STAR WARS : LES DERNIERS JEDI de Ryan Johnson [Critique Ciné]

 

Star Wars : Les Derniers Jedi

 

Après le spin off Rogue One, la saga Star Wars se poursuit avec Les Derniers Jedi, second volet de la nouvelle trilogie initiée par Disney avec Le Réveil De La Force. Aurons nous enfin les réponses à toutes les interrogations qui se posent depuis deux ans ?

 

 

SYNOPSIS : Rey a enfin réussi à localiser Luke Skywalker et la Rébellion a retrouvé l’espoir qu’il soit l’étincelle capable de faire tomber le Nouvel Ordre. Mais les forces du Supreme Leader Snoke sont sur le point de détruire la base de la rébellion obligeant Leia Organa et ses troupes à fuir de toute urgence la planète vers un nouveau refuge.

 

La nouvelle du rachat de la franchise Star Wars en 2012 n’avait pas fait que des heureux et parmi les détracteurs nombreux sont ceux qui n’ont bêtement vu en Le Réveil De La Force qu’un simple copié/collé de l’Episode IV alors qu’il introduisait pourtant une toute nouvelle génération de héros et développait l’histoire que l’on connaissait déjà avec son nouveau lot de mystère. La saga Star Wars a toujours été conçu en miroir avec des événements qui faisaient écho l’un à l’autre car, comme dans la vraie vie, l’Histoire dans Star Wars n’est au fond qu’un éternel recommencement et Le Réveil De La Force était là avant tout pour établir de nouvelles bases pour la suite.

 

Star Wars : Les Derniers Jedi

 

Les choses sérieuses commencent en réalité avec ce second volet Les Derniers Jedi dont l’écriture du scénario et la réalisation ont cette fois ci été confié à Rian Johnson, célèbre principalement pour avoir mis en scène le film de science fiction Looper. Cette nouvelle trilogie semble avoir été imaginé comme un cadavre exquis où chacun des réalisateurs nommés peut apporter sa vision de la saga à partir d’un fil conducteur tracé par J.J. Abrams et Lawrence Kasdan le scénariste culte de L’Empire Contre-Attaque et Le Retour Du Jedi. Ce nouveau scénario était encensé par les acteurs et par toute l’équipe de Lucasfilm avant même le premier tour de manivelle et le résultat semble avoir tellement convaincu la nouvelle patronne Kathleen Kennedy que l’on a cette fois ci jamais entendu parler de reshoots et que Rian Johnson a même déjà obtenu le feu vert pour développer sa propre trilogie avant même que l’on sache si Les Derniers Jedi sera un nouveau succès au box office. Il est désormais temps de le découvrir…

Il faut s’y habituer, le rachat de Star Wars par Disney nous prive désormais de la célèbre fanfare de la Fox en début de film et c’est directement avec le thème de John Williams revenu à la baguette pour ce nouveau film que commence Les Nouveaux Jedi. L’histoire démarre quasiment à la minute près où s’achevait Le Réveil De La Force. On va déjà entendre certains « fans de la première heure » se plaindre que ce nouveau film commence exactement comme L’Empire Contre-Attaque avec la fuite de la Rébellion face à l’arrivée imminente des forces du Nouvel Ordre mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir que cette scène se distingue rapidement par son coté spectaculaire et un humour digne de La Folle Histoire De L’Espace. Rian Johnson semble aussi s’être beaucoup inspiré de Rogue One : A Star Wars Story pour montrer le courage de membres de le Rébellion anonymes qui vont être pris dans le spectaculaire affrontement de cette introduction. La scène suivante nous fera rejoindre Rey face à Luke Skywalker au moment même où elle lui tend son sabre laser. La réaction du Jedi sera là encore très surprenante et bien loin de ce qu’on a bien pu imaginer pendant les deux années qui nous séparent de la sortie du Réveil De La Force. Preuve que ce nouvel Episode s’annonce vraiment différent et loin de tout ce à quoi on pouvait s’attendre.

 

Star Wars : Les Derniers Jedi

 

Là où J.J. Abrams signait avec l’Episode VII un grand Space Opera riche en aventure, Les Derniers Jedi est un film bien plus sombre qui repose avant tout sur de grands affrontements psychologiques qui se ressentent déjà d’abord dans la façon dont le Supreme Leader Snoke traite Kylo Ren et le General Hux puis dans la relation entre Rey et Luke Skywalker. Mais le plus étonnant est le lien inédit entre Rey et Kylo Ren/Ben Solo par la Force que l’on n’avait jamais vu représenté ainsi dans aucun des précédents épisodes. Le danger du Coté Obscur domine tout le long du film faisant à nouveau le lien avec L’Empire Contre-Attaque mais sans que l’on puisse vraiment ressentir de copier/coller même si Luke Skywalker en ermite effrayé par le pouvoir de la Force n’est pas sans rappeler le Yoda à moitié fou de l’Episode V. L’aventure n’est cependant pas oublié représenté dans le film principalement par l’ancien Stormtrooper Finn qui se trouve une nouvelle partenaire prénommée Rose pour une mission de très haute importance et par le pilote tête brulée Poe Dameron qui prend plus d’ampleur dans ce nouveau volet.

