ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL de Byron Howard, Jared Bush & Charise Castro Smith [Critique Ciné]

ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL de Byron Howard, Jared Bush & Charise Castro Smith [Critique Ciné]

Disney nous entraine en Colombie pour son soixantième film d’animation Encanto, La Fantastique Famille Madrigal.

C’est une tradition qui a bien failli se perdre avec le covid mais l’habituel film d’animation Disney de Noël est bel et bien de retour cette année avec Encanto, La Fantastique Famille Madrigal. Echappant à une sortie directement sur la plateforme Disney+ comme Raya Et Le Dernier Dragon, Soul et Luca, ce nouveau conte musical sort en salles ce mercredi 24 novembre 2021.

Encanto, La Fantastique Famille Madrigal nous entraine cette fois-ci en Colombie pour faire la connaissance d’une famille pas comme les autres. À la suite de la mort du grand-père, une bougie enchantée a fait apparaître une maison très particulière. Celle-ci a en effet donné à ses habitants un pouvoir spécial unique à chacun. Curieusement seule Mirabel n’a jamais reçu de don. Pourtant lorsque la maison va se mettre a tomber en ruine, c’est elle qui va se sentir chargée d’éviter la catastrophe.

Soixantième film d’animation de Disney, Encanto, La Fantastique Famille Madrigal est la dernière création des réalisateurs Byron Howard et Jared Bush qui avaient su vraiment nous surprendre avec Zootopie avant de nous décevoir avec le très peu inspiré Vaiana, La Légende Du Bout Du Monde. C’est malheureusement à nouveau le cas avec ce dernier long métrage taillé pour séduire le public familial et plus particulièrement sud américain dont la communauté est très présente aux États-Unis. Une cible qui avait pourtant déjà visée avec le bien plus réussi Coco du studio Pixar.

La fameuse « magie Disney » manque cruellement à ce nouveau long métrage où l’absence de John Lasseter se fait grandement sentir pour insuffler un peu de folie et de fantaisie. L’histoire n’a strictement aucun sens ni réel enjeu dramatique et aucun des personnages n’a assez de caractère pour devenir attachant comme si les deux réalisateurs avaient oubliés les bons conseil de l’ancien patron de Pixar qui avait su apporter un nouveau souffle aux production Disney.

C’est à se demander pourquoi Disney a eu besoin de faire appel à Lin-Manuel Miranda le créateur des comédies musicales Hamilton et D’Ou L’On Vient pour composer les chansons de Encanto tant elles ressemblent au final à tout ce que l’on a déjà entendu aurapavant. Cela devient vraiment ennuyeux d’entendre toutes les chanteuses prendre à chaque fois la même voix de princesse Disney. De plus les chansons ne donnent pas l’impression de servir l’histoire mais ne font qu’interrompre le déroulement de l’intrigue.

Visuellement, les décors d’Encanto, La Fantastique Famille Madrigal sont très réussis et nous enchanterons par leurs couleurs vives mais le design des personnages est loin d’atteindre le même niveau. L’image de synthèse nous donne l’impression de regarder des poupées en plastique plus que de véritables humains. comme si cela était fait exprès pour vendre des produits dérivés. Le court métrage en animation traditionnel présenté en avant programme nous fera encore plus regretter la bonne époque de la  2D.

Bien loin des grands classiques intemporels du studio, Encanto La Fantastique Famille Madrigal sera certainement très vite oublié tellement il ne propose rien d’original. Seules les colombiens et les plus jeunes enfants pourront être séduits par ce nouveau long métrage dont même les chansons n’arriveront pas à nous enchanter. Il serait grand temps pour le studio de réaliser à quel point cela a été une erreur d’écarter John Lasseter tant il avait su apporter un nouveau souffle qui manque cruellement ici.

MON AVIS :
2/5

A Lire Aussi

La Famille Asada

LA FAMILLE ASADA de Ryôta Nakano [Critique Ciné]

Feel Good Movie basée sur une histoire vraie, La Famille Asada est le film incontournable de ce début d’année.

Babylon

BABYLON de Damien Chazelle [Critique Ciné]

Damien Chazelle exprime à nouveau tout son amour pour la musique et le cinéma dans Babylon.

Goodbye

GOODBYE de Atsuko Ishizuka [Critique Ciné]

Attendu depuis un an le film d’animation japonais Goodbye est enfin sorti ce mercredi.

Terrifier 2

TERRIFIER 2 de Damien Leone [Critique Ciné]

Terrifier 2 va vous donner une bonne raison d’avoir peur des clowns.

Les Banshees D'inisherin

LES BANSHEES D’INISHERIN de Martin McDonagh [Critique Ciné]

Le réalisateur Martin McDonagh reforme le duo de son premier film dans Les Banshees D’Inisherin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.