Critique Ciné : UNFRIENDED de Levan Grabiadze


 

Unfriended

 

Entre les nombreux remakes et les innombrables films en Found Footage, on a rarement eu l’occasion de découvrir récemment des films d’horreurs vraiment originaux. Sans être révolutionnaire, Unfriended propose enfin une autre façon de vivre l’horreur. Produit par l’incontournable Jason Blum et Timur Bekmambetov, c’est le premier film tourné à la webcam ! Une expérience audacieuse à découvrir ce mercredi sur grand écran.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS AVEC AVERTISSEMENT

 

Après la diffusion sur YouTube d’une vidéo où elle était complètement saoule, Laura Barns était devenue la risée de son lycée. Poussée à bout par les commentaires sur les réseaux sociaux, elle a fini par se suicider. Un an après, six anciens camarades se retrouvent comme chaque soir sur Skype pour discuter mais un mystérieux personnage s’est incrusté dans la conversation en prétendant être Laura et les menace de se venger…

Expérience inédite, Unfriended transforme l’écran de cinéma en moniteur d’ordinateur. Tout le film se déroulera sur le bureau du Mac de Blaire que l’on voit surfer sur Facebook et YouTube avant de rejoindre son petit ami sur Skype pour un petit jeu coquin. Ils sont ensuite rejoint dans leur conversation par leurs amis et s’étonnent de la présence d’un intru qui s’est connecté avec eux et dont personne n’arrive à se débarrasser. L’horreur va alors petit à petit s’insinuer et les amis vont un par un commencer à mourir mystérieusement.

Unfriended

D’abord étonnant, le fait de voir uniquement que ce qu’il se passe sur un écran d’ordinateur devient assez rapidement frustrant. On ne verra jamais les différents personnages du film autrement qu’à travers la fenêtre de leurs webcams sur Skype. Difficile du coup de vraiment ressentir une tension ou une montée dans le suspens. La musique tient toujours une part importante dans ce genre de film pour contribuer à l’ambiance mais ici il n’y en a pas ! Parfois Blaire lance une chanson sur Spotify comme une sorte de placement produit et ce sera tout. De plus le réalisateur abuse des bugs de webcam pour cacher la violence des meurtres ce qui est encore plus frustrant.

L’idée d’Unfriended part d’un bon principe. Celui de dénoncer les abus réels dont sont victimes quotidiennement des milliers de collégiens et de lycéens. Si l’histoire quitte la réalité avec ce fantôme vengeur, de nombreuses victimes de ce genre harcèlement n’ont pas hésiter à se suicider. Internet permet un certain anonymat qui pousse les gens à se lâcher totalement et à dire des choses qu’ils n’auraient pas le courage de dire en face sans se soucier des conséquences dramatiques que cela peut parfois avoir.

Unfriended

D’habitude ce genre de films utilise des acteurs inconnus voir débutants pour plus de crédibilité mais là ce sont tous des comédiens avec déjà une petite filmographie même si ils ne sont pas encore fait un nom. Les filles sont vraiment très jolies mais curieusement un peu trop âgées par rapport à leurs personnages puisqu’elles ont toutes près de 28 ans. Pas très gênant en fait vu qu’on les voit à peine. Shelley Hennig vue récemment dans Ouija est celle dont on voit l’ordinateur, Heather Sossamon est la pauvre Laura Barns qu’on ne verra qu’à travers des vidéos YouTube.

Plutôt que de sortir au cinéma, il aurait été très intéressant de pouvoir vivre soi-même le film sur son propre ordinateur comme si on avait fait partie de la bande. Le réalisateur Levan Grabiadze et Universal devraient songer à trouver un moyen pour nous faire rejoindre la discussion sur Skype et Facebook en pouvant commenter, voir les vidéos et recevoir nous aussi les images et pièces jointes envoyées durant le film. Nous aurions alors une expérience horrifique bien plus réussie au final que ce long métrage moins surprenant que ce qu’on aurait pu espérer.

 

Unfriended

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Partant d’une très bonne idée, le film de Levan Grabiadze ne se montre pas assez angoissant pour marquer définitivement le genre. Ce n’est peut être pas plus mal car cela évitera peut être à d’autres producteurs en manque d’imagination de repomper ce principe du film à la webcam qui ne mérite pas franchement d’être vu sur grand écran. Unfriended aura peut être le mérite de faire comprendre aux ados de montrer un peu plus de respect sur les réseaux sociaux et pourra même en pousser certains à décrocher de peur d’être à leur tour la proie de fantômes vengeurs.

 


 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Levan Gabriadze
  • AVEC : Shelley Hennig, Renee Olstead & Heather Sossaman
  • SCÉNARISTE : Nelson Greaves
  • GENRE : Horreur
  • DURÉE : 1h23
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIEL : http://www.unfriended-movie.com/ww/
  • DATE DE SORTIE : 24 juin 2015

 

 

A LIRE AUSSI :