L’ÎLE DE GIOVANNI de Mizuho Nishikubo [Critique Ciné]

 

 L'ïle de Giovanni

 

Au moment où Le Tombeau Des Lucioles, le grand classique d’Isao Takahata fête des vingt cinq ans, Production I.G. a décidé à leur tour de revenir sur les événements tragiques qui ont suivi la fin de la seconde guerre mondiale au Japon. Des événements historiques rarement racontés par chez nous qui font de ce film un témoignage inédit.

Junpei et Kanta vivaient paisiblement avec leur père sur la petite île isolée de Shikotan au Japon qui n’a vu arriver la guerre que très tardivement. A la défaite, ils voient subitement débarquer les Forces Russes qui ont décidés d’occuper l’île et d’en chasser les habitants. Ils se retrouvent dans une ville russe à survivre dans des conditions misérables.

Moins réputé en France que les Studios Ghibli, Production I.G. est cependant un acteur important de l’animation japonaise. On leur doit entre autre l’excellente adaptation de Ghost In The Shell par Mamoru Oshii et plus récemment Lettre A Momo qui s’inspirait déjà beaucoup des oeuvres d’Hayao Miyazaki. Si le réalisateur Mizuho Nishikubo se défend de s’être inspiré du Tombeau Des Lucioles pour L’Ile De Giovanni, le destin tragique de ces deux jeunes enfants font immanquablement penser au film d’Isao Takahata.

 L'ïle de Giovanni

Le style graphique de Production I.G. se reconnait tout de suite. Un mélange d’animation traditionnelle et d’images de synthèse qui donne aux différentes scènes des qualitées inégales. En tant que fidèle collaborateur de Mamoru Oshii, le réalisateur Mizuho Nishikubo suit son modèle à la lettre pour un résultat vraiment mitigé, bien loin des créations magnifiques du Studio Ghibli. On peut passer de scènes très soignée à d’autres plus griffonnée qui pourrait même faire penser aux oeuvres de Bill Plympton.

Si on n’est déjà pas très emballé par le parti pris graphique, le scénario du film n’est pas non plus très convaincant. Une impression de déjà vu et surtout un aspect dramatique qui n’est vraiment développé que très tard dans le film font qu’on met du temps à s’attacher aux personnages et à leur sort. Le film veut édulcorer son coté dramatique par des scènes oniriques tirée du roman Train De Nuit Dans La Voie Lactée qui manquent de poésie. Peut être parce que le roman n’est absolument pas connu en France.

 L'ïle de Giovanni

 

MON AVIS

2/5

De qualité graphique assez inégale, L’ïle de Giovanni n’est certainement pas le dessin japonais à montrer aux détracteurs du genre.  Pas non plus captivant dans son histoire, le film mérite le détour juste pour les faits historiques qu’il relate. Production I.G. nous avait quand même habitué à mieux.

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – TITRE ORIGINAL : Giovanni No Shima
  •  – REALISATEUR : Mizuho Nishikubo
  •  – AVEC LES VOIX DE : Kota Yokoyama, Junya Taniai & Polina Ilyunshenko
  •  – SCENARISTE : Shigemichi Sugita & Yoshiki Sakurai
  •  – GENRE : Animation, Drame
  •  – DUREE : 1h42
  •  – MUSIQUE : Masashi Sada
  •  – SITE OFFICIEL :
  •  – DATE DE SORTIE : 28 Mai 2014