Critique DVD : JACKASS DEUX LE FILM de Jeff Tremaine

img407/6599/jackassnumbertwo2006081rs2.jpg

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : JACKASS NUMBER TWO
  • REALISATEUR : Jeff Tremaine
  • AVEC : Johnny Knoxville, Steve-O, Bam Margera
  • GENRE : Comédie
  • DUREE : 1h30
  • DATE DE SORTIE :

 

INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS

SYNOPSIS : Johnny Knoxville et sa bande poursuivent leurs expériences diverses et variées à travers le monde.

img264/7224/jackassnumbertwo2006051bw9.jpg

CRITIQUE : Encore une fois privé de sortie cinéma comme le premier film, les secondes aventures cinématographique des Jackass sortent ce mois ci directement en DVD. La raison invoquée pour ne pas sortir ce film en salles est qu’il pourrait avoir de mauvaises influences sur ses spectateurs. Quel bonne iddée de le sortir alors directement en DVD, les cascadeurs en herbe pouvant ainsi se repasser en boucle chacune des scènes en faisant des ralentis ou des arrets sur images pour les étudier de plus prés.

Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, les Jackass sont une bande de cascadeurs completement déjantés mené par Johnny Knoxville. Ils ont commencé leurs bétises sur la chaine musicale MTV avant d’adapter leur concept sur grand écran grace au succés de leur séries. Imités avec plus ou moins de réussite et causant de nombreuses polémiques à cause de jeunes qui ont cherchés a reproduire leur conneries. Ils reviennent quatre ans aprés avec un nouveau long métrage.

Amis de la poésie bonjour, ce second opus devraient vous faire filer encore plus vite qu’un pet sur une toile cirée. On touche litteralement le fond avec un film encore plus crade que le précédent. Ca vomit ou defeque de tous les cotés. Les Jackass n’ont peur de rien dans la scatophilie. Le pire de tous est certainement Steve-O qui n’hésite pas à s’enfiler le contenue d’une bouteille de bière dans l’anus avec un tuyau avant de le faire ressortir dans un verre pour le boire. C’est le meme qui met la tete dans un scaphandre pour sentir les pets d’un de ses camarades jusqu’à en vomir.

img408/3490/jackassnumbertwo2006011fk7.jpg

Un film egalement plus explicite sexuellement, les Jackass n’hesitent pas a se dénuder pour jouer avec leur pénis et leur testicules et leur faire connaitre les pires des souffrances. Couilles marque page, bite attaquée par un serpent, course a poil dans un hotel , marquage au fer rouge sur les fesses, barbe en poils pubiens et bien d’autres.

D’autres gags sont tout de meme beaucoup plus soft et releve plus de Video Gag ou d’ ntervilles. Ce sont des cascades a bord de differents véhicules comme la tentative de traversée d’un lac avec des fusées montés sur des velos, caddies ou fauteuil roulant. D’autres figures en vélo, skate ou moto ponctuent le film et des face à face avec des taureaux.  Les Jackass aiment aussi se pieger entre eux comme la frayeur qu’ils ont fait à l’un d’entre eux censé se faire passer pour un terroriste et qui tombera sur un chauffeur de taxi loin d’etre effrayé.

Cette succession de sketches sans queue ni tête est tellement stupide qu’il est difficile de ne pas se marrer du début à la fin face à la stupidité de la bande de Johnny Knoxville. Certainement pas un grand film de cinéma mais un excellent délire à se matter en boucle les jours de morosité. Attention cependant à ne pas chercher  à les reproduire.

img249/9463/jackassnumbertwo2006041ij5.jpg

MON AVIS : 4/5

  • Ah bah, ça sera sans moi : j’ai horreur de ce genre de truc !