THE DEAD DON’T DIE de Jim Jarmusch [Critique Ciné]

 

The Dead Don't Die

 

Après les vampires de Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch poursuit dans le film de genre avec The Dead Don’t Die, un hommage aux films de zombies qui a l’honneur de faire l’ouverture du Festival de Cannes et que l’on peut découvrir en même temps dans toutes les bonnes salles de ciné.

 

 

SYNOPSIS : Alors que la Terre est sorti de son orbite suite à l’explosion des pôles, les habitants de la petite ville de Centerville vont remarquer d’étranges phénomènes. Cela commence par un dérèglement des cycles jour / nuit avant que les morts commencent à sortir de leurs tombes. Une véritable invasion de zombies à laquelle vont devoir faire face les policiers locaux Cliff Robertson et Ronnie Peterson.

 

Pour son ouverture, le Festival de Cannes a le droit cette année à une invasion de zombies. Si d’habitude les films de ce genre sont plutôt confinés aux séances de minuit comme ce fût le cas pour Dernier Train Pour Busan ou L’Armée Des Morts, The Dead Don’t Die a lui l’honneur d’être le premier film de morts vivants à être sélectionné pour la compétition officielle. Il y a une en fait une bonne raison pour cela car il s’agit du nouveau film de Jim Jarmusch, un grand habitué de la Croisette où il a été déjà plusieurs fois récompensé. Mais ce nouveau film méritait-il vraiment un tel honneur ?

 

The Dead Don't Die

 

Jim Jarmusch à la tête d’un film de zombies ? Il y a de quoi être méfiant après avoir été bien déçu par son film de vampires Only Lovers Left Alive. Si la bande annonce pouvait nous laisser croire à une comédie dans la lignée de Bienvenue A Zombieland, The Dead Don’t Die est en réalité bien en dessous de nos espérances. Et pourtant il faut avouer que cela commençait bien. Porté par un humour absurde, la découverte des personnages de The Dead Don’t Die nous fait passer un vrai bon moment. La nonchalance et la placidité des deux héros du film, les policiers Cliff Robertson et Ronnie Peterson joués respectivement par Bill Murray et Adam Driver sera source de nombreuses scènes vraiment drôles et la plupart des personnages haut en couleurs nous réserverons bien des surprises.

Malheureusement c’est à l’allure d’un mort vivant que se déroule The Dead Don’t Die et on finira rapidement à trouver le temps long tant les événements mettent du temps à se mettre en place. Les premiers zombies de l’histoire joués entre autre par le chanteur Iggy Pop mettront bien un bon quart d’heure avant de sortir de terre. Alors qu’on pensait que le film sombrerait enfin dans l’horreur et l’angoisse, ce n’est clairement pas ce que Jim Jarmusch comptait faire avec ce film. Préférant rester sur un ton léger de comédie, le film ne présentera aucun véritable moment d’angoisse mais nous offrira tout de même quelques plans bien sanglants.

 

The Dead Don't Die

 

Cette lenteur d’exécution ne semble être  là que pour masquer un manque flagrant d’inspiration. On sent clairement la volonté de Jim Jarmusch de rendre hommage à George A. Romero, le regretté réalisateur de La Nuit Des Morts Vivants avec The Dead Don’t Die. Derrière cette histoire de morts vivants, il cherche à dénoncer les addictions et les mauvaises habitudes des humains qui font d’eux des sortes de zombies. C’est exactement le même message que George A. Romero avait glissé dans ses films et particulièrement dans Zombie (Dawn Of The Dead). Le réalisateur se tire aussi une balle dans le pied en voulant faire un film meta où les personnages ont conscience de jouer dans un long métrage. Cela donnera une fin particulièrement ratée qui donne l’impression que le réalisateur se moque bien des spectateurs qui auront pourtant déboursé au moins 12 euros en pensant passer un bon moment.

L’intérêt principal de The Dead Don’t Die repose sur son casting qui regroupe de nombreux fidèles du réalisateur. Bill Murray le héros de Broken Flowers, Adam Driver le héros de Patterson ou Tilda Swinton la vampire de Only Lovers Left Alive tiennent les rôles principaux et croiseront d’autres habitués comme Tom Waits, Steve Buscemi ou Iggy Pop. Visiblement chacun des acteurs semble s’être bien amusé à jouer dans ce film mais on ne verra pas trop bien ce qui a pu les pousser à accepter de jouer dans un film au scénario si anémique si ce n’est uniquement pour le plaisir de tourner encore avec Jim Jarmusch.

 

The Dead Don't Die

 

Si The Dead Don’t Die semblait prometteur dans ces premiers instants avec un humour décalé et une belle brochette d’acteur, le rythme bien trop lent du film mettra rapidement à mal notre patience. Visiblement guère inspiré, le nouveau Jim Jarmusch ne fait que reprendre le même message que les longs métrages cultes de George A. Romero et n’égalera pas les récents Planète Terreur, Bienvenue A Zombieland ou Shaun Of The Dead dans le genre comédie zombiesque. Ce manque d’inspiration fini par devenir un véritable manque de respect du spectateur vu le prix de la place de cinéma tant ce film donne l’impression de n’avoir aucune histoire à raconter et n’apportera rien de nouveau au genre. Cruelle déception.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Jim Jarmusch
  • AVEC : Bill Murray, Adam Driver, Tom Waits, Tilda Swinton & Chloë Sevigny
  • SCÉNARISTE : Jim Jarmusch
  • COMPOSITEUR : Sturgill Simpson
  • GENRE : Comédie, Epouvante – Horreur
  • DURÉE : 1h43
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures France
  • SITE OFFICIEL : https://www.universalpictures.fr/micro/dead-dont-die
  • DATE DE SORTIE : 14 mai 2019