Disney recrute aussi deux grandes stars pour renforcer le casting. Laura Dern qui joue un membre de la Rébellion autoritaire et ambigu et surtout Benicio Del Toro épatant dans le rôle d’un personnage clé dans l’intrigue. C’est la jeune génération qui est vraiment mise en avant dans le film confirmant tout le bien que l’on pensait de cette distribution à la sortie du Réveil De La Force. Bien que secondaire Mark Hamill délivre cependant l’interprétation la plus intense de Luke Skywalker qui prouve que l’acteur injustement boudé par Hollywood aurait mérité un meilleur traitement. Pour sa dernière apparition, Carrie Fisher joue une Leia Organa toute en émotion comme elle l’était déjà dans l’Episode VII. Forcement sa disparition à la fin du tournage rendra sa performance encore plus émouvante. Les pauvres Chewbacca, R2-D2 et C3-PO ne seront que relégués aux rôles de figures iconiques sans véritable importance dans l’histoire face à un BB-8 magistral.

 

Star Wars : Les Derniers Jedi

 

Le scénario de Les Derniers Jedi répondra bien à certaines des questions que l’on se posait en découvrant le premier volet de cette nouvelle trilogie et notamment la principale mais Rian Johnson semble avoir été plutôt embarrassé par ces intrigues laissé en suspend et y répond à sa manière pour mieux développer ses propres idées. Le scénariste répond cependant avec humour à tout ceux qui s’étaient moqués de l’apparence de Kylo Ren dans l’Episode VII la justifiant en une sentence du Supreme Leader Snoke. Certaines intrigues ne seront même plus évoqués comme cette histoire des Chevaliers de Ren que l’on espérait voir ici et un des grand mystère restera encore sans réponse et ne sera peut être même pas mieux expliqué dans un prochain film mais très certainement plutôt en roman. Ceux qui avaient développé de grandes théories risquent d’être surpris voir peut être même déçus et il est certain que ce nouveau film donnera lieu à de nombreux débats voir de véritable polémiques parmi les différentes générations de fans tout comme certains passages qui utilisent quelque fois de petites facilités scénaristiques. Il faut tout de même saluer un scénario très riche qui nécessitera plusieurs visionnages pour profiter pleinement de chaque moment. Ce qui est certains c’est que même si il s’agit du plus long film de la saga, on ne verra jamais le temps passer.

En terme de réalisation, Les Dernier Jedi assure encore une fois le grand spectacle. Si on ne peut vraiment ressentir de « touche Rian Johnson« , le film s’inscrit dans la droite lignée du Réveil De La Force avec l’utilisation au maximum de créatures en animatronique et des décors naturels au lieu du tout digital de la Prélogie de George Lucas. On sera souvent époustouflée par les batailles ultra dynamiques et amusé par les différentes nouvelles créatures comme les Porgs qui semblent avoir souvent été intégrées à l’histoire pour donner un coté familial à un film très sombre dans son intrigue et permettre de développer le merchandising. Certains effets spéciaux semblent cependant parfois un peu moins réussi et notamment les premières images de la réapparition d’un personnage clé de la saga mais c’est peut être parce que l’on n’est pas habitué à le voir sous cette forme. De la nouvelle bande originale de John Williams, on ne prêtera attention qu’ à la réutilisation des plus grands thèmes réutilisés ici. En terme d’instrumentation, le compositeur  réutilise les mêmes sonorités bien connues soulignant la scène dans un casino huppée comme une version deluxe de la Cantina.

 

Star Wars : Les Derniers Jedi

 

On ne nous avait pas menti ! Ce Star Wars : Les Derniers Jedi surpasse Le Réveil De La Force et quasiment tous les autres films de la saga sauf son modèle absolu l’indéboulonnable L’Empire Contre-Attaque. Il se dégage du scénario de Rian Johnson une tension psychologique permanente dans une histoire très sombre mais tout de même bourrée d’humour qui surprend réellement tant elle s’éloigne très intelligemment de toutes les théories que l’on avait pu imaginer. Bon courage à J.J. Abrams pour reprendre le flambeau après une telle réussite car il sera difficile de surpasser la richesse de ce nouvel épisode. N’en déplaise aux mauvaises langues mais après un Rogue One exceptionnel en tout point et un Reveil De La Force scotchant, Disney prouve avec Les Dernier Jedi a quel point ils ont un immense respect pour la saga de George Lucas qui s’enrichit de films vraiment phénoménaux.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Star Wars : The Last Jedi
  • RÉALISATEUR : Rian Johnson
  • AVEC : Mark Hamill, Carrie Fisher, Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac & John Boyega
  • SCENARISTE : Rian Johnson d’après les personnages créés par George Lucas
  • COMPOSITEUR : John Williams
  • GENRE : Science Fiction, Space Opera
  • DURÉE : 2h30
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : The Walt Disney Company France
  • SITE OFFICIELhttp://www.starwars.com/the-last-jedi/
  • DATE DE SORTIE : 13 décembre 2017