LES TUCHE 3 de Olivier Baroux [Critique Ciné]

 

Les Tuche 3

 

Plus gros succès français au cinéma en 2016, c’est en toute logique que Les Tuche reviennent deux ans plus tard pour un troisième épisode. Mais n’est-ce pas déjà celui de trop ?

 

 

SYNOPSIS : Depuis leur retour en France, la famille Tuche est à nouveau réuni dans leur maison de Bouzolles où c’est frites tous les midis. Devenu maire de la ville, Jeff Tuche est fier d’inaugurer le passage du TGV dans la ville sauf que si le train passe bien par ici, il ne s’arrête pas ! Bien décidé à tenir la promesse faite à concitoyens, il va décider de se présenter à la Présidentielle. Par un incroyable concours de circonstance, il finira par arriver à conquérir l’Elysée où Les Tuche vont débarquer en force sans changer aucune de leurs bonnes habitudes.

 

Alors que Les Tuche 2 n’était pas encore sorti en salles, le réalisateur Olivier Baroux avait déjà révélé avoir une suite en tête. Ce n’était pourtant pas gagné pour Les Tuche au tout début car si le premier film avait attiré plus de 1,5 millions de spectateurs en salle, son succès était resté pour le moins confidentiel jusqu’à sa diffusion à la télévision qui a été vue par plus de neuf millions de spectateurs. Ce fût alors le véritable début du phénomène Tuche. C’est ce succès qui a permis à Olivier Baroux d’imaginer la suite qui emmenait notre famille de Ch’tis multi-millionnaire vivre le rêve américain devenant le plus gros succès français dans les  salles de cinéma françaises en 2016 avec 4,6 millions de spectateurs. Il n’y avait donc pas de raison de s’arrêter là et c’est ainsi que sort deux ans plus tard Les Tuche 3 qui tient la promesse du réalisateur de faire de Jeff Tuche, le nouveau Président de la République française.

 

Les Tuche 3

 

Si l’idée de voir Les Tuche à l’Elysée semblait être il y a  deux ans totalement farfelue, elle a quelque part était rattrapé par la réalité avec les élections surprises de Donald Trump aux Etats Unis et d’Emmanuel Macron en France. Tourné au mois  de juin et juillet 2017, le film a pu en partie s’inspirer de ces événements mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’attendre au moindre réalisme dans ce troisième film qui poursuit dans l’humour décalé et absurde qui a fait le succès d’Olivier Baroux avec Kad Merad et de Jean-Paul Rouve avec Les Robins Des Bois. Cela permet de prolonger l’idée d’immerger cette famille de Ch’tis pas comme les autres dans un nouveau monde loin du leur, celui de la politique et du milieu parisien. Bien sur tout cela est pour de rire est il n’est pas question une seule seconde de se prendre au sérieux.

Cette fois-ci ce n’est plus le fils Donald qui sert de narrateur à cette histoire mais la mère Cathy. Oubliant l’évolution des personnages dans le second film c’est un retour à la case départ pour chacun d’entre eux qui se retrouve tous à nouveau à Bouzolles autour d’un plat de frites. Autant dire qu’on est au début vraiment en terrain connu et même si c’est un plaisir de revoir Jeff Tuche et toute sa famille beaucoup de gags tomberont à plat par manque de surprise. La seule à avoir changé est Mamie Suze devenue on ne sait trop pourquoi une fan de Hard Rock avec un look gothique typique des clichés du genre destiné à être drôle mais tellement déjà vu ailleurs que cela ne l’est plus vraiment. Raconter une histoire comme cela aurait du être fait en bien plus d’une heure et demi car cela est un peu juste pour réussir à raconter à la fois la campagne et le mandat de Jeff Tuche. Il faut nécessairement aller vite alors qu’il y aurait eu de quoi largement plus s’amuser dans la campagne. La manière selon laquelle Jeff arrive au second tour paraît un peu bâclé mais le débat du second tour est certainement le passage le plus drôle de tout le film.

 

Les Tuche 3

 

Comme pour les précédents films, ce sont vraiment Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty qui dominent la distribution et se montre de loin les plus drôles. C’est avec le même plaisir quel l’on retrouve des personnages qu’ils maîtrisent parfaitement. On s’amusera beaucoup à suivre ce Jeff Tuche président qui n’a clairement pas l’intention de s’adapter à la fonction. Même si elle est maintenant narratrice, Cathy Tuche semble un peu au second plan dans ce nouveau film s’obstinant principalement à faire les tâches ménagères qu’elle n’aurait normalement plus besoin de faire à l’Elysée. Quand aux enfants, ils restent encore toujours aussi peu intéressants. Même Donald (Théo Fernandez) au cœur des précédents films se retrouve mis de coté enchaînant les séances chez le psy pour comprendre ce qui lui pèse sur l’estomac. Stéphanie (Sarah Stern) trouve un nouvel homme représentant le microcosme intellectuel parisien et Wilfried (Pierre Lottin) passera le film principalement à traumatiser son garde du corps. Quand à Mamie Suze (Claire Nadeau), elle ne nous fera plus beaucoup rire avec ses phrases sans aucun sens qui tombent à plat et sa manière de faire des doigts en permanence.

Le problème est peut être qu’on connait maintenant tellement bien les Tuche que l’on n’es plus surpris de leur comportement à l’Elysée qu’on pouvait déjà s’imaginer en voyant les précédents films. Hormis ce nouveau choc des cultures, les cinq scénaristes du film n’ont pas vraiment eu de véritable grande idée pour tenir le film. On retiendra la rencontre très drôle avec une Angela Merkel joué par un homme mais on aurait aimé que les conséquences d’un Jeff Tuche au pouvoir soient bien plus développées. Il y avait lieu à faire une vraie critique de la société prête à élire n’importe qui juste pour le changement mais les anciens auteurs des Guignols semblent avoir perdu leur gout pour le poil à gratter et se contente d’un film facile et tout public. La dernière partie du film nous laissera vraiment un goût d’inachevé comme si les scénaristes n’avaient aucune idée pour finir cette histoire. Rattrapant les spectateurs qui s’était déjà levé de leur siège, Cathy nous révélera déjà ce qui pourrait nous attendre dans le quatrième film mais on sent déjà la fausse bonne idée.

 

Les Tuche 3

 

Même en évitant de voir les bandes annonces de Les Tuche 3, l’impression de déjà-vu est permanente tant ce nouveau film manque de surprise. Ne transposant que la même idée de choc des cultures, le scénario du film se montre particulièrement fainéant. Il y aurait cependant largement de quoi faire avec un Jeff Tuche Président. Heureusement Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty restent malgré tout toujours aussi drôles mais il serait vraiment temps d’en arrêter là avant d’envoyer Les Tuche sur Mars.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Olivier Baroux
  • AVEC : Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau, Sarah Stern, Théo Fernandez et Pierre Lottin
  • SCENARISTES : Olivier Baroux, Jean-Paul Rouve, Nessim Chikhaoui, Julien Hervé & Philippe Mechelen
  • COMPOSITEUR : Martin Rappeneau
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h32
  • NATIONALITÉ : Française
  • DISTRIBUTEUR : Pathé Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.pathefilms.com/film/lestuche3
  • DATE DE SORTIE : 31 janvier 2018