SHADOW OF THE COLOSSUS sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Shadow Of The Colossus

 

Douze ans après sa sortie sur Playstation 2, le mythique Shadow Of The Colossus arrive maintenant sur Playstation 4 dans une nouvelle version qui remet au gout du jour ce chef d’oeuvre vidéo ludique.

 

 

SYNOPSIS : Dans l’espoir de voir ressusciter sa bien-aimée Mono, le jeune guerrier Wander se rend dans un temple dans une grande vallée isolée. Là bas la voix d’une entité baptisée Dormin lui promet d’exaucer son vœu si il arrive à terrasser les seize colosses qui peuplent ces terres interdites. A l’aide de son épée aux pouvoirs magiques, il va chevaucher les plaines à la recherche de ces monstres sans craindre la mise en garde de Dormin sur les conséquences qu’il aura à subir.

 

Second jeu de la Team Ico, Shadow Of The Colossus a été dès sa sortie en 2006 considéré comme un immense chef d’oeuvre aux graphismes à faire décrocher la mâchoire avec ces colosses géants et son vaste monde ouvert. Pourtant en y rejouant maintenant sur Playstation 2,  il faut reconnaître qu’il a tout de même très mal vieilli. Entre les gros problèmes de caméra et de jouabilité et des graphismes sans profondeur noyés dans un brouillard dégueulasse destiné à masquer l’aliasing qui fait mal aux yeux si on joue plus d’un quart d’heure, on se demande encore comment on a pu le qualifier de chef d’oeuvre si ce n’est pour ses énormes ambitions. Ressorti en 2011 sur PS3 dans une version remasterisée qui ne faisait qu’améliorer les textures sans rien changer au jeu, il arrive maintenant sur Playstation 4. Mais parce qu’une simple remasterisation n’aurait pas suffit à le mettre au niveau d’un jeu digne de la dernière console de Sony, c’est carrément un remake que les développeurs de Japan Studio et Bluepoint Games nous propose de découvrir avec l’impression d’enfin pouvoir jouer au véritable chef d’oeuvre qu’avait en tête son concepteur Fumito Ueda.

 

Shadow Of The Colossus

 

Repartant totalement de zéro avec un nouveau moteur graphique capable de tourner également sur PS4 Pro, ce remake de Shadow Of The Colossus donne vraiment l’impression d’avoir exhumer un chef d’oeuvre en très mauvais état pour le restaurer comme on l’a jamais vu. Après le succès d’Ico, le concepteur Fumito Ueada avait clairement vu trop grand par rapport aux capacités de la Playstation 2 au point qu’il fallait vraiment en vouloir pour aller au bout de cette aventure. Avec ce remake, l’ambition de Bluepoint Games est vraiment de permettre au plus large public de découvrir le jeu. Tout d’abord avec des graphismes qui n’ont plus rien à envier à grand nombre de jeux Playstation 4 dans ses textures, ses effets lumineux et sa profondeur de champs qui font réaliser que l’effet de brume constant dans la version PS2 n’était probablement pas un choix artistique tant il ne manque pas du tout. Mais aussi c’est dans la jouabilité que l’on appréciera le plus cette nouvelle version. Oubliez le combat incessant avec la caméra qui faisait de la version originelle un véritable calvaire, maintenant la caméra est fluide et se contrôle très facilement. Pour la maniabilité, il faudra toujours un petit temps pour prendre les contrôles en main mais ce n’est qu’une question de minutes d’autant plus que les développeurs proposent le choix entre différents réglages de touche. Enfin la difficulté semble aussi avoir été repensé avec un mode normal plus facile pour coller encore aux standards du moment. Libre à ceux qui ont déjà plié les versions PS2 et PS3 de prendre le niveau de difficulté supérieur.

Dans Shadow Of  The Colossus, le joueur dirige Arwen  un jeune guerrier muni d’une épée magique et d’un arc et accompagné de son cheval Agro bien utile pour sillonner l’immensité du monde ouvert créé à l’origine par Team Ico. Après une brève indication sur le colosse à abattre, Arwen devra faire scintiller son épée pour savoir dans quelle direction s’engager. Il faudra parfois galoper un bon moment pour trouver le passage qui conduira au colosse d’autant que les envies de faire des détours ne manquent pas tant les graphismes sont magnifiques. Une fois arrivé face au géant, le joueur devra encore trouver le moyen de l’abattre. Si là encore l’entité Dormin lâchera de temps en temps des indices, ce sera au joueur d’explorer le terrain pour trouver comment réussir à atteindre la bête. Il faudra à chaque fois réussir à monter sur la créature pour atteindre son ou ses points faibles et y planter son épée à plusieurs reprises. Pour escalader, Arwen dispose d’une jauge d’endurance chronométré qui s’épuise dès qu’on s’accroche. Il faudra réussir à lutter contre les débattements du colosse pour arriver bien souvent au sommet de son crane. A moins de faire de grosses chutes où de se faire marcher dessus, la plupart des colosses ne montreront pas vraiment de difficulté à être abattu une fois que l’on aura compris comment les atteindre. Seuls quelques uns seront capable de nous attaque à distance en jetant des boules de feu, des éclairs ou en tentant de nous empoisonner. A chaque fois Fumito Ueda a débordé d’imagination pour proposer des affrontements spectaculaires toujours différents.

