GRAND FROID de Gérard Pautonnier [Critique Ciné]

 

Grand Froid

 

Le réalisateur Gérard Pautonnier a réussi à convaincre l’auteur Joël Egloff d’adapter son roman Edmond Ganglion & Fils sur le grand écran dans une relecture baptisée Grand Froid qui offre à son trio d’acteurs un magnifique écrin d’humour noir et absurde.

 

 

SYNOPSIS : En ce rude hiver, les affaires ne vont pas fort pour les pompes funèbres d’Edmond Zweck. Sur le point de mettre la clé sous la porte, le patron et ses employés en arrivent même à souhaiter la mort des habitants de leur petite ville. Lorsque enfin, un cadavre leur est livré, ce ne sera cependant pas la fin de leur ennui car le cimetière est introuvable et une série d’événements improbables va venir sérieusement perturber le déroulement des opérations.

 

Venu de la publicité, le réalisateur Gérard Pautonnier semble avoir voulu changer de métier exclusivement pour adapter les livres de Joël Egloff. Leur rencontre a tout d’abord donné un premier court métrage en 2008 issu du livre L’Étourdissement. Neuf ans plus tard c’est avec l’adaptation très libre de Edmond Ganglion & Fils qu’il arrive enfin à signer son premier long métrage Grand Froid. De par son humour très particulier, on comprend que cela n’a pas du être facile de trouver le financement pour sortir un projet pareil en France mais le résultat est une vraie bouffée d’air frais dans le paysage cinématographique français où les comédies intelligentes  ne sont pas un genre bien populaire.

 

Grand Froid

 

Ceux qui ont lu le livre risque d’être assez perturbé puisque Grand Froid est presque une totale relecture du roman écrite à quatre mains par le réalisateur et l’auteur. Si on y retrouve bien ses personnages, le cadre, les lieux, la saison et même les noms ont étés modifiés. D’une histoire qui se passait sous une forte canicule, ils l’ont maintenant transposé à une période hivernale très rude alors que le distributeur Diaphana Distribution a choisi de le sortir fin juin peut être en pensant qu’il allait rafraîchir les spectateurs. Si cela fait bizarre de se retrouver sous la neige en cette saison, il faut reconnaître que cela permet de nouveaux rebondissements à l’intrigue.

L’humour très particulier de Grand Froid très noir mais aussi absurde risque bien de passer au dessus de la tête de certains spectateurs plus habitués à des comédies formatées aux gags plus directes. Nous sommes ici dans une histoire qui rappelle un peu l’univers de Jean-Michel Ribes, Bruno Podalydès et Bacri-Jaoui basé sur le quotidien de « monsieur tout le monde » qui ne vont pas nous faire rire par la vanne mais par les situations qu’ils traversent ou dont ils sont tout simplement témoins.

 

Grand Froid

 

Gérard Pautonnier a parfaitement réussi le casting de Grand Froid qui paraît une réelle évidence. En tête Jean-Pierre Bacri joue Georges, un employé des pompes funèbres Zweck pas très loin de la retraite et qui forcement pense déjà à ses propres obsèques en s’offrant une tombe monumentale mais sans savoir quel épitaphe il pourra bien écrire dessus.  L’acteur peut  se donner à fond dans le genre qu’on lui connait bien et c’est un véritable régal. Arthur Dupont, héros de Ma Famille T’Adore Dejà et déjà à l’affiche de Au Bout Du Conte avec Jean-Pierre Bacri, joue ici le jeune employé des pompes funèbres, un peu souffre douleur de l’équipe. Enfin Olivier Gourmet joue le patron des pompes funèbres radin et râleur, un rôle qui lui colle aussi parfaitement à merveille. Les seconds rôles ne seront pas en reste avec la présence de Sam Karmann (La Cité De La Peur) en prêtre très particulier et Philippe Duquesne (ex- Deschien) en frère du mort.

Si on s’amuse beaucoup de l’avalanche de situations improbables et de ces scènes un brin absurde, on se demandera bien où va nous mener cette histoire. L’impression de ne pas voir un scénario construit pourra en déconcerter certains. S’attardant sur les funérailles calamiteuses du seul client de la saison, le film semble ne pas aller au bout de ce qu’il a installé et s’arrête un peu subitement en laissant le sort de deux des personnages dans l’inconnu. Ce n’est pourtant clairement pas le genre de films qui appelle à une suite. Peut être un bon moyen de relancer les ventes du livre ?

 

Grand Froid

 

Cela fait toujours du bien de voir des films français sortir un peu des sentiers battus. Loin des drames intello ou des comédies préformatées qui semblent consitutuer le gros du cinéma français, Grand Froid surprend par son humour bien particulier proche de l’univers théâtrale de Bacri-Jaoui ou Jean-Michel Ribes. Si le scénario nous laissera cependant sur notre faim, on ne peut que s’incliner devant la prestation de son trio d’acteur Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont et Olivier Gourmet tous les trois parfaits dans ces rôles qui semblent avoir été taillés sur mesure pour eux.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Gérard Pautonnier
  • AVEC : Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont & Olivier Gourmet
  • SCÉNARISTES : Gérard Pautonnier & Joël Egloff
  • COMPOSITEUR : Christophe Julien
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h26
  • NATIONALITÉ : Français, Belge, Polonais
  • DISTRIBUTEUR : Diaphana Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://diaphana.fr/film/grand-froid/
  • DATE DE SORTIE : 28 juin 2017