Critique Ciné : THE SALVATION de Kristian Levring

CritiqueCiné2014Cannes

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/02/14090202413917742612494293.jpg

Preuve que le western est un genre définitivement de nouveau à la mode ces derniers temps, l’édition 2014 du Festival De Cannes avaient deux représentants du genre dans sa sélection hors compétition. Après The Homesman de Tommy Lee Jones sorti en mai, voici venir The Salvation, troisième film du réalisateur danois Kristian Levring

 

 

Soldat Danois parti avec son frère après la guerre pour s’installer en Amérique, John retrouve enfin sa femme et son fils qu’il accueille dans le pays. Les retrouvailles seront malheureusement de courte durée car le voyage en diligence vers leur foyer tourne au drame. En voulant venger sa famille, il va s’attirer les foudres d’un redoutable chef de gang qui terrorise la région.

 

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/02/14090202414317742612494296.jpg

 

Seth McFarlane nous l’a montré récemment avec humour dans Albert A L’Ouest, il est difficile de vivre vieux au Far West. Dans un genre beaucoup plus sérieux, Kristian Levring nous le prouve à nouveau dans The Salvation. Une histoire de vengeance qui ne tarde pas à prendre aux tripes pour ne plus lâcher la tension avant la fin de la dernière scène.

Un projet pour le moins étonnant de la part d’un réalisateur danois d’aller tourner en Afrique du sud un western censé se dérouler en Amérique. A l’instar de Quentin Tarantino avec Django Unchained, Kristian Levring signe un hommage aux grands films du genre. Pas particulièrement original dans son histoire où s’empile les clichés incontournables, c’est vraiment l’interprétation de son trio d’acteurs principaux qui rend The Salvation vraiment intéressant. 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/02/14090202414017742612494294.jpg

Pas si éloigné de son rôle du Guerrier Silencieux de Nicolas Winding-Refn, Mads Mikkelsen est le héros de The Salvation. Un soldat danois pas très causant qui pensait pouvoir améliorer sa condition en venant s’installer en Amérique à la fin du 19ème siécle. l’acteur est une nouvelle fois impeccable dans ce rôle nerveux et tendu qui va voir s’empiler les cadavres bien malgré lui sur sa route. Sans le vouloir, il s’est fait un ennemi redoutable, l’ancien capitaine de cavalerie Delarue joué par Jeffrey Dean Morgan (Watchmen) devenu chef de gang. Il se montre vraiment redoutable et terrible, un grand méchant de Western. 

Entre eux se glisse Eva Green qui squatte elle aussi les écrans cette année avec quatre films prévus. Elle tient ici le rôle de la femme d’un des deux bandits qu’a descendu John. Une muette qui a eu la langue coupée par des Indiens qui ont décimé sa famille . Pas un mot ne sortira de sa bouche, mais l’actrice impose par son charme et ses regards qui en disent long. On aura en revanche un peu de mal avec la présence au casting d’Eric Cantonna en homme de main de Delarue qui ne semble pas vraiment crédible en cowboy et n’a d’ailleurs pas vraiment l’occasion de s’illustrer.

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/02/14090202414117742612494295.jpg

MON AVIS

4/5

En reprenant tous les codes du Western, Kristian Levring ne fait pas dans l’originalité mais plutôt dans l’hommage respectueux. Le résultat devrait séduire sans peine tous les fans du genre car The Salvation est vraiment réussi. De très belles, images, des prestations impeccable et un scénario tendu font de ce film un incontournable de la fin des vacances.

 

FICHE TECHNIQUE :

  – REALISATEUR : Kristian Levring

  – AVEC : Mads Mikkelsen, Eva Green & Jeffrey Dean Morgan

 – SCENARISTES : Kristian Levring & Anders Thomas Jensen

 – GENRE : Western

 – DUREE : 1h32

 – MUSIQUE : Kasper Winding

 – SITE OFFICIELhttp://jour2fete.com/index.php/films/194-the-salvation

 – DATE DE SORTIE : 27 août 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de CASINO ROYALEhttp://xav-b.over-blog.com/article-4751726.html

 – la critique de LE GUERRIER SILENCIEUXhttp://xav-b.over-blog.com/article-47465023.html

 – la critique de WATCHMEN

 – la critique de SHERIF JACKSONhttp://xav-b.over-blog.com/article-120649718.html

 – la critique de THERE WILL BE BLOODhttp://xav-b.over-blog.com/article-17675305.html

 – la critique de THE HOMESMANhttp://xav-b.over-blog.com/article-123701566.html

 – la critique de ALBERT A L’OUESThttp://xav-b.over-blog.com/article-124066987.html