Critique Ciné : CAPTIVES de Atom Egoyan

CritiqueCiné2014 Cannes

 Captives

Pas de chance pour le réalisateur Atom Egoyan qui en pleine préparation de son film a vu débarquer le Prisoners de Denis Villeneuve. L’histoire d’un père de famille qui ne fait pas confiance aux autorités pour retrouver sa fille disparue et part lui même sur les traces du kidnappeur. Un point de départ quasiment similaire pour les deux films qui va forcement porté préjudice à Captives qui sort plus d’un an après. Pourtant les deux films se distinguent réellement dans leur développement et mérite l’un comme l’autre d’être découvert.

 

 

Matthew Lane n’a laissé sa fille Cassandra que quelques minutes à peine sans surveillance à l’arrière de sa voiture, cela a pourtant suffit pour que la petite disparaisse. Les années passent sans qu’on est aucune nouvelle de la petite lorsque huit ans plus tard une piste semble laisser croire que Cassandra est encore en vie…

Captives

Présenté en compétition au dernier Festival de Cannes où il était reparti bredouille, Captives a mis plus de huit mois à être enfin présenté au grand public, histoire peut être de faire oublier le film de Denis Villeneuve. Sans trop dévoiler l’intrigue, il aurait pourtant été facile de montrer que les deux films sont au final très différents. Lorsque Denis Villeneuve s’intéresse à la vengeance d’un père, Atom Egoyan développe une intrigue s’étalant sur plusieurs années qui parle de pédophilie.

Atom Egoyan a fait un choix de montage assez particulier qui ne cesse de faire des aller retours dans le temps dans l’intrigue de Captives qui s’étale sur huit années. Aux spectateurs d’être bien attentifs pour comprendre à quel moment se déroule chaque scène car le metteur en scène ne nous donne que très peu d’indications de temps. Cela donne une certaine originalité à ce thriller qui sans cela aurait pu paraître assez conventionnel.

Captives

Du coup il n’y a pas vraiment de personnage principal dans le film mais plutôt un quatuor aussi important les uns que les autres. Il y a d’abord les parents de Cassandra que joue Ryan Reynolds et Mireille Enos. Un homme en colère contre lui même et suspecté par tous d’avoir lui même orchestré la disparition de sa fille et que sa femme ne peut plus regarder en face. Elle continue son travail de femme de ménage sans même se douter que sa fille peut la voir avec un système de caméras cachées et se confie régulièrement à l’inspectrice en charge du dossier.

Rosario Dawson joue une inspectrice chargée habituellement d’enquête sur la maltraitance des enfants et qui se retrouve en charge de cette histoire bien plus compliquée qu’à l’habitude. Elle est accompagné d’un inspecteur venu de la crim et aux méthodes assez peu orthodoxes joué par Scott Speedman qui finira par se retrouver seul lorsque l’inspectrice disparaît mystérieusement. Atom Egoyan laisse peu de doute sur l’identité du kidnappeur  joué par Kevin Durand qu’il nous montrera très rapidement et dont l’apparence si particulière donne un peu l’impression qu’il y a écrit serial killer sur son front même si personne ne semble y prêter attention.

 

Captives

 

MON AVIS 

3/5

Puzzle mental, le film d’Atom Egoyan se suit avec intérêt mais développe une intrigue qui laisse malheureusement trop peu de mystère pour se hisser à la hauteur des meilleurs thrillers. Le réalisateur semble vouloir semer le spectateur avec ces allers retours dans le temps pour récompenser les plus attentifs tandis que les autres finiront par être totalement largué. On aurait aimé cependant qu’un effort soit fait pour rendre cette histoire naturellement plus inquiétante car au final on ne se soucie peu du sort de la jeune kidnappée.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – TITRE ORIGINAL : The Captive
  •  – REALISATEUR : Atom Egoyan
  •  – AVEC : Ryan Reynolds, Scott Speedman & Rosario Dawson
  •  – SCENARISTES : Atom Egoyan & David Fraser
  •  – GENRE : Thriller
  •  – DUREE : 1h52
  •  – MUSIQUE : Mychael Danna
  •  – NATIONALITE : Canadien
  •  – DISTRIBUTEUR : ARP Sélection
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.thecaptivemovie.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 07 Janvier 2015

A LIRE AUSSI :