Critique Ciné : LE LABYRINTHE, LA TERRE BRÛLÉE de Wes Ball


 

Le Labyrinthe : La Terre Brûlée

 

Un an tout juste après la sortie de l’adaptation du premier tome de la saga littéraire de James Dashner, voici déjà le second volet de la franchise. Après la déception des suites d’Hunger Games et Divergente, c’est avec un peu d’inquiétude que l’on s’apprête à découvrir Le Labyrinthe, La Terre Brûlée. Le réalisateur Wes Ball aura su corriger les menus défauts du premier film où se plantera t’il comme l’ont fait les autres adaptations ?

 

AVERTISSEMENT
DES SCÈNES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITÉ DES SPECTATEURS

 

Thomas et ses amis pensaient être sauvés de W.I.C.K.E.D. en s’échappant du Labyrinthe. Ils vont cependant vite comprendre que ceux qui les ont recueillis ne sont peut être pas aussi amicales que ce qu’ils veulent le faire croire. Préférant s’échapper, le petit groupe va se retrouver sur La Terre Brulée, un monde dévasté et dangereux dont la seule chance d’en sortir et de trouver les rebelles qui luttent encore contre W.I.C.K.E.D..

L’histoire de Le Labyrinthe, La Terre Brûlée commence exactement là où nous avions laissé les rescapés du Labyrinthe à la fin du premier film. Un an d’attente pour découvrir enfin ce qui attend désormais Thomas et les autres Blocards. Toujours aussi méfiant, notre héros perdra vite confiance en ses sauveurs. Le scénario se fait à nouveau intriguant mais rapidement trop bavard et on fini par avoir hâte que nos héros partent enfin sur La Terre Brûlée.

Le Labyrinthe : La Terre Brûlée

Curieusement l’adaptation du second tome de la saga de James Dashner n’en est pas vraiment une puisque le scénariste T.S Nowlin a pris énormément de liberté avec le livre jusqu’à abandonner l’épreuve qui donne pourtant son nom à cette saga. Le désert est bien là mais c’est volontairement qu’ils vont tenter de le traverser. Beaucoup de personnages et de scènes du livre passeront totalement à la trappe pour laisser la place à une histoire différente qui risque forcement de décevoir les lecteurs de la trilogie, pourtant le premier public visé par cette adaptation.

Vu qu’en anglais la saga s’appelle The Maze Runners, les héros du film continueront encore à courir beaucoup dans ce second film. Tout le film est constitué d’une alternance entre des scènes de discussions ennuyeuses à mourir et des scènes d’actions souvent très réussies mais encore une fois trop souvent plongées dans le noir. On appréciera spécialement les scènes flippantes mettant en scène les Fondus, sorte de zombies aveugles qui font penser au jeu The Last Of Us. Ce sont clairement les meilleurs passages du film.

Le Labyrinthe : La Terre Brûlée

Le Labyrinthe, La Terre Brûlée reprend la même distribution que le premier film avec Dylan O’Brien en tête dans le rôle de Thomas qui semble être le seul cerveau de la bande. Sans arrêt solicité par ses camarades, on a vraiment l’impression qu’ils ne peuvent pas réfléchir par eux mêmes. Du coup, on a un peu l’impression qu’ils servent tous à rien et on a bien du mal à s’attacher à eux. Même la charmante Kaya Scodelario, est bien mal exploitée, certaines scènes clé de son personnage présente dans le livre ayant carrément été rayé du film.

La saga continue de piocher dans la série Game Of Thrones pour compléter sa distribution, après Thomas Brodie Sangster, Ce sont Aidan Gillen, dont le rôle n’est pas si éloigné dans la fourberie de celui qu’il tient dans la série, et Nathalie Emmanuel qui se joint au casting de ce second film. L’actrice vient renforcer le nombre de personnages féminins assez rare dans le premier film mais qui ajoute cette fois ci aussi Rosa Salazar, Katherine McNamara et Lily Taylor. Tous ces personnages secondaires sont cependant pas très utile car le film met toujours en avant son héros sans vraiment laisser l’occasion de s’attacher à un autre personnage.

 

Le Labyrinthe : La Terre Brûlée

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Le Labyrinthe, La Terre Brûlée donne vraiment l’impression d’être une sorte de transition entre le premier et troisième film juste destinée à présenter de nouveaux personnages. L’intrigue en elle même n’avance que très peu. On change le méchant principal mais on aura toujours pas les explications sur les intentions de W.I.C.K.E.D. Vu le manque de respect au roman de James Dashner, on peut d’ailleurs s’inquiéter de savoir si on aura vraiment la réponse dans la suite. Prometteur sur le premier film, Wes Ball ne confirme pas ce qu’on pensait de lui sur cette suite et risque fort de s’enfermer dans cette trilogie sans qu’on entende plus parler de lui par la suite.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Maze Runner : The Scorch Trials
  • RÉALISATEUR : Wes Ball
  • AVEC : Dylan O’Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster & Aidan Gillen
  • SCÉNARISTE : T.S. Nowlin
  • GENRE : Science Fiction
  • DURÉE : 2h13
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France
  • SITE OFFICIEL : http://www.foxmovies.com/maze-runner-the-scorch-trials
  • DATE DE SORTIE : 7 octobre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *