SCARY STORIES de André Øvredal [Critique Ciné]

Après The Jane Doe Identity, le réalisateur André Øvredal revient avec Scary Stories, un nouveau film d’horreur imaginé et produit par Guillermo Del Toro.

SYNOPSIS : Pour Halloween, un groupe de jeunes décide d’aller se faire une frayeur en allant visiter une maison présumée hantée. Ils vont y découvrir un étrange livre d’histoires ayant appartenu à la jeune fille qui habitait ici. Ils regretteront vite d’avoir ramené le livre chez eux lorsque de nouvelles histoires dont ils seront les victimes vont apparaître dans le livre et se réaliser pour de vrai.

Tout le monde connait la série de romans Chair De Poule de R.L. Stine mais qui se souvient de la saga littéraire Scary Stories To Tell In The Dark de Alvin Schwartz ? Visiblement marqué par ces livres Guillermo Del Toro a voulu leur rendre hommage en écrivant le scénario de Scary Stories. Mais au lieu de le réaliser lui même , il a préféré confier cette tache au norvégien Andre Øvredal. Tous les deux « chasseurs de trolls », les deux hommes semblaient fait pour s’entendre mais leur collaboration oublie l’essentiel, nous faire peur !

Scary Stories

On sent tout de suite qu’avec Scary Stories, Guillermo Del Toro et Andre Øvredal ont voulu surfer sur le succès du récent remake de Ça dont la suite sort le mois prochain. Pour rester fidèle à la saga littéraire ils ont choisi de faire se dérouler le film en 1968. Mais en dehors de fortes allusions au climat politique de l’époque entre la réélection de Nixon et le début de la guerre du Vietnam on aura vite tendance à oublier que nous sommes cinquante ans plus tôt tant cela se voit rarement a l’image.

Il est clair que Scary Stories s’adresse avant tout à un public adolescent en quête d’un premier frisson qu’aux vrais fans d’horreur. Plutôt dommage quand on connaît le potentiel des deux hommes pour nous faire flipper. Le scénario de Scary Stories se montre rapidement guère original avec ce livre maudit qui va piéger ceux qui l’ont découvert. Du réchauffé qui ne cherchera vraiment pas a faire dans l’originalité, expliquant peut être pourquoi Guillermo Del Toro n’a pas réalisé lui même le film mais a préféré le confier a un sous fifre.

Scary Stories

La patte de Guillermo Del Toro est indéniable dans l’apparence des créatures horrifiques qui peuplent Scary Stories. Véritable réussite de ce long métrage, elles sont toutes véritablement angoissante. Malheureusement à aucun moment dans le film le réalisateur Andre Øvredal arrivera à créer l’ambiance nécessaire pour faire monter la tension et le malaise d’un vrai film d’épouvante digne de ce nom. C’est sans la moindre émotion que l’on verra disparaître nos jeunes héros les uns après les autres. L’histoire montre vite ses limites et Guillermo Del Toro ayant visiblement envie de donner une suite à cette histoire, il ne se soucie guère de nous  frustré avec une fin expéditive.

Scary Stories donne le rôle principal à la jeune Zoe Margaret Colletti vue dans les films Annie et Wildlife : Une Saison En Enfer. Elle est plutôt convaincante dans ce premier grand rôle même si il aurait mérité d’être un peu plus étoffé. Elle fera équipe avec un jeune immigré cherchant à fuir la police joué par Michael Garza qui n’a pour le coup rien d’attachant.  On se demandera bien ce qu’est venu faire Dean Norris dans cette histoire ou en tant que père de l’héroïne, il n’a qu’un rôle vraiment anecdotique.

Scary Stories

Il y avait de quoi largement y croire en voyant le duo Guillermo Del Toro et Andre Øvredal s’unir pour ce Scary Stories. Malheureusement si le film propose une galerie de monstres au look bien flippants il n’arriveront jamais à nous faire vraiment frissonner tant le film est bien trop sage. Seuls les plus jeunes spectateurs pourront faire des cauchemars de cette histoire qui laissera sur leur faim les vrais fans d’horreur tant le film manque d’angoisse.

MON AVIS : 2/5