Critique Blu-Ray & DVD : TUSK de Kevin Smith

 

Tusk

 

C’est devenu une habitude pour les fans français de Kevin Smith, il faut désormais passer par le Blu-Ray ou le DVD pour découvrir ses nouveaux films. Depuis Top Cops, il a fallu s’armer de patience pour pouvoir découvrir Zack & Miri Font Un Porno ainsi que Red State. Son dernier film en date Tusk ne déroge pas à la règle en sortant lui aussi directement en vidéo. Ce nouveau long métrage qui dévoile une nouvelle facette du réalisateur avait pourtant largement de quoi mériter une sortie sur grand écran.

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

Célèbre podcaster, Wallace a fait le buzz en dénichant une vidéo où un adolescent se coupe une jambe avec son sabre. Souhaitant pousser la blague, il s’envole pour le Canada pour l’interviewer. Sur place, les choses ne se déroulent pas comme prévu, et Wallace se retrouve sans sujet à rapporter. Il fini cependant par trouver une annonce intrigante d’un homme seul qui voudrait raconter ses anecdotes de voyage. L’occasion enfin de faire une sujet mais le jeune homme ne sait pas encore où il s’engage…

De Clerks à Jersey Girl, Kevin Smith avait toujours mis un peu de lui dans chacun de ses films. Avec l’impression de ne plus rien avoir à dire, il a voulu tirer sa révérence avec Clerks II. Finalement il tenta avec Top Cops de se frotter au film de studio avec une histoire qu’il n’avait pas écrite lui même. Frustré par l’expérience, c’est avec Red State, un film radicalement différent qu’il tira un trait sur sa carrière de réalisateur pour se tourner vers la production.

Tusk

Trois ans plus tard, toujours persuadé qu’il ne réaliserait plus de film, Kevin Smith et son fidèle producteur Scott Mosier animait comme d’habitude leur podcast. Parmi les sujets du jour, l’histoire insolite d’un homme qui proposait d’héberger gratuitement quelqu’un à condition qu’il porte pendant aux moins pendant deux heures par jour un costume de morse. Une histoire vraie tellement hallucinante qu’elle a provoqué en Kevin Smith l’envie d’en faire un film. Tusk était né et marque le grand retour du réalisateur qui depuis enchaîne les projets.

Tusk s’inscrit dans la droite lignée de Red State, le précédent film de Kevin Smith. Le réalisateur qui n’avait signé avant cela que des comédies, s’est trouvé une nouvelle inspiration dans les histoires horrifiques. Si Red State était très sérieux et très éloigné de ses précédents films, avec Tusk, il arrive à mélanger l’horreur avec le style de comédie très personnel qu’on lui connait. Résultat on rigole autant qu’on frisonne avec cette histoire improbable mais presque vrai qu’on pourrait considérer comme un Human Centipede déjanté.

Tusk

Après avoir joué les petits amis de filles a qui arrivait les choses les plus dingues dans Jusqu’en Enfer et After.Life, Justin Long se retrouve cette fois ci victime malheureuse. C’est lui qui incarne Wallace, comique raté qui connait la gloire depuis qu’il anime un podcast. C’est principalement par lui que vient l’aspect comédie de Tusk. Pour l’horreur en revanche tout repose sur les épaules de Michael Parks, une nouvelle fois exceptionnel dans le rôle du cinglé Howard Howe totalement flippant comme il l’était déjà en gourou de secte dans Red State. C’est très étonnant de voir un acteur de ce talent n’être pas plus connu que cela, même Quentin Tarantino et Robert Rodriguez qui l’ont régulièrement embauché ne lui ont pas offert d’aussi grand rôle que ce que Kevin Smith a pu lui offrir.

Tusk permet de retrouver Haley Joel Osmont, le jeune héros du Sixième Sens qui a bien changé. Il joue ici le rôle du meilleur ami de Wallace. La belle Genesis Rodriguez, vue dans Night Run et Arnaque A La Carte, est la petite amie du héros. Ensemble ils vont partir à sa recherche en se faisant épaulé par Guy Lapointe, un détective joué par un acteur très célèbre qu’on ne s’attendait pas à retrouver ici. Passage de génération oblige, Kevin Smith a offert un rôle d’employé de supérette à sa fille ainsi qu’à celle de Johnny Depp et Vanessa Paradis qui seront les héroïnes de son prochain film Yoga Hoser dans les mêmes rôles.

Tusk

 

 MON AVIS :

 4/5

Quel plaisir de retrouver un Kevin Smith à nouveau inspiré ! Avec Tusk, il se réinvente complètement en réussissant à mélanger son humour caractéristique à une histoire horrifique proche de The Human Centipede. Il est bien aidé dans cela par un Michael Parks drôle et terrifiant dont la prestation méritait bien mieux qu’un direct to vidéo. Tusk est tout de même avant tout un film réservé aux fans du réalisateur. Ceux qui s’attendent à un véritable film d’horreur risquent en effet d’être déconcerté par l’ambiance très particulière du film né d’un délire entre le réalisateur et ses amis. On ne pourra pas en tout cas pas lui reprocher son manque d’originalité.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Kevin Smith
  • AVEC : Justin Long, Michael Parks et Genesis Rodriguez
  • SCENARISTE : Kevin Smith
  • MUSIQUE : Christopher Drake
  • GENRE : Horreur / Comédie
  • DUREE : 1h42
  • NATIONALITE : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Picture Releasing France
  • SITE OFFICIEL : http://tuskthemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 11 mars 2015

 

 

A LIRE AUSSI :