Chronique Concert : OPETH – EVOLUTION XX – PARIS, LE BATACLAN 03 Avril 2010

chroniqueConcert.jpg

 

http://img522.imageshack.us/img522/4659/opeth20thanniversaryope.jpg

 

Lorsqu’Opeth est venu en France lors du Progressive Nation Tour 2009, leur prestation épatante nous avait laissé sur notre faim par sa trop courte durée. Le
groupe suédois semble nous avoir entendu et n’a pas attendu pour revenir à Paris tout juste six mois plus tard pour un évènement bien spécial.

 

En effet cette nouvelle tournée est en tout point exceptionnelle car elle célèbre les vingt ans d’existence du groupe. Pour l’occasion, les Suédois mené par Mickael Akerfeldt ont
choisi de se produire seulement dans six villes à travers le monde : Stockholm, Essen, Paris, Londres, New
York
et Los Angeles. Autant dire que nous sommes très chanceux de les accueillir au Bataclan, un évènement qu’aucun fan français ne se devait de manquer.

 

Le concept de cette tournée s’inspire grandement des soirées An Evening With… chère à leur confrères et amis de Dream Theater. Un concert de prés de trois
heures sans première partie, composé de deux sets entrecoupés par un entracte. Pour ses vingt ans, le groupe a choisi de reprendre en intégralité son cinquième album Blackwater
Park
qui leur avait permit à l’époque de percer enfin sur la scène métal internationale. Un album qui est également perçu par une majorité de fans comme leur meilleur, celui qui a défini
le style d’Opeth.

 

http://img192.imageshack.us/img192/4170/20100403195452.jpg

 

19h30, le concert commence donc par Leper Afinity premier titre de Blackwater Park. Le groupe enchaînera sans faute tout l’album dans l’ordre. D’habitude très
loquace, le chanteur/guitariste Mickael Akerfeldt n’ouvrira pas la bouche entre chaque titre, laissant le public très étonné. Dans le noir le groupe ré-accorde ses instruments
entre chaque titres avant d’enchaîner les morceaux sans échanger avec nous. Cette première partie qui s’acheve avec brio par le titre éponyme de l’album aura déja duré plus d’une heure.
Opeth s’éclipse alors après quelques mots pour se reposer vingt minutes.

 

Lorsqu’ils sont de retour, Mickael est enfin prêt à communiquer avec ses fans et on retrouve avec grand plaisir ces plaisanteries. Il nous présente alors avec son habituel humour
le concept de la suite de la soirée. Un set composé d’un titre par album dans l’ordre chronologique. On commence donc par Forest Of October, titre extrait du premier album
Orchid dont le chanteur n’est plus vraiment trés fier. Entre chaque titre, il nous raconte progressivement l’histoire du groupe et les changements de line-up.

 

Pour son anniversaire, Opeth n’a pas choisi forcement de jouer leur titres les plus connus ou appréciés mais d’autres chansons rarement entendus sur scène. Les fans qui les
auraient déjà vu lors de leur passage à Paris en décembre 2007 et en novembre 2009 auront donc le droit a leur lot de surprises, ceux qui ne les ont pas vu avant pourraient alors être déçus. Mais
qu’elle soient réputées ou pas, toutes les chansons d’Opeth sont excellentes et méritent vraiment d’être découvertes sur scène tant la prestation du groupe est excellente.

 

http://img196.imageshack.us/img196/1379/20100403193056.jpg

Dans le line-up actuel du groupe, il ne reste en fait que le leader comme membre d’origine. Le bassiste Martin Mendez est lui dans Opeth depuis 1998. comme
d’habitude il ne bougera pas beaucoup du coté droit de la scène mais délivrera comme a chaque fois une prestation sans failles. Le clavieriste Per Wiberg a rejoint
Opeth en 2005 pour la tournée Deliverance/Damnation, on pourra regretter que ses parties de claviers soient un peu trop couvert par les parties de guitares. Le
batteur Martin Axenrot est dans Opeth depuis 2006, le batteur est vraiment impressionnant mais semble s’ennuyer sur les anciens morceaux c’est sur The
Lotus Eater
qu’il s’éclatera vraiment sur ses parties de batterie. Le dernier a avoir rejoint le groupe est le guitariste Fredrik Akesson qui arrive en 2007 pour la
tournée de Watershed. Hormis quelques problèmes de guitares, rien a redire sur sa prestation. Opeth est vraiment un groupe solide et on souhaite longue vie a ce
line-up.

 

Cette deuxième partie de concert s’achève au bout d’1h45 minutes. Le temps de seulement sept titres dépassant tous les dix minutes. La musique d’Opeth est complexe enchaînant les
passages Death Metal, les passages plus progressifs et les moments planants. Le style Opeth est unique et ce concert est la démonstration totale de leur talent. Les fans sont en
communion avec le groupe et la température dans le Bataclan monte vite jusqu’a etre presque intenable.

 

Au final c’est un show de presque trois heures que nous a offert Opeth pour leur anniversaire. Un magnifique cadeau pour tous leurs fans, à la fin du concert on comprend que le
groupe n’ai choisi que de faire six dates tant ce concert doit être éprouvant pour les musiciens. Ils auront bien mérité de faire enfin un break après cette série de concerts. Mais pas trop
longtemps hein, parce qu’on vous attend déjà pour un nouvel album !

 

 

 

 

SETLIST :

 – The Leper Affinity

 – Bleak

 – Harvest

 – Dirge For November

 – The Drapery Falls

 – The Funeral Portrait

 – Patterns In The Ivy

 – Blackwater Park

———Entracte————

 – Forest Of October

 – Advent

 – April Ethereal

 – The Moor

 – Wreath

 – Hope Leaves

 – Reverie / Harlequin Forest

 – The Lotus Eater