PARIS GAMES WEEK 2019, Compte rendu du salon [Actus Jeux Vidéo]

 

Paris Games Week 2019

 

Rendez-vous immanquable de tous les fans de jeux vidéo, la Paris Games Week tenait sa dixième édition du 30 octobre au 3 novembre 2019. Voici ce qu’il fallait en retenir.

 

 

Comme chaque année les vacances de la Toussaint sont l’occasion d’aller découvrir les nouveautés en matière de jeux vidéo à la Paris Games Week. Mais la Playstation 4 et la Xbox One étant actuellement quasiment à la fin de leurs cycles de vie, 2019 est une année bien morose en terme de sorties de jeux. Cela se ressent forcement dans les allées du salon parisien qui a beaucoup perdu en intérêt cette année avec l’absence remarquée de nombreux importants éditeurs et de démos jouables des blockbusters les plus attendus.

Les années passent et plus la Paris Games Week semblent s’être enfermé dans une routine bien trop familière. L’entrée du salon par le hall accueillant la Paris Games Week Junior nous donne toujours l’impression de revenir au même endroit désespérément triste et vide avec ces bornes de jeux qui n’intéressent pas grand monde et ces différentes activités qui n’ont pas trop leur place dans un univers normalement consacré aux jeux vidéo. Sans parler des stands de librairies plus nombreux que les vendeurs de jeux vidéo. Il faudra un jour nous expliquer pourquoi la Fnac a chaque année le monopole sur le salon alors que cela devrait être au contraire l’occasion de faire le plein de bonnes affaires chez de petits revendeurs.

 

Paris Games Week 2019 - Koch Media

 

En entrant dans le hall principal c’est cette année le jeu Fairy Tale qui nous accueille en bas des marches avec une démo jouable très populaire sur le stand partagé par Koch Media et THQ Nordic qui accueille aussi des démos de Biomutant, Desperado II, Let’s Sing 2020 et Life Is Strange 2. A coté l’éditeur 2K Games est venu présenter ses habituels jeux de catch WWE 2K20 et de basket NBA2K20 déjà sorti depuis le mois de septembre. Le stand faisait aussi la part belle à Borderlands 3 sorti lui aussi en septembre. En face le stand des jeux Made In France présentaient toujours une sélection de petit jeux indépendants en mettant bien en avant les derniers succès comme A Plague Tale, Call Of Cthulu et Greedfall.

 

Paris Games Week 2019 - 2K Games

 

Au même emplacement que d’habitude se tenait le stand Playstation. Le constructeur qui s’est fait discret cette année lors des salons n’avait visiblement pas grand chose à proposer cette année malgré la sortie imminente de Death Stranding. Même si Hideo Kojima en personne a fait le déplacement pour l’inauguration du salon, le jeu était présenté uniquement dans le Playsation Theater où en fonction des heures étaient presenté une démo de gameplay ou simplement la dernière bande annonce déjà visible sur YouTube. Pas de traces en revanche du très attendu Last Of Us Part 2. Pour remplir le stand, Sony a décidé cette année de fusionner son stand avec celui de Square Enix en accueillant les très attendus remake de Final Fantasy VII et le jeu Avengers tous les deux jouables sur le stand. Une exposition des costumes des super héros Marvel était aussi présentée dans des vitrines. Pour les fans il était aussi possible d’essayer le jeu Iron Man VR seul jeu du Playstation VR disponible cette année sur le stand.

 

Paris Games Week 2019 - Playstation / Square Enix

 

Bandai Namco était toujours présent cette annonce et misait clairement sur ses incontournables adaptations de mangas avec des démos du Dragon Ball Kakorot, One Piece Pirate Warriors 4 et One Punch Man : A Hero Nobody Know aux airs de déjà vu.  La part belle était aussi faite au très attendus Cyberpunk 2077 mais il fallait faire au moins deux heures de queue pour pouvoir assister a une démonstration de gameplay de 45 minutes en direct. Chez Ubisoft où les temps sont durs, l’éditeur mettait en avant le Ghost Recon Breakpoint déjà sorti tandis que Watchdogs Legion désormais repoussé sans date n’avait le droit qu’à une présentation non jouable. L’éditeur a mis le paquet pour ses animations en installant carrément des gradins pour les spectateurs.

 

Paris Games Week 2019 - Bandai Namco

 

Encore plus calme que le stand Playstation, le stand de Xbox tentait d’appâter les visiteurs avec la plus grosse arnaque du salon. Une pièce fermée au couleurs de Cyberpunk 2077 dans laquelle avait été reconstitué un décor de bar pour projeter une simple bande annonce et donner la possibilité de se prendre en photo avec une réplique d’une arme du jeu. Parmi les jeux présentés il y avait bien sur Gear 5, le remake de Age Of Empires 2, du Minecraft Dungeon et une véritable voiture de courses à la carrosserie en Lego pour présenter le jeu Forza Horizon 4 Lego Speed Champions . Ils avaient aussi l’exclusivité du jeu Doom Eternal de Bethesda Software.

 

Paris Games Week 2019 - Xbox

 

Sur le stand Nintendo qui semble être le même chaque année seul les gens changent autour de la scène centrale. On pouvait tester cette année le Luigi Mansion 3  et le Ring Fit tous les deux fraîchement sortis,  et se frotter en avant première à Pokemon Épée et Bouclier. La page de la 3DS semble en revanche être belle et bien tournée. Pas très loin, la Fnac avait mis le paquet cette année en ajoutant un étage à son stand pour pouvoir tester des PC gamers.

 

Paris Games Week 2019 - Nintendo

 

Le Pavillon 1 semblait cette année n’être rempli qu’a moitié avec l’absence encore remarquée de Electronic Arts qui aurait pourtant pu en profiter pour nous montrer son nouveau jeu Star Wars : Fallen Order et le Need For Speed Heat. Il manquait aussi Activision dont le Call Of Duty n’avait plus besoin du salon pour se vendre. Meme Fortnite était aux abonnés absents après avoir mis le paquet l’année dernière alors qu’ils auraient pu faire la promo de la refonte du jeu.

 

Paris Games Week 2019 - Ubisoft

 

Le Pavillon 3 était lui toujours consacré au jeu en ligne avec en nouveauté cette année la League Farm Simulator où les joueurs doivent empiler les bottes de foin le plus rapidement possible. On laissera les habituelles compétitions à ceux qui préfèrent regarder les autres jouer plutôt que le faire eux mêmes et les rencontres avec les « Twitcheurs » et « YouTubeurs » aux gamins qui pensent qu’ils sont vraiment des stars.

 

Paris Games Week 20019 - CyberPunk 2077