AVANT QUE NOUS DISPARAISSIONS de Kiyoshi Kurosawa [Critique Ciné]

 

Avant Que Nous Disparaissions

En sélection au Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain Regard en 2017, Avant Que Nous Disparaissions, le nouveau film de Kiyoshi Kurosawa sort enfin dans les salles de cinéma en ce mois de mars et ne doit pas être raté malgré le nombre de copies très limitées.

 

 

SYNOPSIS : Trois extra-terrestres s’emparent du corps d’humains pour mener une mission de reconnaissance avant la conquête de notre planète. Intrigué par le meurtre cruel d’une famille, le journaliste Sakurai va mener l’enquête et finalement décroché le scoop de cette invasion tandis que Narumi ne reconnait plus son mari Shinji dont le comportement a complètement changé depuis sa brève disparition.

 

Réalisateur touche à tout, Kiyoshi Kurosawa peut passer facilement du drame au thriller avec cependant une prédilection pour le fantastique et la science fiction. Après le très sombre Creepy, c’est avec une sorte de nouvelle variation de la célèbre invasion des profonateurs maint fois déjà portée à l’écran, qu’il fait son retour avec Avant Que Nous Disparaissions. L’adaptation d’une pièce de théâtre de Tomohiro Maekawa qui nous donne un film de S.F. pas comme les autres plein de mystères, de drame mais aussi beaucoup d’humour. Une histoire qui l’a tellement inspirée qu’il en a également tiré une série télé avec d’autres acteurs et un scénario différent dont on pourra découvrir le montage cinéma intitulé Invasion au mois de juin 2018 en France.

 

Avant Que Nous Disparaissions

 

C’est tout d’abord l’humour que l’on remarquera dans Avant Nous Disparaissions car les extra-terrestres qui ont fraîchement atterri sur Terre dans le corps d’humains vont avoir bien du mal dans un premier temps à comprendre comment marchent ces corps et comment se comporter face aux autres. Alors que l’entité qui s’est glissée dans le corps de la jeune Akira enchaîne les accidents sans s’en rendre compte, Narumi aura bien du mal à comprendre ce qui arrive à son mari Shinji qui a lui aussi été possédé par un extra-terrestre. Le premier à tout comprendre est le journaliste Sakurai après avoir rencontré Maruo qui lui avouera de but en blanc sa vraie nature. Si on ne verra jamais leur véritable apparence, on comprendra petit à petit leur fonctionnement. Ils sont là pour assimiler tous les concepts qui forgent la race humaine, la famille, le travail, la notion de soi,  l’amour et autres qu’il vont totalement voler dans le cerveau des personnes interrogés en pointant le doigt vers eux tel E.T.. Ces humains perdront ainsi ses concepts et se multiplieront à l’hôpital tant ils ont été nombreux à être ainsi sondés par les extra-terrestres.

Comme souvent avec le réalisateur Kiyoshi Kurosawa, le rythme est lent et laisse le temps au mystère de planer sur cette histoire. Cela laissera toute liberté aux spectateurs pour cogiter sur ces différents concepts qui nous sont si chers alors qu’ils sont en fait souvent très flous. On suivra aussi avec émotion la relation entre Narumi et Shinji qui avant la transformation étaientt sur le point de se séparer. Obligée de prendre soin de lui, Narumi va se rapprocher à nouveau de son époux qui avec cette nouvelle conscience va petit à petit redevenir celui dont elle était tombée amoureuse. Affublé des deux autres extra-terrestres, le journaliste Sakurai sera au cœur des scènes les plus violentes du film à cause de la jeune Akira toujours prête à se battre tel Hit Girl dans Kick Ass et Maruo qui a l’air de ne jamais se soucier de rien.

 

Avant Que Nous Disparaissions

 

La réussite de Avant Que Nous Disparaissions repose beaucoup sur son casting tous vraiment bons. Les férus de cinéma asiatique reconnaîtront peut être certains de ces acteurs comme Masami Nagasawa vue dans Notre Petite Sœur qui joue Narumi ou dans le rôle de son époux Ryûhei Matsuda vu dans The Raid 2 ou bien encore Hiroki Hasegawa vu dans l’adaptation live de L’Attaque Des Titans qui tient le rôle du journaliste Sakurai. Moins connue la jeune Yuri Tsunematsu donne envie d’être suivie tant son personnage d’Akira est délirant. Enfin Shinnosuke Mitsishima qui joue Maruo a prêté sa voix au dessin animé Hirune Hime, Rêves Eveillés.

En regardant Avant Que Nous Disparaissions on se dit que cela aurait pu faire un très bon dessin animé. Cela aurait peut être facilité la réalisation qui manque clairement de moyens pour une histoire de science fiction. Si la mise en scène est impeccable, les effets spéciaux paraissent extrêmement cheap même si le réalisateur semble avoir réduit leur utilisation au strict minimum. On s’étonnera de voir une des scènes souffrir d’une caméra étrangement tremblotante comme si la prise était ratée sans que cela ne semble être fait exprès. la dernière petite déception du film est une conclusion un peu trop fleur bleue dans son message final. Malgré ces menus défauts, on passe vraiment un très bon moment devant le nouveau Kiyoshi Kurosawa.

 

Avant Que Nous Disparaissions

 

Après l’excellent Creepy, Kiyoshi Kurosawa reste tout aussi inspiré avec Avant Que Nous Disparaissions. Un film de science fiction teinté de drame mais aussi plein de moments vraiment délirants qui fait aussi réfléchir sur les concepts qui forgent l’humanité et leur utilité réelle. Chacun des acteurs se montre vraiment très bon dans leurs rôles avec chacun un registre différent. Seuls les effets spéciaux vraiment catastrophiques et une conclusion qui fait trop dans les bons sentiments atténueront un peu notre plaisir mais que cela ne vous prive pas de découvrir cette histoire qui vaut vraiment le coup.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINALSanpo suru shinryakusha / Before We Vanish
  • RÉALISATEUR : Kiyoshi Kurosawa
  • AVEC : Masami Nagasawa, Ryûhei Matsuda, Hiroki Hasegawa, Shinnosuke Mitsushima et Yuri Tsunematsu
  • SCÉNARISTES : Kiyoshi Kurosawa & Sachiko Tanaka d’après la pièce de Tomohiro Maekawa
  • COMPOSITEUR : Yûsuke Hayashi 
  • GENRE : Science Fiction, Drame
  • DURÉE : 2h09
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • DISTRIBUTEUR : Eurozoom
  • SITE OFFICIELhttp://sanpo-movie.jp/
  • DATE DE SORTIE : 14 mars 2018