BATTLE OF THE SEXES de Jonathan Dayton et Valerie Faris [Critique Ciné]

Battle Of The Sexes

 

Jonathan Dayton et Valerie Faris, les réalisateurs de Little Miss Sunshine, font leur retour avec Battle Of The Sexes, le récit du match de tennis le plus regardé de l’histoire qui voyait s’affronter les champions Billie Jean King et Bobby Riggs.

 

 

SYNOPSIS : En 1972, la championne Billie Jean King devient la joueuse de tennis la mieux payée après avoir remporté trois grands tournois successifs. Mais face à l’écart des primes entre les matchs des hommes et les matchs des femmes, elle ne va pas hésiter à remettre sa carrière en jeu pour faire changer les choses. Pour l’ancien champion Bobby Rigs, ce combat féministe est risible et il décide pour faire parler de lui de défier Billie Jean King à faire un match contre lui afin de prouver la supériorité des hommes.

 

Rares sont les grands films sur le Tennis mais curieusement deux long métrages basés sur des histoires vraies viennent s’affronter cette année à quinze jours d’intervalle dans les salles obscures françaises. Après le très réussi Borg/McEnroe aux accents de thriller sorti le 8 novembre 2017, c’est au tour du militant Battle Of The Sexes, de venir satisfaire les fans de tennis. Ce nouveau long métrage marque aussi le grand retour de Jonathan Dayton et Valerie Faris, les réalisateurs de Little Miss Sunshine, cinq ans après leur dernier film tout aussi réussi Elle S’Appelle Ruby. Avec Simon Beaufoy, scénariste de Slumdog Millionnaire à l’écriture nous avons là un sérieux concurrent pour les Oscars 2018.

 

 

Battle Of The Sexes

 

Si Borg/McEnroe se focalise vraiment sur une rencontre sportive, Battle Of The Sexes est bien plus qu’un simple film de sports. Toute sa vie la championne de Tennis Billie Jean King s’est battue pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans sa profession mais aussi pour servir d’exemple à toutes le femmes grâce à sa notoriété. Ce match qui a toujours le record de spectateurs devant leur télé reste le point d’orgue de la carrière de cette sportive. Son parcours continue d’influencer encore aujourd’hui les championnes actuelles et a fait du tennis le seul sport ou hommes et femmes gagnent la même somme dans les grands tournois. Battle Of The Sexes commence en 1972 où la championne commence déjà à faire grincer les dents des machistes après s’être illustré dans les plus grands tournoi. De la va lui venir l’idée par provocation de monter sa propre fédération réunissant toutes les plus grandes joueuses que l’on s’amusera à suivre lors de leur tournée aux Etats Unis.

Mais Battle Of The Sexes parle aussi d’un amour interdit. Alors que Billie Jean King était marié, elle n’a pas pu s’empêcher d’avoir un véritable coup de foudre pour une coiffeuse. Mais à cette époque si cela s’était su, la tenniswoman aurait pu se mettre à dos ses parents, perdre sa carrière et gâcher tous les efforts qu’elle a fait pour la cause féministe. Si cela n’était pas une histoire vraie, on aurait pu trouver cela un peu maladroit de montrer une féministe lesbienne car cela conforte leurs opposants dans le fait qu’elles n’aiment pas les hommes mais ainsi va la  vie et cette relation est mise en scène avec tendresse et finesse comme toujours de la part de Jonathan Dayton et Valerie Farris.

 

Battle Of The Sexes

 

Si Bobby Rigs apparaît assez vite dans le film avec ses soucis de couple et d’addiction au jeu, cette fameuse Battle Of The Sexes débutera réellement dans le troisième acte du film. Outre le sexe, tout oppose ces deux champions. Billie Jean ne vit que pour le tennis et la défaite est impensable pour ne voir sa cause s’effondrer. Lui au contraire, prend cette rencontre très au léger préférant les coups de pubs délirants aux entraînements. Là encore on pourrait croire que la fiction s’emballe sur la vérité mais le champion était vraiment quelqu’un  de totalement exubérant. Le match en lui même est très bien mis en scène en préservant le suspense du résultat. Ce sont le même genre de plan en vue de dessus que dans une retransmission télé mais avec tout de même d’autres plans plus cinématographiques bien plus beau que les images du véritable match que l’on peut voir dans le documentaire du même nom sur Netflix.

Après La La Land, Battle Of The Sexes pourrait bien offrir un nouvel Oscar à Emma Stone totalement métamorphosée pour incarner à la merveille Billie Jean King. Elle se montre encore exceptionnelle dans les scènes dramatiques tout comme sur le cour de tennis.  Steve Carrell était vraiment le choix le plus judicieux pour incarner l’exubérant Bobby Rigs. Ce rôle permet vraiment à l’acteur d’exploiter ses talents pour nous faire rire autant que ces talents dramatiques et restera sans doute l’un de ses plus grand rôles. Il faut souligner aussi la prestation très drôle de Sarah Silverman en agent de Billie Jean qui mériterait vraiment de se voir offrir un plus grand rôle au cinéma.

 

Battle Of The Sexes

 

Plus film militant sur la cause féministe que véritable film de sports, Battle Of The Sexes nous emporte complètement par son mélange entre comédie et drame parfaitement équilibré. Pas le temps de s’ennuyer un seul moment devant ce long métrage magistralement interprété par Emma Stone et Steve Carrell tous les deux impeccables et aussi attachant l’un que l’autre malgré leur opposition. Si le duo Jonathan Dayton et Valerie Faris se fait assez rare, ils font vraiment mouche à chaque fois et ce troisième film est tout aussi réussi que les deux précédents.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURS : Jonathan Dayton et Valerie Faris
  • AVEC : Emma Stone, Steve Carrell, Andrea Riseborough, Sarah Silverman et Alan Cumming
  • SCÉNARISTE : Simon Beaufoy
  • COMPOSITEUR : Nicholas Britell 
  • GENRE : Biopic, Comédie Dramatique
  • DURÉE : 2h02
  • NATIONALITÉ : Britannique, Américain
  • DISTRIBUTEUR : Twentieth Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttp://www.battleofthesexesmovie.co.uk/
  • DATE DE SORTIE : 22 novembre 2017