IL A DÉJÀ TES YEUX de Lucien Jean-Baptiste [Critique Ciné]

 

Il A Déjà Tes Yeux

 

Lucien Jean-Baptiste tourne plus vite que son ombre ! Dix mois seulement après son dernier film Dieumerci !, il sort cette semaine son quatrième film Il A Déjà Tes Yeux qui illustre avec un sujet sensible les thèmes qu’il affectionne depuis ses débuts.

 

 

SYNOPSIS : Tout semble sourire à Paul et Sali. Alors qu’ils venaient d’ouvrir leur boutique de fleurs, ils reçoivent enfin le coup de fil qu’ils attendaient depuis des mois,  ils vont pouvoir adopter ! Mais une sacrée surprise les attend car leur petit bébé est blanc avec des cheveux blond et de très jolis yeux bleus et s’appelle Benjamin. Si pour les nouveaux parents, cela ne posent aucun problème, il va encore falloir le faire accepter à leur entourage.

Lucien Jean-Baptiste est un peu une sorte d’ambassadeur du « Feel-Good Movie » et du « Vivre Ensemble » que ce soit dans les films qu’ils réalisent depuis ses débuts comme dans ceux où il n’est qu’acteur. Cela est encore le cas avec Il A Déjà Tes Yeux, une comédie burlesque destinée à faire changer les mentalités. Mais après le sympathique Dieumerci !, il n’a visiblement pas pris assez de temps pour soigner sa nouvelle histoire.

 

Il A Déjà Tes Yeux

 

Il A Déjà Tes Yeux est en effet un film très maladroit qui joue les équilibristes sur le fil du rasoir. On pourrait très bien le voir comme une comédie burlesque qui s’amuse à inverser les rôles pour se jouer des clichés mais c’est en fait un film vraiment dangereux car il pourrait très vite être retourné pour illustrer les thèses les plus nauséabondes des racistes. Lucien Jean-Baptiste et ses deux scénaristes voudraient passer un message d’intégration mais en forçant sur les clichés sur la famille africaine, ils montrent surtout des gens qui ne semblent pas vouloir s’intégrer et se montre eux même racistes envers les blancs.

On pourrait presque croire que Lucien Jean-Baptiste conseille aux familles noirs d’adopter un petit blanc pour s’intégrer carrement même le parfait petit aryen (blanc, blond aux yeux bleus) rappelant des souvenirs nauséabonds. Ce n’est à coup sur absolument pas le message du réalisateur mais comme chacun sera libre d’avoir sa propre interprétation de cette comédie, le film pourrait facilement soulever une polémique et être récupéré par les partisans du Front National et les lecteurs d’Eric Zemmour.

 

Il A Déjà Tes Yeux

 

En s’arrêtant au premier degré, il y a quand même de très bon moment dans Il A Déjà Tes Yeux. Lucien Jean-Baptiste et Aïssa Maïga forment un couple sympathique qu’on soutiendra avec plaisir et un peu d’inquiétude face au zèle d’une employée des services sociaux jouée par Zabou Breitman qui aimerait voir échouer le couple. Il faut dire que le jeune bébé choisi pour le film est particulièrement craquant et expressif. On ne comprendra cependant pas l’hystérie subite de tous les personnages dans une scène finale qui dénote vraiment avec l’ensemble et entache un peu plus le film.

La très bonne surprise du film est Vincent Elbaz qui joue le meilleur ami de Paul. Un personnage vraiment étonnant loin des rôles habituels de l’acteur et qui pourrait bien être le héros de son propre film tant il a son propre univers très amusant. Lucien Jean-Baptiste fait aussi appel à ses fidèles tel le chanteur Michel Jonasz dans un tout petit rôle et la pétillante Delphine Théodore déjà présente dans DieuMerci !

