JOYEUSE FÊTE DES MÈRES de Gary Marshall [Critique Ciné]

 

Joyeuse Fête Des Mères

 

Après Valentine’s Day et Happy New Year, le réalisateur Garry Marshall poursuit son exploration du calendrier avec Joyeuse Fête Des Mères. Une nouvelle comédie chorale qui sort à point nommée juste à temps pour tous ceux qui voulaient emmener leur mère au cinéma en cette journée spéciale.

 

 

SYNOPSIS : Le parcours croisé de personnages aux relations maternelles compliqués : divorcé, veuf, adopté ou faché avec leur parents, chacun aborde la fête des mères de manière différente.

 

Il faudrait être bien naïf pour ne pas se douter par avance que Joyeuse Fête Des Méres dégoulinerait de bon sentiments. Si vous êtes diabétique mieux vaut éviter le nouveau film de Garry Marshall qui tout au long de sa carrière s’est spécialisé dans les longs métrages sirupeux. Ce film qui célèbre les mères et les relations maternelles se veut avant tout festif et joyeux tout en titillant la corde sensible pour faire pleurer la ménagère. Une recette que le réalisateur connait sur les bouts des doigts mais qui commence tout de même à paraître bien éculée.

 

Joyeuse Fête Des Mères

 

Joyeuse Fête Des Mères suit la vie plusieurs familles dont les membres ne cessent de se croiser par amitié, par liens familiaux, par relations professionnelles ou par pur hasard. Il y a d’abord Jennifer Aniston transformé en mère divorcée qui a bien du mal à accepter que son ex-mari se soit remarié avec une jeune bimbo qui pourrait la remplacer aussi dans son rôle de mère. Il y a Kate Hudson et Sarah Chalke qui jouent deux sœurs qui gardent leurs parents bien à distance pour pouvoir vivre des histoires d’amour qu’ils n’approuveraient pas. On a aussi Jason Sudeikis veuf et père de deux filles qui ne sait pas trop comment aborder la fête des mères. Britt Robertson, jeune maman qui hésite à se marier avec le père de sa fille et Julia Roberts, star du télé shopping qui profite bien de la fête des mères commercialement  mais qui au fond est bien seule faute d’avoir privilégié sa carrière.

Avec autant de personnages, pas étonnant que l’on puisse trouver que le film se traîne en longueur. Il faut d’abord prendre le temps de les installer avant de développer pour chacun un semblant d’intrigue, les faire tous se croiser et enfin conclure le tout individuellement. La tentation de quitter la salle avant la fin est grande tant on sent qu’on n’aura aucune bonne surprise dans cette histoire bourrée de clichés et grosses ficelles. Difficile de croire qu’il a fallu trois scénaristes pour pondre une telle histoire qui ne cherche de toute manière pas à décroché d’Oscar mais juste de s’en mettre plein les poches en sortant le bon week end.

 

Joyeuse Fête Des Mères

 

Garry Marshall sous exploite le talent d’un casting qui a pourtant fait ses preuves auparavant. Jennifer Aniston a totalement perdu son sex-appeal dans le rôle de cette mère désemparée. Il permet à Jason Sudeikis de retrouver sa partenaire de Les Miller et Comment Tuer Son Boss mais l’acteur n’a ici pas la matière à nous faire autant rire que d’habitude. Julia Roberts est aussi énervant que dans tous ces derniers films au point que l’on se demande depuis quand on ne la pas vu dans un bon rôle. La partie la plus drôle est probablement celle avec Kate Hudson grâce à ses parents hauts en couleurs. Britt Robertson (A La Poursuite De Demain) est quand à elle la caution jeunesse du film.

 

Joyeuse Fête Des Mères

 

A 81 ans, le réalisateur Garry Marshall commence à sucrer les fraises et à en mettre un peu trop à coté. Résultat son film ressemble à une grosse pâtisserie rose bonbon totalement indigeste qui fini par nous étouffer de bons sentiments. Joyeuse Fête Des Mères est véritablement un film à réserver uniquement à un public féru d’histoire à l’eau de rose. Ceux qui espéraient que Jason Sudeikis apporte un aspect déjanté à cette comédie regretteront de s’être déplacé tant ce film est aseptisé pour satisfaire toutes les familles. Le film reste au fond aussi commercial que la fête qu’il célèbre.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINALMother’s Day
  • RÉALISATEUR : Garry Marshall
  • AVEC : Jennifer Aniston, Kate Hudson, Julia Roberts & Jason Sudeikis
  • SCÉNARISTES : Anya Kochoff, Matthew Walker et Tom Hines
  • COMPOSITEUR : John Debney
  • GENRE : Comédie
  • DUREE : 1h58
  • NATIONALITE : Américain
  • DISTRIBUTEUR : UGC Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.seemothersday.com/
  • DATE DE SORTIE : 25 mai 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *