MONSTER HUNTER WORLD sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Monster Hunter World

 

La saga Monster Hunter arrive pour la première fois sur Playstation 4 et Xbox One dans son épisode le plus ambitieux intitulé Monster Hunter World.

 

 

SYNOPSIS : Dépassé par le phénomène, la commission des Chasseurs a déjà envoyé par quatre fois des navires vers le Nouveau Monde afin de comprendre ce qui peut pousser les créatures dont le colossal Zorah Magdaros à s’aventurer dans la Traversée Des Anciens. L’arrivée de la cinquième flotte  et de notre héros sur le terrain va être d’une précieuse aide pour répertorier et chasser ces créatures et empêcher une catastrophe majeure qui pourrait causer un bouleversement complet de ce monde.

 

Né en 2004 sur la Playstation 2, la franchise Monster Hunter avait fini par délaisser les consoles de Sony pour se tourner vers les machines de Nintendo (Wii, Wii U et 3DS) avec les épisodes 3 et 4. Quatorze ans plus tard, la licence revient enfin au bercail avec la sortie pour la première fois sur Playstation 4 et aussi sur Xbox One pour son épisode le plus abouti à ce jour  Monster Hunter World. Si la saga a toujours su nous éblouir par ses décors et ses créatures gigantesques, ce que ce nouvel épisode vous réserve est du jamais vu en terme de graphismes et d’ambition. Préparez-vous à perdre toute vie sociale pour vous plonger dans ce Nouveau Monde sans plus jamais compter les heures de jeu.

 

Monster Hunter World

 

Comme tout R.P.G., Monster Hunter World débute par la création de son personnage avec le choix du sexe, de l’apparence, du nom et de l’équipement de base. Il faudra ensuite se choisir ensuite un Palico, un petit animal de compagnie qui vous épaulera dans vos explorations et vos combats. Les premières heures de jeu serviront de formation pour se familiariser avec l’équipement et l’exploration. Il sera important de bien choisir dès le début l’arme la mieux adaptée à son style de combat. Des armes de mêlée lourde ou légère ou des armes à distance avec la possibilité bien sur de pouvoir en changer à volonté soit en l’achetant directement ou bien en la forgeant avec des élément récoltés sur les monstres tués et dans la nature. Vous verrez rapidement qu’il ne faut pas négliger cette customisation des armes et armures si vous voulez devenir suffisamment fort et bien protégé pour battre les monstres qui peuplent ce monde.

Stationné dans le camp d’Astera, le joueur sera libre d’interagir avec des marchands, des cuisiniers ou des forgerons pour s’équiper avant de s’aventurer en expédition libre pour explorer le monde, se lancer dans une mission principale ou bien dans l’une des nombreuses quêtes annexes ou contrats. D’autres missions, apparaissant aléatoirement, seront plus ou moins accessibles en fonction de votre rang de chasseur. Peu importe le genre de mission, elles reviendront au fond quasiment toujours au même : tuer ou parfois capturer des monstres géants. Ce qui changera c’est que certaines missions vous feront évoluer dans le maigre scénario du jeu tandis que les autres vont surtout vous permettre de faire évoluer votre personnage. C’est aussi sur le pont supérieur de ce camp que le joueur pourra faire la connaissance d’autres joueurs dans le jeu en ligne et accéder a d’autres défis dans des arènes de combats. Il n’y aura au fond que très peu de missions vraiment scénarisées et ce seront souvent les plus faciles du jeu. L’intrigue du jeu n’en paraîtra du coup que très anecdotique et aurait largement pu être approfondie.

