Critique Ciné : DIRTY PAPY de Dan Mazer

Dirty Papy

 

Lorsqu’il ne tourne pas pour David O’Russell ou dans des films de gangsters qui sortent directement en DVD, Robert De Niro semble définitivement avoir choisi la voie de la comédie pour le reste de sa carrière. Après avoir joué le gentil papy dans Le Nouveau Stagiaire, le revoici cette fois ci en Dirty Papy, un retour à la comédie familiale trash dans la lignée de Mon Beau Père Et Moi et ses suites.

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

SYNOPSIS : A la mort de sa femme, Dick Kelly décide de reprendre une vie sexuelle active et entraîne, bien malgré lui, son petit fils Jason dans un road trip de tous les excès. Celui-ci avait délaissé son grand père et ses rêves pour se consacrer à sa carrière d’avocat mais alors qu’il est sur le point de se marier, ce week end de débauche pourrait bien chambouler tous ses plans.

 

 

Il y a un peu plus de deux ans, la bande de Jackass sortait Bad Grandpa, l’histoire en caméra cachée d’un grand père libidineux fraîchement veuf et son petit fils. Cela ne semble pas vraiment avoir gêné, le scénariste John M. Phillips qui a écrit ce Dirty Grandpa (ou Dirty Papy en Français) au point de départ quasi similaire. Au petit jeu de savoir qui sera le plus trash, le jeune scénariste dont il s’agit du premier film part clairement avec une longueur de retard par rapport à Johnny Knoxville et ses potes.

Dirty Papy

Dirty Papy est aussi le premier film réalisé par Dan Mazer, jusque là connu pour avoir collaboré aux scénarios des films Borat, Bruno et Le Dictateur avec Sacha Baron Cohen. On retrouve un peu de ces précédents longs métrages dans Dirty Papy, notamment dans des dialogues souvent très vulgaires difficiles à comprendre pour ceux dont l’anglais est resté très scolaire. Une vulgarité qui semble pourtant pas vraiment totalement assumée tant le film cherche toujours à contrebalancer ses scènes les plus graveleuses par d’autres trop moralistes qui gâchent notre plaisir.

S’il n’était pourtant pas le premier choix de l’équipe du film, Robert De Niro semble s’en donner à cœur joie dans ce nouveau rôle totalement inédit. Il ose avec un plaisir flagrant des situations dans lesquelles on aurait jamais pensé le voir un jour. Cela ne sera certainement pas du goût de tous ses fans et surtout de ceux qui le vénèrent pour ses rôles dans Raging Bull, Taxi Driver ou Les Affranchis. Ils devraient cependant être désormais habitués et se dire que cette période est désormais lointaine pour le comédien.

Dirty Papy

Le rôle de Zac Efron dans Nos Pires Voisins lui a certainement permis de décrocher le rôle du petit fils dans Dirty Papy. Lui qui imitait Robert De Niro dans le film de Nicholas Stoller, se retrouve désormais face à l’immense acteur dans une situation où les rôles sont quasiment inversés. De fêtard invétéré, il devient ici un jeune avocat coincé sur le point de se marier avec la pire fiancée possible dans un nouveau conflit de génération juste crédible pour en rigoler. L’acteur régalera encore ses groupies en exhibant son corps d’athléte sous toutes les coutures. En revanche, on gardera des doute sur ses réelles capacités comiques.

Un tel film autant porté sur le sexe se devait d’avoir un beau casting féminin. Le rôle de la fiancée exaspérante est tenu parfaitement par Julianne Hough vue dans la comédie musicale Rock Forever. Dirty Papy nous donne enfin l’occasion de revoir Aubrey Plaza (Funny People) dans les salles françaises alors que ses derniers films ont eu plutot tendance à sortir directement en DVD. Elle joue ici la torride Lenore qui compte bien mettre le personnage de Robert De Niro dans son lit. A ses cotés Zoey Deutch, vue dans Vampire Academy et Sublimes Créatures joue la bonne copine charmante mais bien moins dévergondée.

Dirty Papy

 

 

MON AVIS :

 2/5 

En dehors d’un Robert De Niro qui ose des choses jusque là jamais vus, on ne peut pas dire que Dirty Papy fasse dans l’originalité. Une nouvelle comédie qui joue sur un conflit de génération inversée qui n’assume curieusement pas sa « trashitude » en compensant par des leçons de morales assez malvenues. Dan Mazer arrivera à nous divertir mais les francs éclats de rires se font malheureusement trop rares dans cet enchaînement de scènes qui manquent clairement d’un vrai scénario pour ficeler le tout. Dans le genre comédie graveleuse, on a franchement déjà vu beaucoup mieux.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Dirty Grandpa
  • RÉALISATEUR : Dan Mazer
  • AVEC : Robert De Niro, Zac Efron, Aubrey Plaza & Zoey Deutch
  • SCÉNARISTE : John M. Phillips
  • MUSIQUE : Michael Andrews
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h42
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Metropolitan FilmExport
  • SITE OFFICIEL : http://www.dirtygrandpa.movie/
  • DATE DE SORTIE : 3 février 2016

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *