BORG/McENROE de Janus Metz Pedersen [Critique Ciné]

 

Borg/McEnroe

 

Le tennis revient en force sur le grand écran avec Borg/McEnroe, biopic sur la première rencontre  entre les deux champions qui a marqué l’histoire de ce sport mais marquera-t-il aussi l’histoire du cinéma ?

 

 

SYNOPSIS : Depuis quatre ans Bjorn Borg est le grand gagnant du tournoi de Wimbledon mais en 1980, tous les pronostics laissent à penser qu’il devra affronter la valeur montante John McEnroe. Cela le plonge en plein doute, sera-t-il encore à la hauteur pour une cinquième victoire ?

 

Êtes-vous capable de citer un grand film sur le tennis sorti au cinéma ? Probablement pas car si ce sport est très populaire, peu de cinéastes ont jusque là été tentés de faire un véritable film sur ce sujet. Le plus célèbre d’entre eux à ce jour est probablement La Plus Belle Victoire avec Kirsten Dunst mais le long métrage lorgnait plus vers la comédie romantique que vers le film de sport. Avec Borg/McEnroe, le réalisateur danois Janus Metz Pedersen peut être considéré comme un pionnier en réalisant un vrai film sur le tennis. Mais si personne n’avait osé le faire auparavant, n’est ce pas simplement que ce sport n’est peut être pas assez cinématographique ?

 

Borg / McEnroe

 

Borg/McEnroe est avant tout l’histoire d’une confrontation. Plus qu’un simple film de sports, le réalisateur Janus Metz Pedersen semble avant tout avoir réalisé un véritable thriller. Il demeure en effet une véritable tension presque dès le début du film alors que l’on suit en parallèle la préparation des deux tennis-mens à l’affrontement plus que probable qui les attend en finale de Wimbledon en 1980. Forcement pour être véritablement pris par le suspense, il vaudra mieux ne pas connaitre l’issu de cette confrontation. Mais le film ne manque pas de qualité pour être tout aussi apprécié par les néophytes que par les férus de sport car l’humain prime avant tout sur le coté sportif.

En tant que film scandinave,  Borg/McEnroe s’intéresse principalement au parcours de Björn Borg en le suivant depuis la veille du tournoi jusqu’au lendemain de la finale. Non seulement on suivra l’histoire du tennisman suédois mais aussi de son entraîneur et de sa fiancée qui doivent supporter au quotidien son coté glacial et méthodique à l’obsession sans jamais moufter. Ce caractère est expliqué par des flashbacks de la jeunesse du champion où on le découvre alors plein de colère comme peut encore l’être son nouveau rival John McEnroe. Celui-ci est traité un peu plus comme un personnage secondaire dont le réalisateur va mettre avant tout en avant les légendaires colères pour montrer à quel point les deux hommes sont comme le feu et la glace.

 

Borg / McEnroe

 

Le réalisateur Janus Metz Pedersen qui avait déjà raconté l’affrontement de Borg et McEnroe dans un documentaire dans la série Le Choc Des Titans apporte cette fois ci une réalisation très cinématographique et nerveuse avec de très beaux plans cadrés de manière très original et une très belle photo. Mais le plus surprenant est la manière avec laquelle il a choisi de filmer les matchs de tennis. C’est là que l’on se rend compte pourquoi il n’y a pas plus de films sur le tennis, comment réussir à reproduire des matches bien connus avec leur échanges que les fans connaissent bien avec des acteurs qui ne sont pas de véritables tennis-mens ? La solution pour Janus Metz Pedersen est de braquer au plus près sa camera sur les joueurs et non pas sur la balle et en coupant au plus court les échanges. Il aurait en effet fallu faire un film de plus de trois heures si on voulait voir l’ensemble de cette finale. Si le parti pris du réalisateur peut paraître surprenant au premier abord, il contribue cependant au suspense constant du long métrage.

Borg/McEnroe va certainement mettre un bon coup de projecteur sur l’acteur Sverrir Gudnason connu principalement pour son rôle dans la série Wallander. Avec sa prestation sans failles du champion Björn Borg, il devrait rapidement se voir ouvrir les portes d’Hollywood. L’autre bonne surprise nous vient de Shia Labeouf véritablement épatant en John McEnroe surtout dans ses colères. Pour la touche plus sensible il faudra compter sur Tuva Novotny déjà vue dans le film A War et qui joue ici la fiancée de Borg qui semble vivre dans la terreur de froisser son champion. Dans le rôle de l’entraîneur, on trouve Stellan Skarsgård, fidèle de Lars Von Trier désormais aussi bien connu des fans de Marvel pour son rôle dans Thor.

 

Borg / McEnroe

 

Porté par un véritable suspense, Borg/McEnroe a un coté thriller très appréciable amplifié par une mise en scène avec des plans vraiment originaux qui ferait de belles photos. Si il s’en rapproche tout de même beaucoup, ce film n’est pas encore celui qui fera date pour rendre justice au Tennis sur grand écran. Privilégiant les joueurs à leurs échanges, les reproductions de matches manquent un peu d’intensité mais sont mis en scène certainement de la meilleure façon possible. Il sera probablement assez difficile de faire mieux et plus fidèle tant il paraît compliqué de vraiment pouvoir donner un coté cinématographique aux matchs sans nous donner l’impression de regarder la télévision. Que vous soyez fans de tennis ou non cette confrontation mérite largement d’être découverte par tous.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Borg Vs McEnroe
  • RÉALISATEUR : Janus Metz Pedersen
  • AVEC : Sverrir Gudnason, Shia Labeouf, Stellan Skarsgård & Tuva Novotny
  • SCÉNARISTE : Ronnie Sandahl
  • COMPOSITEUR : Vladislav Delay, Jonas Struck, Jon Ekstrand & Carl-Joyan Sevedag
  • GENRE : Biopic, Sport
  • DURÉE : 1h48
  • NATIONALITÉ : Danois, Suédois, Finlandais
  • DISTRIBUTEUR : Pretty Pictures
  • SITE OFFICIELhttps://www.borgvsmcenroefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 08 novembre 2017

 

Critique rédigée le 18 octobre 2017