 

Il A Déjà Tes Yeux

 

Dans sa volonté de signer un nouveau feel good movie qui prône le vivre ensemble, Lucien Jean-Baptiste signe ici  un film malheureusement très maladroit qui ne fera probablement que conforter chaque spectateur dans leurs convictions au lieu de faire changer les mentalités. On est loin de la réussite d’un Qu’est-Ce Qu’on A Fait Au Bon Dieu qui avait su jouer sur les tous les clichés racistes tout en restant toujours sur le fil.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Lucien Jean-Baptiste
  • AVEC : Aïssa Maïga, Lucien Jean-Baptiste, Zabou Breitman et Vincent Elbaz
  • SCÉNARISTES : Lucien Jean-Baptiste, Sébastien Mounier et Marie Françoise Colombani
  • COMPOSITEUR : Alexis Rault
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE :  1h35
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : UGC Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.ugcdistribution.fr/film/il-a-deja-tes-yeux/
  • DATE DE SORTIE : 18 janvier 2017

 

 

  • Thekonnard Deguada

    Lol cette critique est priceless.
    Par ou commencer, je ne saurais que dire…
    «On» pourrait très bien le voir, «on» pourrait penser, «on» pourrait croire….

    Qui a vu le film et c’est qui ce «on»?….là ou ce qu’on a fait au bon dieu restait dans la zone de confort de la mixité benetton. ce film attaque un sujet qui dérange.
    Et à mon sens vous ne devriez pas parler d’intégration quand a vos yeux ««on» peut penser qu’une famille étrangère doit forcément s’intégrer» comme vous le dites à propos de la famille africaine.
    Ce type de réflexion démontre que «vous» avez un problème, sur lequel «vous» devriez vous pencher si «vous» avez peur de la récupération nauséabonde.
    Je peux aisément comprendre que la gymnastique intellectuelle est difficile a faire pour «vous». Mais peut-être devriez vous changer de point de vue. Les expatriés français vivent le plus souvent entre eux et ils se sentent même étranger dans un département d’outre mer (cf polémique Macron).
    Donc pourquoi une famille africaine devrait s’intégrer si on suit ce raisonnement?
    Sur le sujet de l’adoption en lui même la aussi la gymnastique doit être difficile, mais changer de point de vue. Il semble tout a fait normal pour des blancs d’adopter des noirs mais pourquoi?
    Ne serait-ce t’il pas lié a l’image dégradé que les siècles de colonisation on donné a l’homme noir? le sauvage sans culture, celui qui n’est pas assez rentré dans l’histoire (sarkozy) .
    Sans compter le misérabilisme dont les sociétés occidentales sont friandes?
    La aussi je pense que vous et vous seul avez un souci et vous devriez y penser. «On» n’est personne si ce n’estla somme de vos préjugés.

    Vous savez nous aussi les afro nous avons des préjugés, comme celui de croire qu’un blanc est forcément meilleur qu’un noir lorsqu’il s’agit de reussite sociale.
    Ou celui de croire que les blancs sont racistes.
    Le film ne s’adresse pas seulement à une partie de la société, la aussi cela est évident et doit être garder a l’esprit quand on veut faire une critique au dela de ce que l’on a vu.
    Il s’attaque a deux problèmes majeur et cette inversion comme vous dites représente bien la société actuelle, celle ou l’homme africain se sent inférieur et se repli sur lui même et l’autre ou l’homme européen se sent supérieur et se repli sur lui même.
    Entre les deux il y a une génération qui n’a rien demandé et qui croit que nous sommes tous égaux peut-être pas de la même couleur, ni de la même culture, mais nous pouvons vivre ensemble et nous mélanger sans s’aliéner.
    Je veux bien admettre que le film soit mal réalisé et que les acteurs soit mauvais, qu’il ne vous a pas fait rire etc… mais dans ce cas limitez votre critique à cet aspect, cela me semble plus juste et cohérent que ce procès d’intention à l’égard de Lucien Jean-Baptiste.

    • hohxb

      Je dis « on pourrait »parce que justement ce n’est pas mon point de vue. Vous n’avez clairement pas compris le sens de ma critique.

    • Je dis « on pourrait »parce que justement ce n’est pas mon point de vue. Vous n’avez clairement pas compris le sens de ma critique.