Critique Ciné : NIGHT CALL de Dan Gilroy

CritiqueCiné2014

 Night CallNight Call

Dans la course aux Oscars je demande Night Call, le nouveau film de Jake Gyllenhaal qui casse son image en jouant cette fois ci un anti-héros. Rôle à l’opposé de ce qu’il avait pu nous proposer jusque là dévoilant ainsi une nouvelle facette de ses multiples talents.

AVERTISSEMENT :

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS 

Commençons en parlant du titre français du film transformé de Nightcrawler à Night Call, chanson célèbre de Kavinsky qui a participé au succès du film Drive. Probablement une tentative de la part de la Paramount d’induire en erreur les spectateurs avec cette histoire qui n’a pourtant strictement rien à voir avec le film de Nicolas Winding Refn. Si les deux films sont produits par Michel Litvak, qu’il y a une voiture et qu’il se passe principalement de nuit ce sont a peu près les seuls points communs entre les deux films qui ne partagent pas non plus la même esthétique.

Voyou vivant de menus larcins, Lou Bloom découvre un soir le métier de chasseur de scoops. Des cameramen qui suivent la police dans toutes leurs interventions afin de revendre leurs images aux chaînes infos en quête d’exclusivité. Du genre entreprenant, il s’achète une petite caméra et lance sa propre compagnie. Sa soif de réussite va lui faire décrocher plusieurs scoops au risque d’enfreindre la loi et de dépasser les bornes…

Night Call

Night Call est le premier film en tant que réalisateur du scénariste Dan Gilroy, auteur de cette histoire ainsi que celle entre autre de Jason Bourne : L’Heritage et de Real Steel. Un projet familial dans lequel un de ses frères s’occupe de la production et l’autre du montage. Comme d’autres avant lui Night Call dénonce l’escalade dans les scoops chocs des chaînes d’information en continu en quête de contenu susceptible de faire le plus d’audience. Remplir 24h d’images n’est pas chose aisée et les rédactions sont souvent prêtes à tout dans cette course à l’audimat.

Un film porté à bout de bras par un Jake Gyllenhaal métamorphosé. Amaigri de neuf kilos, les cheveux plaqués en arrière, on a presque l’impression au début de voir un dangereux psychopathe à la Maniac. Mais en réalité Lou Bloom est juste un type qui rêve de réaliser son rêve américain de réussite. Autodidacte et prêt à tout pour réussir, rien ni personne ne peut se mettre sur son chemin pour l’en empêcher.

Night Call

A la vue de la bande annonce, on pourrait croire que Night Call est un film nerveux bourré d’actions et de scènes de poursuite avec un héros particulièrement violent. La vérité est en fait bien loin de cette bande annonce, si on ne s’ennuie pas, l’histoire prend tout son temps pour mettre en place une intrigue qui devient de plus en plus sombre et violente pour un dernier acte vraiment à la hauteur de notre attente.

Le réalisateur Dan Gilroy a aussi fait appel à sa femme Rene Russo pour jouer dans Night Call, elle qui était déjà présente dans plusieurs films qu’il avait scénarisé tient ici le second rôle principal du film. Celui d’une responsable de l’édition un brin cougar avec laquelle Lou entretient une relation ambigue. On est aussi bien content de retrouver Bill Paxton dans un rôle de caméraman rival avec qui les échanges sont pour le moins tendus.

 

 Night Call

MON AVIS :

3/5

Après Source Code et les deux films de Denis Villeneuve, Jake Gylenhaall poursuit un choix de carrière vraiment intelligent. Le pari de films indépendants de grande qualité dans lesquels s’inscrit aussi Night Call. Une belle exploration des nuits de Los Angeles qui se rapproche plus dans son ambiance de A Tombeau Ouvert de Martin Scorsese que de Drive. Si il faut patienter avant que l’histoire décolle, le film prend rapidement une vitesse de croisière gagnant en intensité de minutes en minutes pour un final particulièrement prenant. 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – TITRE ORIGINAL : Nightcrawler
  •  – REALISATEUR : Dan Gilroy
  •  – AVEC : Jake Gyllenhaal, Rene Russo & Riz Ahmed
  •  – SCENARISTE : Dan Gilroy
  •  – GENRE : Thriller
  •  – DUREE : 1h57
  •  – MUSIQUE : James Newton Howard
  •  – NATIONALITE : Américain
  •  – DISTRIBUTEUR : Paramount Pictures France
  •  – SITE OFFICIELhttp://nightcrawlerfilm.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 26 Novembre 2014

A LIRE AUSSI :