CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES de James Foley [Critique Ciné]

 

Cinquante Nuances Plus Sombres

 

Les fans de Cinquante Nuances De Grey auront du patienter deux ans pour découvrir la suite Cinquante Nuances Plus Sombres. Une longue attente justifiée par de gros changements dans l’équipe. Alors ce nouveau film est il plus réussi ?

 

 

SYNOPSIS : Anastasia accepte de retrouver Christian à la condition qu’il n’y ait désormais plus de contrat et de règles entre eux. Mais face aux zones d’ombres du passé du milliardaire, la jeune femme restera rongée par le doute. Encore plus quand des personnes de ce passé vont vouloir se mettre entre eux.

 

Le succès en librairie de la saga Cinquante Nuances De Grey reste encore un mystère. Ce n’est certainement pas pour ses qualités littéraires que la trilogie de romans de E.L. James a ainsi cartonné mais plutôt par un effet d’entrainement porté par la promesse de livres sulfureux sur les pratiques sado-maso. Tous ceux qui ont lu les livres savent qu’en vérité ils sont plus au niveau du roman de gare ou de la collection Arlequin que du véritable chef d’oeuvre. Comment à partir de là réussir à faire de bons films à partir de mauvais livres ?

 

Cinquante Nuances Plus Sombres

 

La réputation des livres a suffit à remplir les salles de cinéma avec plus de 4 millions de spectateurs en France et plus de 570 millions dollars engrangé dans le monde mais en sorties de salles les avis étaient plus que mitigés même chez les plus grands fans et surtout pour l’auteur E.L. James qui a voulu du changement pour la suite. Un changement de scénariste avec l’embauche de Niall Leonard, mari de l’auteur, pour plus de fidélité aux livres et de réalisateur avec l’arrivée de James Foley, réalisateur spécialiste du thriller.

L’Empire Contre Attaque, Le Parrain 2 ou The Dark Knight, c’est régulièrement que les seconds films de saga se font plus sombre que le premier épisodes. Cinquante Nuances Plus Sombres voudrait aussi nous faire croire qu’elle suit le même chemin, certes ce nouveau film ajoute des éléments de thriller mais l’imagination de E.L. James semblant être très limité, toutes les intrigues un peu sombres du film trouvent toujours des solutions en quelques minutes en écartant très vite les troubles fêtes : le patron harceleur, l’ex-soumise et la fameuse « Mrs Robinson » sont vites expédiés pour se focaliser sur la romance.

 

Cinquante Nuances Plus Sombres

 

Toujours interdit aux moins de douze ans, Cinquante Nuances Plus Sombres est cependant bien plus soft dans les pratiques sexuelles. A vrai dire, on ne peut même plus vraiment parler d’érotisme car Anastasia et Christian pratique maintenant un « sexe vanille » très conventionnel. Le pire c’est que le montage semble tailler dans ces scènes alors qu’elles sont pourtant l’un des attraits de la saga. On n’a plus vraiment de surprise car on connait déjà sous toutes les coutures les jolies courbes de Dakota Johnson. En revanche, le public féminin pourtant plus nombreux restera certainement frustrée de voir que Jamie Dorman ne se dévoilera pas plus dans cette suite et a même tendance a faire souvent l’amour sans rien enlever. Au fond, on a l’impression que le film est plus soft qu’un épisode de Game Of Thrones alors que le format cinéma aurait pu permettre des scènes plus osées à l’heure où le porno est accessible gratuitement en quelques clics sur Internet.

Au final, on ne voit pas trop ce qu’apporte le changement de réalisateur, car Cinquante Nuances Plus Sombres ressemble beaucoup au premier film. Une succession de scènes plus ou moins romantiques, de doutes et de disputes qui ne conduisent à rien et qui s’achèvera encore par un cliffhanger comme un épisode de série télé. Dakota Johnson est bien jolie mais son personnage reste vraiment niais et Jamie Dorman n’est toujours pas convaincant en playboy milliardaire tant il manque de charisme. Les seules bonnes idées du casting sont la jolie Bella Heathcoate (Dark Shadows, The Neon Demon) en ancienne soumise et la cultissime Kim Basinger en cougar mais leurs personnages n’étant pas suffisamment développés dans le roman, ils ne le seront pas plus dans le film.

 

Cinquante Nuances Plus Sombres

 

Sans aucune surprise pour les connaisseurs du roman, Cinquante Nuances Plus Sombres aurait pu au contraire profiter de son adaptation sur grand écran pour améliorer l’aspect thriller de l’histoire et pousser à fond sur l’érotisme. On sait maintenant que la saga est condamnée à la médiocrité puisque le troisième film est déjà en boite par la même équipe. Avec encore moins de surprises que le premier film, on peut dire qu’au lieu d’être mieux, Cinquante Nuances Plus Sombres est en fait encore moins bon que son prédécesseur.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Fifty Shades Of Grey 2, Fifty Shades Darker
  • RÉALISATEUR : James Foley
  • AVEC : Dakota Johnson, Jamie Dornan, Bella Heahtcote et Kim Basinger
  • SCÉNARISTE : Niall Leonard d’après le roman de E.L. James
  • COMPOSITEUR : Danny Elfman
  • GENRE : Romance
  • DURÉE : 1h58
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIELhttp://www.cinquantenuances-lefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 8 février 2017

 

 

  • Angélique Fournier Lhotellier

    Je suis désolée mais moi j’ai préféré ce film au premier .Même si je le regarde encore ^^ JamesFoleyJr est un bon réalisateur . J’aura,i aimé y voir plus de scènes de sexe malgré tout et quelques passages du livre non mis dans le film . Moi j’y met 8,5/10

  • Pingback: AGENDA CULTUREL JUIN 2017 - Freakin' Geek()