ALICE DE L’AUTRE COTÉ DU MIROIR de James Bobin [Critique Ciné]

 

Alice De L'Autre Coté Du Miroir

 

Six ans après le Alice Au Pays Des Merveilles de Tim Burton, Disney s’est enfin décidé à donner une suite avec Alice De L’Autre Coté Du Miroir. Si le casting reste inchangé, le réalisateur a préféré laisser la main pour ce second épisode. Était ce alors un bonne idée de lancer une suite ?

 

 

SYNOPSIS : De retour au Pays Des Merveilles après des années passées en mer, Alice apprend que le Chapelier Fou se meurt. Persuadé que les membres de sa famille sont encore en vie, il se laisse mourir de chagrin que personne ne veuille le croire. Prête à tout pour aider son ami, Alice s’engage à voler le chrono-sphère pour remonter le temps afin de retrouver la trace des disparus.

 

Pour ceux qui ne l’ont pas vu, Alice Au Pays Des Merveilles n’était pas l’adaptation fidèle du livre de Lewis Carroll mais une suite imaginée de toute pièce par la scénariste Linda Woolverton qui signe aussi l’histoire du second film. La véritable suite du roman s’appelait Alice De L’Autre Coté du Miroir mais cette adaptation cinématographique n’a une nouvelle fois rien à voir avec le livre puisqu’il s’agit d’une suite directe du premier long métrage. On y retrouvera cependant certains éléments en guise de clin d’œil comme le célèbre Humpty Dumpty ou les pièces d’échecs vivantes.

 

Alice De L'Autre Coté Du Miroir

 

Les six ans écoulés entre les sorties des deux volets d’Alice semble avoir apporté de la maturité à ce nouvel épisode. Là où le premier film rentrait très vite dans le vif de sujet et enchaînait les scènes fantastiques. Alice De L’Autre Coté Du Miroir prend plus de temps pour poser son histoire. Le début du film voit notre héroïne encore à bord du bateau dans lequel elle embarquait dans le premier film pour une scène qui semble tout droit sorti de Pirates Des Caraïbes. Ce n’est que de retour en Angleterre qu’elle va rapidement sentir le besoin de retourner au Pays Des Merveilles.

Là encore le scénario de Linda Woolverton fait traîner l’intrigue pour faire revenir tous les personnages clés et installer de nouveaux comme Time, le maître du temps, au cœur de l’intrigue du film. Il sera en effet question de voyage dans le temps dans cette suite. Cela était peut être plus simple de remonter dans l’univers de Lewis Carroll que de proposer une nouvelle fois une intrigue qui s’en éloignerait encore plus. D’un point de départ assez simpliste, la scénariste a réussi à broder de nombreuses sous intrigues qui rendent l’histoire vraiment intéressante. On regrettera juste une fin qui oublie trop vite le Pays Des Merveilles sans apporter de véritable conclusion aux personnages secondaires pour se focaliser principalement sur Alice.

 

Alice De L'Autre Coté Du Miroir

 

Tim Burton étant arrivé sur le tard sur le premier Alice, il n’avait pas franchement eu le temps d’y imprimer véritablement sa patte. C’est pourquoi l’arrivée de James Bobin (Les Muppets) sur ce second volet ne bouleversera pas franchement l’univers du premier film. Celui ci profite cependant des progrès qu’ont pu faire les effets spéciaux numériques en six ans en proposant des décors encore plus spectaculaires et de nouveaux personnages très originaux. Tim Burton reste tout de même derrière cette suite en tant que producteur et le film voit le retour du compositeur Danny Elfman qui assure la continuité.

Six ans après, Mia Wasikowska est devenue une vraie star à la longue filmographie alors qu’elle était encore inconnue lors du premier film. Elle se glisse à nouveau dans la peau d’Alice et porte le film sans soucis. Elle est bien meilleure en tout cas que Johnny Depp et Anne Hathaway qui ont curieusement bien du mal à donner vie à ses personnages alors qu’ils sont habituellement de grands acteurs. C’est encore Helena Bonham Carter en reine rouge bien épaulée par l’arrivée de Sacha Baron Cohen en Time qui apporteront une bonne grosse dose d’humour au film.

 

Alice De L'Autre Coté Du Miroir

 

On aurait pu croire que l’absence de Tim Burton à la réalisation de Alice De L’Autre Coté Du Miroir aurait pu condamner l’idée même de cette suite mais au final le réalisateur James Bobin s’en tire vraiment très bien. Il doit remercier pour cela une scénariste inspirée et une équipe technique très talentueuse. On sera cependant déçu par les prestations peu inspirées de Johnny Depp et Anne Hathaway dans des rôles très secondaires mais heureusement Mia Wasikowska, Helena Bonham Carter et Sacha Baron Cohen compensent largement et portent le film sans peine et avec beaucoup d’humour.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Alice In Wonderland 2 : Through The Looking Glass
  • RÉALISATEUR : James Bobin
  • AVEC : Mia Wasikowska, Johnny Depp, Helena Bonham Carter & Sacha Baron Cohen
  • SCÉNARISTE : Linda Woolverton
  • COMPOSITEUR : Danny Elfman
  • GENRE : Fantastique
  • DURÉE : 1h50
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : The Walt Disney Company France
  • SITE OFFICIELhttp://films.disney.fr/alice-de-lautre-cote-du-miroir
  • DATE DE SORTIE : 1er juin 2016

 

 

Une pensée sur “ALICE DE L’AUTRE COTÉ DU MIROIR de James Bobin [Critique Ciné]

  • 19 novembre 2016 à 07:29
    Permalink

    Personnellement j’ai quand même adoré ce second opus.
    J’ai écris un article sur mon blog dessus où je partage ton liens.
    Merci beaucoup pour ta chronique !
    Bon week end

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *