LA VENGERESSE de Bill Plympton et Jim LuJan [Critique Ciné]

 

La Vengeresse

 

C’est en duo que Bill Plympton fait son retour sur le grand écran avec La Vengeresse, un nouveau film, réalisé cette fois ci en collaboration avec Jim Lujan, toujours aussi délirant mais qui change des habitudes avec une intrigue de polar digne d’un film de Shane Black.

 

 

SYNOPSIS : En quête de vengeance envers le Sénateur Deathface, Lana lui a dérobé un document compromettant que l’ex-star du Catch compte à tout prix récupérer. Il va mettre à ses trousses quatre redoutables chasseurs de primes dont Rod Rosse pour la retrouver.

 

Bill Plympton serait il à la recherche d’un héritier ? C’est ce que l’on pourrait croire en découvrant La Vengeresse car ce nouveau film qui succède à Les Amants Electriques semble être plus un tremplin pour faire connaître son co-réalisateur Jill Lujan qu’un véritable nouveau long métrage du réalisateur. Ce nouveau venu a eu le courage d’aborder Bill Plympton lors du Comic Con pour lui présenter son travail, séduit par ce qu’il a découvert le vétéran lui a proposé une collaboration qui a donné naissance à La Vengeresse.

 

La Vengeresse

 

C’est à Jill Lujan que l’on doit le scénario, la création des personnages, la musique et même le doublage de plusieurs personnages de La Vengeresse. Bill Plympton lui s’est chargé des dessins et de l’animation du film. Le résultat surprend au premier abord car ce nouveau dessin animé propose des graphismes plus simple qui perdent le coté griffonné habituels des autres films de Bill Plympton. On reste tout de même dans le pur cartoon à l’américaine à la réalisation totalement artisanale comme on n’a plus l’habitude de le voir désormais qui fera plaisir aux vrais fans d’animation. Mais attention tout de même car si le film ne fait l’objet d’aucune interdiction, il n’est tout de même pas conseillé aux jeunes enfants.

L’autre grosse différence avec les films de Bill Plympton c’est que La Vengeresse propose cette fois ci de véritables dialogues à la place des habituelles onomatopées des films du réalisateur. Ils était en effet nécessaire pour cette histoire au scénario inspiré par les Pulp Fiction qu’affectionne aussi beaucoup le réalisateur Shane Black avec ces films Kiss Kiss Bang Bang et The Nice Guys. Ici, ce n’est pas un détective privé mais un chasseur de primes qui est le héros de cette histoire.  Engagé par le sénateur Death Face, il vivra une aventure complètement folle et délirante pour tenter de mettre la main sur Lana, une fille de Bikers en quête de vengeance après la mort de ses parents, qui a volé un document qui pourrait ruiner la carrière du sénateur.

 

La Vengeresse

 

En concurrence avec trois autres chasseurs de primes, il devra s’infiltrer chez les bikers, visiter un club gay et se retrouvera même kidnappé par une sorte de secte délirante. Le film propose beaucoup de personnages et de voyages entre les Etats Unis et la frontière Mexicaine. L’occasion de nombreuses scènes délirantes qui ne nous feront pas mourir de rire mais qui sont extrêmement distrayantes. Très rythmé, on ne verra clairement pas le temps passer devant ce nouveau long métrage.

Certains voient dans le rôle du sénateur Death Face, une sorte de prémonition de l’arrivé au pouvoir de Donald Trump. Plus simplement on pourrait dire qu’à l’image du milliardaire, ce personnage incarne le rêve américain qui peut faire d’un ancien biker devenu catcheur, un homme puissant si il est capable de marcher sur les autres. Bill Plympton retrouve donc ici un message plus politique après la poésie de son précédent film Les Amants Électriques.

 

La Vengeresse

 

C’est un film très différent que nous propose Bill Plympton avec La Vengeresse. La mise en avant du talent du jeune Jill Lujan appelé peut être à prendre la relève dans le futur avec des dessins animés toujours aussi délirants et sexy qui garde toujours un message politique et qui semble s’inscrire dans la même veine que les films de Shane Black. Le style graphique toujours aussi artisanal mais plus dépouillé pourrait ne pas plaire au grand public mais séduira sans peine les véritables fans d’animation qui seront probablement admiratif du travail accompli par le duo et leur petite équipe.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Revengeance
  • RÉALISATEURS : Bill Plympton et Jill Lujan
  • AVEC LES VOIX DE : Jill Lujan, Sara Ulloa, Lalo Alcaraz
  • SCÉNARISTE : Jill Lujan
  • COMPOSITEUR : Jill Lujan
  • GENRE : Animation
  • DURÉE : 1h16
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Ed Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://revengeancethemovie.blogspot.fr/
  • DATE DE SORTIE : 05 avril 2017