CinémaCritique Ciné

LES GUETTEURS de Ishana Night Shyamalan [Critique Cinéma]

Les Guetteurs d'Ishana Night Shyamalan

Suivant les pas de son père, Ishana Night Shyamalan passe à son tour à la réalisation de son premier film avec Les Guetteurs.

Après Sixième Sens et Incassable, le réalisateur M. Night Shyalaman alors prometteur avait vu sa carrière péricliter lorsqu’il s’était mis à faire des films pour ses enfants avec La Jeune Fille De L’Eau encore assez réussi et les catastrophiques Le Dernier Maître De L’Air et After Earth. Devenue grande, sa fille Ishana Night Shyamalan l’avait poussé à réaliser Old d’après une BD qu’elle lui avait offert. Après s’être fait la main sur la série Servant de son papa et avoir dirigé la seconde équipe sur Old, elle se lance dans la réalisation de son premier long métrage à seulement vingt trois ans avec Les Guetteurs. Un intrigant thriller fantastique dans la veine des longs métrage de son paternel mais qui s’avère être au final une belle déception.

Là où M. Night Shyamalan a lui même imaginé les scénarios de ses meilleurs films, sa fille Ishana a préféré adapter un roman de A.M. Shine.  Délaissant le New Jersey cher à son père, c’est en Irlande que la jeune réalisatrice nous entraîne pour un mystère dans les bois qui fera forcément penser à The Village.  La forêt de Les Guetteurs est ici un lieu sans retour où tous ceux qui s’y égarent n’ont aucune chance d’en ressortir. Le seul moyen de survivre est une sorte de bunker .

Les Guetteurs d'Ishana Night Shyamalan

C’est ce que finira par découvrir la pauvre Mina. Une américaine encore marquée par la mort de sa mère il y a 15 ans qui s’est refugiée en Irlande. Employée dans une animalerie, elle se verra charger de livrer une perruche mais son voyage lui fera traverser cette forêt. Elle sera sauvée d’une mort certaine par Madeline qui lui ouvrira la porte de ce bunker où vivent aussi Ciara et Daniel. Dans ce lieu mystérieux, ils sont un peu comme les acteurs d’un spectacle offert aux Guetteurs qui peuvent les observer à travers une vitre teintée.

La réalisatrice Ishana Night Shyamalan ne cachera même pas le parallèle entre cette situation est les émissions d’enferment style Secret Story puisque le seul DVD qu’ils peuvent regarder est celui d’une émission de ce genre. Il n’y a qu’en journée qu’ils peuvent sortir tranquillement du bunker sans pour autant trop s’en éloigner afin de chercher en vain le moyen de s’échapper de cette forêt. Mais contraint d’obéir à des règles très strictes, il leur est difficile de trouver une solution.

Les Guetteurs d'Ishana Night Shyamalan

Nous promettant sur son affiche « 1h40 d’un suspense haletant », c’est plutôt l’ennui qui nous submergera tant l’apprentie réalisatrice donne l’impression de laisser trainer artificiellement le suspense. Racontée autrement, le mystère aurait très bien pu être éventé au bout de quinze minutes et donner lieu peut être à un bien meilleur film. Nous nous imaginions que, comme son père, Ishana Night Shyamalan nous réserverait un incroyable twist qui viendrait sauver son film. Mais lorsque l’heure des révélations viendra, le long métrage partira dans le plus grand n’importe quoi scellant son sort comme un gros navet tout juste bon pour les spectateurs qui débranchent leur cerveau au cinéma et qui attendaient de l’action.

Pour ceux qui auraient préféré voir une histoire intelligente et mystérieuse capable de nous offrir une bonne dose d’angoisse, celle ci ne ne viendra malheureusement jamais. Ces fameux Guetteurs que nous étions si impatient de découvrir ne seront au final clairement pas au niveau de nos espérances. S’achevant de manière assez ouverte, il n’y aura pas de quoi avoir envie de voir une suite à la vue de ce que nous avons déjà du endurer. Si Les Guetteurs nous permet de retrouver avec plaisir la trop rare Dakota Fanning, le rôle qui lui est réservé ici ne permettra pas vraiment de la voir briller.

Les Guetteurs d'Ishana Night Shyamalan

À l’image de ces Guetteurs qui tentent de copier les personnes qu’ils observent sans y parvenir vraiment, le premier  film d’Ishana Night Shyamalan ressemble bel et bien visuellement à un long métrage de son père mais il ne réussit pas pour autant à égaler le talent dont il a su souvent faire preuve en terme de scénario. Ne manquant pas de potentiel, la jeune réalisatrice s’est peut être ratée ce coup là mais nous somme prêts à lui laisser une autre chance avec une meilleure histoire.

MON AVIS :
2/5

A Lire Aussi

Vice Versa 2

VICE VERSA 2 de Kelsey Mann {Critique Ciné]

Pixar tente de se relancer avec Vice Versa 2, une suite attendue depuis 9 ans qui n’arrive malheureusement pas à la hauteur du premier.

The Bikeriders

THE BIKERIDERS de Jeff Nichols [Critique Ciné]

Après sept ans d’absence, le réalisateur Jeff Nichols revient sur grand écran avec The Bikeriders, film hommage à tous les motards.

Love Lies Bleeding de Rose Glass [Critique CIné]

LOVE LIES BLEEDING de Rose Glass [Critique Ciné]

La réalisatrice de Saint Maud revisite avec brio le genre du thriller dans Love Lies Bleeding.

Les Guetteurs

LES GUETTEURS de Ishana Night Shyamalan [Critique Cinéma]

Suivant les pas de son père, Ishana Night Shyamalan passe à son tour à la réalisation de son premier film avec Les Guetteurs.

Tunnel To Summer

TUNNEL TO SUMMER de Tomohisa Taguchi [Critique Ciné]

Interdiction de passer à coté du film d’animation japonais Tunnel To Summer qui vient enfin de sortir au cinéma en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.