L’ODYSSÉE de Jérôme Salle [Critique Ciné]

 

L'Odyssée

 

Le Commandant Cousteau a enchanté plusieurs générations avec ses documentaires sous marins mais que connait-on vraiment de sa vie ? Le réalisateur Jérôme Salle lève un part d’ombre sur l’explorateur dans L’Odysée en salles depuis le 12 octobre 2016.

 

 

SYNOPSIS : Inventeur d’un scaphandre autonome qui a fait sa fortune, Jacques-Yves Cousteau ne rêve plus que d’aller explorer le fond des mers. Poussé par sa femme, il décide d’acheter un bateau afin de sillonner les mers du monde entier. C’est le début d’une carrière prolifique qui a fait de lui la plus importante sommité de l’exploration sous marine. Mais en cherchant à conquérir les océans, le commandant n’a pas fait que des heureux autour de lui…

 

L’explorateur Jacques-Yves Cousteau est probablement l’un des français les plus populaire du XXème siècle. Depuis 1942 et jusqu’à sa mort dans les années 90, il a fait rêver des millions de gens à travers le monde notamment grâce à sa série de documentaires diffusé à la télévision qui nous faisait entrer dans l’intimité de l’équipage de la Calypso. Non seulement il est à l’origine avec ses équipes d’un grand nombre d’invention cruciales dans l’exploration des fonds marins mais il a aussi inspiré de nombreux cinéastes. Sans lui, il n’y aurait probablement jamais eu Le Grand Bleu, Abyss et même Le Monde De Némo. Pourtant, vingt ans après sa mort, on n’entend déjà presque plus parler de lui. C’est ce constat qui a motivé le réalisateur Jérôme Salle à nous retracer une bonne partie de sa carrière.

 

L'Odyssée

 

Plutôt que retracer l’ensemble de la vie du Commandant Cousteau, Jérôme Salle a préféré construire une histoire sur la relation particulière que l’explorateur avait avec son plus jeune fils Philippe. Le film commence à tort par nous dévoiler un drame dont certains spectateurs n’était pas forcement au courant avant de remonter à l’année 1948. Le film va très vite sur ce que tout le monde connait pour se focaliser sur la vie intime de JYC. Le réalisateur nous dévoile que l’homme qui fût la personnalité préférée des français pendant de nombreuses années, n’en faisait souvent qu’à sa tête et qu’il n’avait pas beaucoup de place dans sa vie pour les autres.

Les relations tumultueuses avec sa femme Simone qu’il aimait profondément mais qu’il a trompé à de multiples reprises et les nombreuses disputes avec son fils Philippe sont le cœur du film. Une part d’ombre certes très cinématographique mais qu’on n’avait pas forcement besoin de connaître. D’autant plus qu’on ne sait pas quelle est la part de vérité. On aurait bien aimé en savoir plus sur les cités sous marines qu’il avait inventé et sur ses autres projets qui ont été tués dans l’œuf à cause de ses folies dépensières. Dommage aussi de faire s’achever le film sans noud montrer toutes les actions que Cousteau a pu effecteur à la fin de sa vie pour l’écologie.

 

L'Odyssée

 

Fort heureusement L’Odyssée nous offre aussi de magnifiques séquences sous marines qui donnent envie de suivre les traces du Commandant. On se dit qu’entre les fonds sous marins et l’infinité de l’espace, il n’y a pas tant de différence. La musique composée par le talentueux Alexandre Desplat accompagne à la perfection ces très belles images même quand on le surprend à s’inspirer un peu trop de John Williams pour la scène des requins. Dommage que le réalisateur a confié en promo avoir du faire appel au numérique pour mettre plus de poissons dans l’océan car du coup on ne peut pas faire la distinction entre la réalité et les images de synthèse.

Après avoir déjà incarné l’Abbé Pierre, autre personnalité préférée  des français, dans le film Hiver 54, Lambert Wilson se glisse ici dans la peau de Jacques-Yves Cousteau. Face au manque de ressemblance avec le véritable Commandant, on aura un peu de mal au début à oublier l’acteur. Il n’y a que sous certains angles et avec le maquillage pour le vieillir que l’illusion fini par marcher. Dans le rôle de son fils Philippe on trouve Pierre Niney qui même si il se fait pousser la barbe reste trop fidèle à lui même pour se faire oublier. Quand a Audrey Tautou dans le rôle de Simone Cousteau, elle pousse tellement sur sa gouaille de titi parisien qu’on ne comprend pas toujours ce qu’elle dit. Certaines de ses répliques sont même parfois maladroitement couvertes par la musique. Loin des rôles où elle peut se montrer craquante, on comprend bien ici pourquoi Cousteau a été tenté de voir ailleurs.

 

L'Odyssée

 

L’Odyssée est un magnifique film qui montre encore le talent du cinéma français pour le biopic. Avec un budget ridicule par rapport à ceux des blockbusters américains, Jérôme Salle signe un grand film sur le Commandant Cousteau qui donnera envie d’en savoir plus sur ses inventions et découvertes. Face au parti pris du réalisateur de montrer plus la part d’ombre de Cousteau que ses réussites, il y aurait de quoi faire encore un autre film sur l’explorateur avec peut être un casting plus proche de la réalité. Trop connus pour se glisser dans des personnages réels, Lambert Wilson, Pierre Niney et Audrey Tautou peine à se faire oublier et demanderont du coup un effort supplémentaire  pour entrer dans le film.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Jérôme Salle
  • AVEC : Lambert Wilson, Pierre Niney et Audrey Tautou
  • SCÉNARISTES : Jérôme Salle et Laurent Turner
  • COMPOSITEUR : Alexandre Desplat
  • GENRE : Biopic
  • DURÉE : 2h02
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Wild Bunch Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.lodyssee-lefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 12 octobre 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *