LOGAN de James Mangold [Critique Ciné]

 

Logan

 

Depuis le temps qu’il en parlait, Hugh Jackman met avec Logan le point final sur ses années Wolverine. Des adieux en grandes pompes dans un long métrage très différent de ce que nous avez proposé jusqu’à maintenant la saga X-Men.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : En 2029, la majorité des mutants a disparu. Logan tente de survivre en tant que chauffeur de limousine à El Paso. Atteint d’une maladie inconnue, il perd progressivement sa capacité à se régénérer mais il doit tout de même s’accrocher pour prendre soin avec Caliban du Professeur Charles Xavier, lui aussi atteint d’une maladie dégénérative. Alors qu’il pensait qu’il n’y aurait plus jamais de jeune mutant, Logan reçoit un appel au secours d’une infirmière qui escorte Laura, une jeune fille manipulée génétiquement qui court un grand danger. Après avoir longuement hésité, Wolverine va ressortir les griffes pour sauver ce nouvel espoir.

Sans le rôle de Wolverine, Hugh Jackman ne serait probablement pas la star qu’il est aujourd’hui. Il était en effet absolument inconnu lorsqu’il s’est pour la première fois fait pousser les griffes en 2000 mais les efforts permanents pour avoir la carrure nécessaire pour incarner le mutant lui ont souvent donné envie de raccrocher. Cela n’a cependant été que des paroles en l’air pendant longtemps puisqu’il est au final le seul acteur de la franchise a être apparu dans tous les épisodes ne serait ce que pour un caméo prouvant à quel point il est indispensable aux X-Men. Et pourtant, Logan, le troisième spin off consacré à Wolverine, est bien cette fois ci annoncé comme sa dernière apparition dans le rôle mythique, tout du moins jusqu’à ce qu’il change d’avis ?

 

Logan

 

Avec la trilogie Wolverine, Hugh Jackman a toujours voulu concilier film de super héros et film d’auteur. C’est pourquoi, il s’est toujours payé des réalisateurs réputé pour l’intelligence de leur films. Si le résultat fût totalement raté sur le premier, que tout le monde cherche à oublier, l’arrivée de James Mangold sur  Wolverine : Le Combat De L’Immortel avait mis la saga sur la bonne voie. Pour Logan, Hugh Jackman renoue avec James Mangold mais opère encore de gros changement dans le style du film. Le succès l’année dernière de Deadpool, permet aujourd’hui à Logan d’être à son tour interdit aux moins de dix sept ans aux Etats Unis pour se lâcher dans les scènes d’action tandis que le film en lui même se veut plus sombre et réaliste à la manière des Dark Knight de Christopher Nolan.

Logan démarre fort avec une scène d’action qui donne immédiatement le ton. On y voit un Wolverine en piteux état tenter de défendre sa limousine d’une bande de voyous mexicains et faire exploser sa rage. Les griffes tranchent les membres et se plantent dans les cranes des pauvres bougres en gros plan comme jamais on avait pu le voir auparavant. Après ce coup d’éclat on découvrira la nouvelle vie de Logan en 2029 donc quelques années après les événements de X-Men : Days Of Future Past. L’histoire reste vague pour nous expliquer ce qui est arrivé aux mutants mais ce qui est certain c’est qu’il ne reste plus que Wolverine, Charles Xavier et Caliban et qu’aucun d’entre eux ne pète la forme. L’ambiance est sombre, presque désespérée et pleine de mystère dont on n’aura pas toutes les réponses.

Sur les deux heures et treize minutes que durent le film, on a un peu l’impression que James Mangold a voulu mélanger les genres : le drame, le film post apocalyptique bien poussiéreux à la Mad Max, le road movie, le thriller violent proche du film d’horreur, le film d’action et la science fiction typique du film de super héros. Les couleurs, le style de réalisation changent régulièrement et donne un peu l’impression d’un immense fourre tout. Même si certaines scènes ralentissent un peu le rythme du film, la plupart sont très réussies et certaines sont même tellement excellentes qu’on aurait aimé que tout le film soit comme ça. Il y a parfois de telle baisse de régime que les scènes d’action en paraissent encore plus violente et surprenante.

 

Logan

 

Logan s’inspire de deux arcs de l’histoire de Wolverine. Cette idée d’un X-Men vieillissant vient de la série Old Man Logan et le personnage de Laura est né dans un dessin animé X-Men avant de devenir héroïne du comics Weapon X-23. Le scénario prend cependant beaucoup de liberté sur ce que les fans connaissent déjà puisque la Fox ne peut pas utiliser les personnages déténus par Marvel Studios qui apparaissaient pourtant dans les comics. Résultat, il manque clairement une véritable menace dans le film, c’est une milice privée engagé par le labo où a été créé Laura qui fera principalement la misère à Wolverine mais ne se montrera pas franchement redoutable, leur chef restant souvent en retrait. Le seul véritable ennemi de taille qu’on ne révélera pas est une déception et on n’aura un peu de mal à croire à l’issu du combat final.

En Wolverine vieillissant, Hugh Jackman retrouve parfois des allures du Jean Valjean des Misérables surtout qu’il prendra à nouveau une jeune fille sous son aile. Mais rassurez vous l’acteur ne se mettra pas à chanter cette fois ci et se montre toujours aussi redoutable lorsqu’il faut passer à l’action. Dans le rôle d’un Professeur Charles Xavier aux fraises, Patrick Stewart doit complètement réinventer le personnage et se montre vraiment touchant. Le rôle de la jeune Laura a été confié à Dafne Keen qui est peut être parti elle aussi pour seize ans tant elle est épatante passant avec une facilité étonnante de la fragilité à la bête sauvage.

 

Logan

 

Il aura fallu trois essais à Hugh Jackman pour réussir à obtenir son Wolverine parfait. Logan donne un sacré coup de vieux à tous les autres films de la saga en s’inspirant de Deadpool pour offrir des scènes d’une violence totalement inédite vraiment surprenantes qui pourront choquer certains spectateurs surtout lorsqu’on voit une gamine massacrer des soldats. Logan était bien parti pour être un véritable chef d’oeuvre mais comme tous les autres X-Men, l’histoire fini par décevoir face à un manque d’ennemi de taille et certaines scènes qui plombent l’ambiance. Cela n’empêche pas le film d’offrir un très bon baroud d’honneur à Hugh Jackman. Reste à voir si il résistera à l’envie de rempiler lorsqu’on l’appellera.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : James Mangold
  • AVEC : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen et Boyd Holdbrook
  • SCÉNARISTES : James Mangold, Michael Green et Scott Frank
  • COMPOSITEUR : Marco Beltrami
  • GENRE : Action, Science Fiction, Super Héros
  • DURÉE : 2h17
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Twentieth Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttp://www.foxmovies.com/movies/logan
  • DATE DE SORTIE : 1er mars 2017