 

Monster Hunter World

 

En mission ou en exploration, le joueur devra commencer par retrouver les traces du monstre traqué. L’une des nouveautés de cet épisode sont les navicioles qui vous indiqueront à l’avance l’emplacement des éléments remarquables dans les environs que ce soient des traces de l’animal qui permettront d’affiner la recherche ou bien des éléments à ramasser pour fabriquer différentes potions ou de quoi alimenter son arsenal. Une fois face au monstre, le jeu prend une tournure très beat’em all en mode mêlé où il faudra rentrer dans le tas en visant surtout les points faibles de la bête. C’est là que l’on pestera contre certains défaut majeurs du jeu. Tout d’abord l’absence de barre de vie pour les montres dont on verra l’approche de la mort uniquement via de petits icônes (un dinosaure pleurnichard ou un tête de mort) sur leur marque sur la carte où par le fait qu’ils se mettent à boitier et chercher à rejoindre leur nid. L’autre gros défaut est l’impossibilité de cibler ses adversaires afin d’être sur que chaque coup soit bien porté mais cela aurait peut être poser d’autres problèmes de jouabilité par la taille des cibles. on regrettera aussi de ne pas pouvoir porter sur soi à la fois une arme de combat rapproché et l’une des armes de tir pour alterner en combat ou en exploration en fonction de la situation.

Si avec Monster Hunter World, Capcom a voulu élargir son audience à une cible plus large, le jeu s’adresse cependant avant tout aux habitués de la franchise et aux hardcore gamers. La difficulté du jeu ne sera parfois pas sans rappeler les « Die & Retry » tel que Dark Souls ou Bloodborne tant il faudra parfois s’y reprendre à plusieurs fois pour réussir certaines missions. Il sera nécessaire là aussi d’enchaîner les combats pour gagner en expérience et améliorer son équipement pour avoir une chance de battre des monstres de plus en plus gros et forts. Autant dire qu’il ne faudra pas compter les heures en jouant au jeu tant la durée de vie peut facilement dépassé les 200 heures et que l’on peut parfois passer deux ou trois heures sur le jeu sans avoir vraiment l’impression d’avoir vraiment progressé. Chaque mission sont chronométré et dure au maximum 50 minutes, attention donc à ne pas vous faire surprendre par le temps sous peine de perdre. Outre l’intrigue principal, il y a tellement à faire dans Monster Hunter World que l’on ne saura pas toujours ce qui parait le plus essentiel. Les plus courageux pourront passer aussi du temps à chasser les mêmes monstres dans toutes leur tailles pour gagner des couronnes de chasseurs et pour récolter les ressources pour créer de nouvelles armes et armures. On peut aussi organiser des safari, commander des récoltes et faire de l’import export en bateau pour récolter différents éléments d’amélioration. Certaines de ces nouvelles fonctionnalités se débloqueront au fur et à mesure que progresse l’intrigue. Pour ceux qui arriverait cependant à bout de tout le contenu de base du jeu, Capcom en rajoute régulièrementgratuitement avec de nouveaux monstres et de nouvelles zones accessibles seulement à ceux qui sont arrivé au bout du jeu.

 

Monster Hunter World

 

Monster Hunter World aura largement de quoi satisfaire tous les fans de la saga qui se réjouiront de pouvoir enfin profiter de la next gen pour leur saga préférée. Graphiquement très réussi dans un style très japonais, le jeu impressionne souvent dans ses décors et ses créatures. Pour ceux qui sont un peu moins fans, il seront peut être un peu échaudés par l’ampleur des tâches à faire tant le jeu est riche en contenu. On ne va pourtant pas se plaindre d’un jeu qui peut largement vous occuper plus de 200 heures. Il faudra juste accepter le coté très répétitif des combats et une intrigue qui ne parait être qu’une excuse pour des affrontements dantesques.

 

MON AVIS : 4/5

GRAPHISMES : 4/5
SON : 4/5
JOUABILITÉ : 4/5
DURÉE DE VIE : 5/5
INTÉRÊT : 5/5

 

Monster Hunter World

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEUR : 1 en solo / jusqu’à 4 en multijoueurs
  • GENRE : Action R.P.G.
  • DÉVELOPPEUR : Capcom
  • RÉALISATEUR : Yuya Tokuda
  • ÉDITEUR : Capcom
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • DISPONIBLE SUR : Playstation 4 et Xbox One
  • SITE OFFICIELhttp://www.monsterhunterworld.com/
  • DATE DE SORTIE : 26 janvier 2018