Chronique CD : TENACIOUS D – RIZE OF THE FENIX

chroniqueCD.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1343694418.jpg

 

TRACKLISTING :

 – 01. Rize Of The Fenix

 – 02. Low Hangin’ Fruit

 – 03. Classical Teacher

 – 04. Senorita

 – 05. Deth Star

 – 06. Roadie

 – 07. Flutes & Trombone

 – 08. The Ballad Of Hollywood Jack And The Rage Kage

 – 09. Throdown

 – 10. Rock Is Dead

 – 11. They F****d Our A***s

 – 12. To Be The Best

 – 13. 39

 Bonus Tracks :

 – 14. Quantum Leap

 – 15. Rivers Of Brown

 

LINE UP :

 – Jack Black : Guitares et Chant

 – Kyle Gass : Guitares

 

FICHE TECHNIQUE :

 – PRODUCTEUR : John Kimbrough

 – GENRE : Hard Rock

 – DUREE :

 – DATE DE SORTIE : 25 mai 2012

 – SITE OFFICIEL : http://www.tenaciousd.com/home

 

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1343694880.jpg

 

CHRONIQUE : Très marqués par l’échec de leur film Tenacious D & The Pick Of Destiny pourtant très réussi, Jack
Black
et Kyle Gass avait bien envie de mettre fin à leur groupe. Après un break de près de six ans où Jack Black  a eu l’occasion de renouer avec
le succès au cinéma avec notamment Les Voyages de Gulliver, le groupe a ressenti que leur fans ne les avait pas totalement abandonnés et que l’envie de les revoir ensemble était
vraiment forte. Les voici donc de retour tel le phénix renaissant de ses cendres avec un troisième album portant judicieusement le titre Rize Of The Fenix.

 

 

Le premier morceau éponyme du disque raconte justement cette histoire et le doute qu’a traversé le duo sur l’utilité de continuer ou pas leur délires guitaristiques. Grand bien leur a pris car ce
premier titre très influencé par Dio donne tout de suite le ton du reste de l’album. Chacun des titres de cet album semble être inspiré par des périodes de la vie du duo.
Senorita rappelle le film Nacho Libre, Roadie semble inspiré par le jeu vidéo Brutal LegendsJack Black
prétait sa voix au roadie héros du jeu et plusieurs titres autobiographiques racontent les dernières années du duo avec un peu de vrai mais surtout pas mal de délires (The Ballad Of
Hollywood Jack & The Rage Kage
, To Be The Best ou Rize Of The Fenix).

Encore plus que dans le deuxième album The Pick Of Destiny, Tenacious D délaisse de plus en plus le simple duo de guitares acoustiques pour des titres bien mieux
arrangés et accompagnés de différents instruments. Des progres notoires aux niveau des mélodies sont a remarquer faisant de certains titres de véritables morceaux de bravoure bien au dessus du
simple sketch musical. C’est le cas notamment de The Ballad Of Hollywood Jack & The Rage Kage ou bien de 39 qui sonne un peu comme du Bruce Springteen. Du
blues (Throwdown), du rock n’ roll (Rock Is Dead) de la new wave, du flamenco… il y en a pour tout les goûts dans ce nouvel album.

Les minis sketchs, absents du second album font aussi leur retour toujours aussi délirants et excellemment interprétés (Classical Teacher, Flutes &
Trombones
). Ils servent généralement d’introduction au titre suivant. L’humour est aussi très présent dans les paroles des chansons en elle mêmes avec moult allusions sexuelles
(Low Hangin’ Fruit, 39) voir scatologiques (Rivers Of Brown) et des paroles de geeks, fans de science fiction (Deth Star,
Quantum Leap). Tenacious D sait parler à son public !

 

 

 

Oui, Rize Of The Fenix marque réellement la renaissance de Tenacious D. Un album très inspiré et trés riche musicalement qui passe malheureusement trop vite. On
aimerait tellement voir ce que vont donner sur scène ces nouveaux titres mais le groupe ne prévoit pas de venir en France pour le moment malgré une tournée européenne de plusieurs dates. Il faut
dire que le disque n’est honteusement même pas distribué en France. Il serait temps de réparer cette injustice !

 

 

MON AVIS : 5/5

 

 

LIRE AUSSI :

 – La chronique CD de The Pick Of Destiny : http://xav-b.over-blog.com/article-4856616.html

 – La critique de Tenacious D & The Pick Of Destiny : http://xav-b.over-blog.com/article-6898045.html