentation à l’E3 2016, Marvel’s Spider-Man est sans aucun doute le jeu le plus réussi de la franchise. Une formidable aventure que l’on aura bien du mal à lâcher tant il est plaisant de se glisser dans la peau de l’Homme-Araignée et de jouer les sauveurs dans les rues de New York. Pas le temps de s’ennuyer avec cette intrigue riches en scènes spectaculaires et toutes les activités disponibles sur la carte pour une durée de vie record. Avec ses deux scènes post générique, nul doute qu’Insomniac Games ne tardera pas à faire revenir Spider-Man sur Playstation pour un second épisode que l’on l’attend déjà avec impatience.

 

MON AVIS : 5/5

GRAPHISMES : 5/5
SON : 5/5
JOUABILITÉ : 5/5
DURÉE DE VIE : 5/5
INTÉRÊT : 5/5

 

Marvel's Spider-Man

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEURS : 1
  • GENRE : Aventure
  • DÉVELOPPEUR : Insomniac Games
  • RÉALISATEUR : Ryan Smith
  • SCENARISTES : Benjamin Arfmann & Kelsey Beachum
  • ÉDITEUR : Sony Interactive Entertainment Europe
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISPONIBLE SUR : Playstation 4
  • SITE OFFICIELhttps://www.playstation.com/fr-fr/games/marvels-spider-man-ps4/
  • DATE DE SORTIE : 7 septembre 2018

 

Marvel's Spider-Man