CELL PHONE de Tod Williams [Critique DVD]

 

Cell Phone

 

Adapté d’un livre de Stephen King, Cell Phone pourrait bien vous faire décoller de votre téléphone portable pour de bon une fois que vous aurez vu ce qu’il pourrait bien vous arriver.

 

 

SYNOPSIS : De retour chez lui après un an d’absence, Clay Riddell espère au plus vite revoir son fils. Heureusement pour lui, son téléphone portable tombe en panne de batterie juste avant qu’un étrange signal transforme en zombies tous ceux qui avaient l’oreille à leur appareil. Malgré le chaos qui s’empare très vite de toute la région, il est bien décidé à retrouver coûte que coûte son fils.

 

Avez-vous remarquez à quel point les gens accrocs à leur téléphone peuvent se comporter comme des zombies ? La folie des Pokemon Go a prouvé que certains joueurs pouvaient même tomber d’un ravin à force de contempler uniquement leur écran. Avant même que tout le monde ne possède désormais un smartphone, l’écrivain Stephen King avait déjà repéré cette addiction au téléphone en 2006 et avait imaginé dans son livre Cellulaire qu’elle pouvait réellement transformer les gens en zombies.

 

Cell Phone

 

Après Stand By Me et Chambre 1408, John Cusack se retrouve pour la troisième fois en tête d’affiche d’une adaptation d’un livre de Stephen King avec Cell Phone. Il joue ici le rôle de Clay Riddell, un auteur de romans graphiques encore marqué par sa séparation avec sa femme et le fait qu’il ne peut plus profiter de son fils. Alors qu’il rentrait avec une bonne nouvelle, il va  se retrouver plonger en plein chaos. En chemin pour retrouver son fils il croisera le chemin de Tom McCourt, un conducteur de métro joué par Samuel L. Jackson qui l’aidera dans son périple. L’occasion pour les deux acteurs de se retrouver après avoir déjà partager l’affiche de Chambre 1408.

Cell Phone devait être réaliser par le talentueux Eli Roth y a quelques années mais il a finalement échoué dans les mains de Tod Williams, le réalisateur de Paranormal Activity 2.  Dès les premières images, Cell Phone sent le film à très petit budget. L’image et les effets spéciaux ne semblent mêmes pas à la hauteur de ce que peuvent proposer actuellement les meilleures séries TV. Il suffit de voir la première attaque dans l’aéroport pour se dire que c’est mal barré tant les acteurs jouent mal et la scène manque de férocité et de tension. Ce sera la même chose dans tout le film qui n’arrivera jamais à nous faire frissonner l’espace d’un instant. C’est là qu’on regrette amèrement qu’Eli Roth ne soit pas aller au bout de ce projet tant il aurait certainement su amener tout ce qui manque à ce long métrage.

 

Cell Phone

 

Le scénario de Cell Phone sent à plein nez le manque d’inspiration d’un Stephen King qui recycle ses bonnes idées, le roman avait déjà déçu de nombreux lecteurs au point qu’il a profité de cette adaptation cinématographique pour changer la fin. A la vue du résultat on n’ose pas imaginer ce qu’elle pouvait être. Ces zombies qui se comportent comme une flopée d’oiseaux ou un essaim d’abeilles sont particulièrement ridicules surtout lorsqu’ils commencent à sortir un son de leur bouche digne d’un vieux modem 56k où à se transformer en juke box. Et que dire de leur soi-disant leader qui en dehors de montrer une tronche décomposé n’aura même pas le droit à une scène d’affrontement convenable.

C’est avec plaisir qu’on verra l’arrivée en cours de film de l’actrice Isabelle Fuhrman, célèbre pour son rôle dans Esther, elle joue Alice Maxwell une voisine de Clay Riddell qu’ils emmèneront avec eux. Chacune de ces scènes est très forte mais malheureusement cela sera de courte durée. Autre recrue de poids Stacy Keach, célèbre interprète de Mike Hammer revu dans Prison Break, fait lui aussi une petite apparition marquante en directeur d’une école de petits génies dont ils repartiront avec le jeune Owen Teague vu dans la série Bloodline qui joue un personnage bien inutile.

 

Cell Phone

<

 

Entre John Cusack qui semble toujours être le dernier appelé après que Nicolas Cage ait refusé le rôle et le réalisateur Tod Williams qui n’a pas fait encore vraiment fait ses preuves, il ne fallait pas s’attendre à un miracle, Cell Phone ne méritait franchement pas mieux qu’une sortie directe en DVD. Comparé au récent Dernier Train Pour Busan où à la série The Walking Dead, ce film a petit budget ne fait clairement pas le poids.  La présence de Samuel L. Jackson, toujours aussi cool peut importe dans quel genre de film il joue, est une maigre consolation face au naufrage que représente ce long métrage.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Cell
  • RÉALISATEUR : Tod Williams
  • AVEC : John Cusack, Samuel L. Jackson &  Isabelle Fuhrman
  • SCÉNARISTES : Stephen King et Adam Alleca
  • COMPOSITEUR : Marcelo Zarvos
  • GENRE : Horreur, Epouvante, Survival
  • DURÉE : 97 minutes
  • NATIONALITÉ : Américain
  • ÉDITEUR : Marco Polo Distribution
  • SITE OFFICIELhttps://www.facebook.com/CellMovie/
  • DATE DE SORTIE : 21 septembre 2016
  • BONUS : L’envers Du Décor

 

 

Une pensée sur “CELL PHONE de Tod Williams [Critique DVD]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *