MORTAL ENGINES de Christian Rivers [Critique Ciné]

 

Mortal Engines

 

Porté par Peter Jackson au scénario et à la production, le film Mortal Engines marche sur les traces du Seigneur Des Anneaux et du Hobbit pour s’imposer comme LE grand blockbuster de Noël mais a-t-il vraiment ses chances ?

 

 

 

SYNOPSIS : Après la destruction des villes telles qu’on les connaissaient dans l’ancien temps à la suite d’une guerre apocalyptique, les survivants ont commencé à construire des villes roulantes qui ne cessent de se dévorer les unes et les autres pour leur survie. Menée par Thaddeus Valentine, la ville de Londres a envahi ce qui reste de l’Europe à la recherche de matériaux rares pour mettre au point une arme secrète. Mais sur son chemin, il va croiser Hester Shaw bien décidée à lui faire la peau pour venger le meurtre de sa mère.

 

Avant que les Star Wars de Disney ne reprennent le créneau, le grand rendez-vous de Noël au cinéma a été pendant six ans la sortie des différents volets du Seigneur Des Anneaux et du Hobbit. Alors que Lucasfilm a laissé le créneau vacant cette année suite à la sortie de Solo : A Star Wars Story au mois de mai, Peter Jackson avait champ libre pour reprendre le créneau avec son nouveau film Mortal Engines. Ce n’est cependant pas à la réalisation qu’on le retrouve pour cette adaptation du premier tome de la saga littéraire pour jeunes adultes Tom et Hester du romancier Phillip Reeve mais uniquement au scénario et à la production. La réalisation en a été confié à Christian River, collaborateur de longue date qui avait aussi servi de réalisateur de seconde équipe sur le remake de Peter Et Elliott Le Dragon. Pas franchement connue du grand public, la saga n’a clairement pas l’aura du Seigneur Des Anneaux et avec son casting composé principalement d’acteurs inconnus, c’est un sacré challenge que s’impose ici Peter Jackson et Universal. Cependant, il serait bien dommage de ne pas laisser sa chance au film.

 

Mortal Engines

 

Après une très courte introduction qui ne permettra pas à ceux qui ne connaissent pas le livre de savoir vraiment où ils ont mis les pieds, le film ne perd pas de temps pour entrer dans le vif du sujet avec une première grande scène d’action où de petites villes montées sur de grosses chenilles de tanks tente d’échapper à la mégapole de Londres qui s’est mis à leur poursuite pour les avaler. Impossible de ne pas être surpris par ces étranges véhicules qui ne sont pas sans rappeler Le Château Ambulant de Hayao Miyazaki alors qu’on ne comprend pas encore très bien ce qui se passe à l’écran. Cette première longue scène d’action s’achève par le premier affrontement entre Hester Shaw l’héroïne du film et le grand méchant Thaddeus Valentine. C’est seulement après cette scène que l’on aura progressivement un peu plus d’explication sur ce qu’est ce monde et qui en sont les différents protagonistes.

La patte des équipes de Weta Digital, les studios d’effets spéciaux de Peter Jackson est tout de suite flagrante tant l’esthétique des décors rappellent les créations numériques du Hobbit. On sera à nouveau rapidement enchanté par cette univers proche du Steam-punk plein de promesses par son immense richesse. Sans aucun temps morts, le film enchaîne les moments de bravoure et les révélations. Même si l’intrigue rappelle beaucoup tous ces univers dystopiques dont semblent raffoler la littérature pour jeunes adultes, il faut reconnaître que Peter Jackson toujours accompagné de ses deux acolytes habituels son épouse Fran Walsh et Philippa Boyens ont réussi à rendre cette histoire vraiment passionnante. Ils sont restés pour l’ensemble très fidèle à l’intrigue du roman de Phillip Reeve se  permettant juste de faire de Thaddeus Valentine le méchant principal qu’il n’était pas à l’origine.

 

Mortal Engines

 

Comme il l’avait déjà fait avec Le Seigneur Des Anneaux et Le Hobbit, Peter Jackson n’a pas hésité à faire appel à des acteurs pas encore très connus pour la plupart des grands rôles de Mortal Engines. L’héroïne Hester est jouée par Hera Hilmar vue dans la série Da Vinci’s Demon et le héros Tom est joué par Robert Sheehan célèbre pour son rôle dans la série The Misfits. Tous deux se montrent particulièrement convaincants et attachants, elle pour son coté bad-ass avec sa cicatrice et son foulard et lui pour son air lunaire amusant. La vraie star du film est cependant Hugo Weaving déjà présent Le Seigneur Des Anneaux et son prequel toujours aussi bon en méchant que l’on aime détester. Impossible de ne pas remarquer aussi la blonde flamboyante Leila George même si son rôle de fille du méchant aurait mérité d’être encore plus développé.

Si il fallait cependant trouver un défaut à Mortal Engines c’est dans l’impression que le film est entièrement inspiré par la saga Star Wars de manière vraiment trop flagrante. Tom, le personnage masculin principal rappelle beaucoup Luke Skywalker dans sa volonté de devenir pilote alors  qu’il est cantonné aux basses œuvres dans les bas fonds de Londres. Même le destin de la brave Hester fait penser à l’histoire de Rogue One. On verra aussi un étrange cyborg rappelant Grievious. [Spoiler Alert] Quand à la ville de Londres c’est carrément une Etoile De La Mort montée sur chenille ! Et que dire de cette révélation finale entre le grand méchant et l’héroïne sur une plateforme où l’on s’attend presque à entendre l’une des répliques les plus cultes de L’Empire Contre-Attaque. Même si elle n’est au final pas prononcée, la scène est réalisée de manière que l’on comprend très bien ce qu’il allait dire ! [Spoiler Alert]

 

Mortal Engines

 

Mortal Engines n’a peut être pas la richesse des livres de J.R.R. Tolkien mais Peter Jackson a réussi en tant que scénariste à rendre cet univers Steampunk particulièrement dépaysant et intrigant. Si on pourra reprocher au film d’emprunter un peu trop à la saga Star Wars, cela contribue peut être tout de même beaucoup à sa réussite. Si vous cherchez un film d’action divertissant qui ne demande pas pour une fois de débrancher le cerveau, nul doute que vous passerez un très bon moment devant le film de Christian Rivers. Reste à savoir maintenant si on aura le droit à une suite !

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Christian Rivers
  • AVEC : Hera Hilmar, Robert Sheehan, Hugo Weaving, Leila George & Jihae
  • SCÉNARISTES : Peter Jackson, Fran Walsh et Philippa Boyens
  • COMPOSITEUR : Tom Holkenborg (Junkie XL)
  • GENRE : Science Fiction, Aventure, Action
  • DURÉE : 12 décembre 2018
  • NATIONALITÉ : Américain, Néo-Zélandais
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIELhttps://www.mortalengines.com/
  • DATE DE SORTIE : 12 décembre 2018