 

Shadow Of The Colossus

 

Si pour venir au bout de ces colosses, il ne faudra pas plus de dix heures, Shadow Of The Colossus cache en fait de petits éléments qui prolongent la durée de vie. Il sera en effet possible de chercher à travers le vaste monde de petits lézards scintillants dont il faudra récupérer la queue pour faire monter la jauge d’endurance et aussi décrocher des fruits pour monter la barre de vie. Chaque colosse abattu pourrz aussi être ressusciter en priant sur sa dépouille dans un mode résurgence qui prend l’allure d’un vieux films dont la pellicule est marquée de défauts. Bluepoint Games s’est même permis de rajouter au jeu des pièces à collectionner qui lorsqu’elles auront été toutes récupérées permettront d’avoir avoir accès à une nouvelle épée. Une fois le jeu terminé, il sera aussi possible de reprendre le jeu dans un mode Nouvelle Partie + qui intègre le mode Time Attack. En priant devant chaque statue de colosse dans le temple un challenge chronométré nous obligera à éliminer le monstre dans un temps donné en échange de différents objets bonus comprenant des masques, des capes ou un harpon bien utiles pour les combats.

On peut encore trouver des défauts à Shadow Of The Colossus mais ils sont peut être dû pour la plupart aux restrictions de l’époque. En 2006, les jeux en Monde Ouvert n’était pas encore légion et Fumito Ueda était un pionner dans le genre qui a depuis influencé de nombreux concepteurs. On peut reprocher au jeu le manque d’explication sur le jeu, c’est juste en regardant les stats dans le menu que l’on découvrira l’intérêt de collecter queues de lézards et fruits et tous les secrets seront découverts que par le plus grand des hasards ou en regardant la soluce du jeu. D’autre part, même si ce monde est magnifique, son immensité le rend d’autant plus vide. Comparé aux Open World d’aujourd’hui, le jeu manque de quêtes secondaires ou simplement de chose à faire dans nos chevauchés pour pousser à l’exploration de chaque recoin. Comme beaucoup de jeu avec des chevaux, la maniabilité d’Agro est encore loin d’être optimale au point qu’on aura parfois envie de poursuivre à pied tant il semble peureux dans les passages étriqués. Enfin, on pourra constater par moment des retards d’affichages des textures mais rien qui gâchera vraiment notre  plaisir.

 

Shadow Of The Colossus

 

Douze ans plus tard voici enfin la version qui nous donnera vraiment envie d’aller au bout de Shadow Of  The Colossus. Avec ses graphismes entièrement refaits absolument sublimes, sa bande originale magnifique et les affrontements spectaculaires avec ces seize colosses, nous sommes enfin vraiment devant le chef d’oeuvre que Fumito Ueda avait véritablement en tête. Et si il reste bien quelques défauts, ce n’est pas une raison pour passer à coté de ce jeu surtout si vous n’y avez jamais joué. Vous y découvrirez LE jeu qui a influencé la majorité des jeux en mondes ouverts sortis depuis y compris même le dernier Zelda. Connu pour ses nombreuses remasterisation, le studio Bluepoint Games s’est vraiment surpassé ici au point qu’on espère qu’il se penche très vite sur une nouvelle version d’Ico.

 

MON AVIS : 4/5

GRAPHISMES : 4/5
SON : 5/5
JOUABILITÉ : 4/5
DURÉE DE VIE : 4/5
INTÉRÊT : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEUR : 1
  • GENRE : Action / Aventure
  • DÉVELOPPEUR : Japan Studio / Bluepoint Games d’après le jeu de Team Ico
  • ÉDITEUR : Sony Computer Entertainment Europe
  • DISPONIBLE SUR : PS4, Xox One et PC
  • SITE OFFICIEL : https://www.playstation.com/shadow-of-the-colossus-ps4/
  • DATE DE SORTIE : 7 février 2018

 

Shadow Of The Colossus