#PIRE SOIREE de Lucia Aniello [Critique Ciné]

 

#Pire Soirée

 

Scarlett Johansson délaisse un temps les super héros et la castagne pour incarner le personnage principal de la comédie #Pire Soirée. Énième déclinaison de la soirée d’enterrement de vie de jeune fille qui tourne au cauchemar. Sa présence suffira-t-elle à apporter un peu d’originalité au film ?

 

 

SYNOPSIS : Politicienne sur le point de  se présenter au Sénat, Jess Thayer va retrouver ses anciennes copines d’université et sa meilleure amie australienne pour un weekend d’enterrement de vie de jeune fille à Miami. Mais lorsqu’elle vont accidentellement tuer le strip-teaser venu égayer la soirée, leur weekend d’amusement va prendre une autre tournure. Doivent-elles se dénoncer ou plutôt tenter de se débarrasser de cet encombrant cadavre qui pourrait gâcher leurs vies ?

 

En réalisant Very Bad Trip en 2009, le réalisateur Todd Philips se doutait-il que son film allait influencer la quasi-majorité des comédies américaines sur les huit années qui allaient suivre ? Même si elles semblent se faire de moins en moins nombreuses sur nos écrans de cinéma, les comédies américaines ne semblent en effet ne proposer quasiment plus que des histoires de road trips sauvages et de soirées trop arrosées d’enterrement de vie de garçon. En féminisant cette histoire dans Mes Meilleures Amies, le réalisateur Paul Feig a ouvert lui aussi une nouvelle brèche prouvant que les femmes aussi pouvaient s’amuser dans laquelle de nombreux studios se sont rapidement engouffré. #Pire Soirée est le dernier exemple en date de cet engouement. Un film dont on n’attend aucune originalité mais auquel on demande juste de nous divertir.

 

#Pire Soirée

 

Si les comédies mettant en scène des femmes sont désormais monnaie courante, rares sont celles qui ont aussi été réalisées par des femmes. Après Leslye Headland  avec Bachelorette et Elizabeth Banks avec Pitch Perfect 2, #Pire Soirée en comptera désormais une de plus puisque il s’agit du premier film de Lucia Aniello. C’est cependant avec son compagnon Paul W. Dows qu’elle a écrit cette histoire. Le duo connu pour la série Broad City s’inscrit clairement dans la lignée d’un Judd Apatow en ne cherchant jamais à faire fuser les vannes pour nous faire rire absolument. C’est pourquoi on passera probablement plus de temps à être amusé des situations que traversent les cinq héroïnes du film plutôt qu’à passer son temps à s’esclaffer. Si certains pourront trouver que le film n’est pas assez drôle, c’est vraiment le genre d’humour qui veut cela et il ne manquera pas quelques occasions de rires franchement de quelques situations.

Il faudra une bonne dizaine de minutes pour que le film entre dans le vif du sujet le temps de rappeler le passé des héroïnes et nous présenter le personnage de Scarlett Johansson, devenu bien plus sérieuse car elle compte se présenter comme sénatrice même si sa campagne est plutôt mal barrée. Après leurs retrouvailles, les filles partiront faire la fête à l’extérieur avec débauche d’alcool mais aussi une étrange banalisation de l’usage de cocaïne qui aurait fait un vrai scandale si il s’agissait d’un film français. De retour dans leur maison, le film prend presque des allures de vaudeville après la mort accidentelle du strip-teaser à ne quasiment plus changer de lieu et à se demander régulièrement qui frappe à la porte. Après l’inévitable engueulade présente dans le cahier des charges de toutes comédies, la dernière partie prendra une tournure plutôt inattendue  qui sortira un peu le film des sentiers battus. Il y a aussi une sorte d’histoire parallèle avec les mésaventures amusantes du petit ami de Jess inquiet de se faire larguer.

 

#Pire Soirée

 

Dans les cinq filles, on peut facilement distinguer deux groupes. Il y a celles qui sont là pour faire jolie comme Scarlett Johansson et Zoe Kravitz moins habituées au registre de la comédie et servent plus à passer les plats pour les trois autres filles  Kate McKinnon, révélée par son rôle dans le reboot au féminin de S.O.S. Fantômes qui joue ici la meilleure amie australienne, Ilana Glazer actrice fétiche de la réalisatrice en lesbienne activiste et Jillian Bell dans le rôle de la grosse exubérante de service à la manière de Rebel Wilson qui veut garder pour elle son amie Jess. Des copines un peu petit budget par rapport au chèque qu’a du encaisser Scarlett Johansson que les fans d’action seront content de la voir se déchaîner  un peu en fin de film. On sera surpris mais enchanté de retrouver Demi Moore dans un rôle très secondaire de voisine échangiste.

Le plus gros défaut que l’on pourra reprocher à #Pire Soirée est probablement que le film ne se lâche jamais vraiment assez. Si il se veut irrévérencieux, il est loin d’être vraiment trash. Il y avait pourtant moyen de se lâcher un peu plus à la manière de Demi Moore qui apparaît topless. On  sent que les producteurs n’ont pas voulu aller trop loin pour ne pas voir le film interdit aux moins de 17 ans alors que ce genre de films s’y prête particulièrement pour être plus délirant à la manière des films des frères Farrelly ou du duo Seth Rogen / Evan Goldberg.

 

#Pire Soirée

 

Aussi peu original que ce qu’on pouvait l’imaginer avant d’entrer dans la salle, #Pire Soirée se laisse cependant regarder sans déplaisir grâce à ses cinq actrices principales qui forment une bande crédible entre les sexy et les comiques.  Pas destiné à nous faire rire pendant toute sa durée, le film arrive cependant à nous amuser et même parfois à nous faire vraiment rire mais seulement à quelques trop rares occasions. La réalisatrice et scénariste Lucia Aniello n’aurait pas du hésiter à pousser le bouchon un peu plus loin pour tenter de se démarquer un peu du lot. Tel quel son film sera très rapidement eclipsé par la prochaine comédie du même genre à sortir.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Rough Night
  • RÉALISATRICE : Lucia Aniello
  • AVEC : Scarlett Johansson, Kate McKinnon, Jillian Bell, Zoë Kravitz et Ilana Glazer
  • SCÉNARISTES : Lucia Aniello et Paul W. Downs
  • COMPOSITEUR : Dominic Lewis
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE :  1h41
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIEL :
  • DATE DE SORTIE : 02 août 2017