Critique Ciné : PROJET ALMANAC de Dean Israelite

 

Projet Almanac

 

« Expérience de Ouf », « Dément », « C’est Le Bordel Total » et « Il A L’Air De Déglinguer » ce sont les commentaires totalement débiles que l’on trouvent sur l’affiche du film Projet Almanac ciblant clairement un public d’adolescents décérébrés. Il ne faudra en effet n’avoir vu aucun autre films sur le voyage dans le temps pour trouver un intérêt au film de Dean Israelite. Constatons ensemble les dégâts…

 

 

Brillant étudiant destiné à étudier au MIT, David découvre dans les vieilles affaires de son père les plans d’une machine à remonter le temps. Avec ses amis et sa soeur, il réussit à fabriquer la machine. Au début leurs expérimentations sont plutôt sages mais l’envie de pousser l’expérience les conduit à commettre des actes qui pourraient bouleverser le cours de leurs vies.

Sentant le bon filon, Michael Bay se met lui aussi au film en Found Footage pour faire plus branché et surtout faire des économies budgétaires. Projet Almanac est une nouvelle tentative de viser le public de Twitter et MTV avec un film pseudo branché qui ne coûte rien à faire mais  qui peut rapporter gros en cas de succès. Pour cela il a choisi de revisiter le thème du voyage dans le temps en s’inspirant de Chronicle, Projet X et L’Effet Papillon.

Projet Almanac

C’est certainement encore pour limiter les frais que les scénaristes de Projet Almanac ont inventé une  machine à remonter dans le temps pas capable de remonter plus de trois mois en arrière. A moins que cela reflète le manque d’imagination et de rêves de la génération Y. Alors que le film  démarrait plutôt pas trop mal avec la découverte et la fabrication de cette machine, les choses se gâtent très rapidement à partir où les cinq amis commencent leurs expèriences.

On ne peut qu’être déçu par le climax du film où ils décident de remonter le temps pour aller au festival Lollapalooza. Des scènes musicales avec Imagine Dragon et autres qui rappellent que nous sommes dans un film MTV et des délires de jeunes peu vêtus qui passeront au dessus de la tête des spectateurs de plus de 18 ans. Cette bonne journée pourtant inoffensive serait le point de départ du début des ennuis annoncés dans la bande annonce.

Projet Almanac

Par la suite, il va falloir s’accrocher pour tenter de comprendre l’effet boule de neige assez incohérent de cette journée qui va mener à un final décevant clairement prévu pour laisser la place à une éventuelle suite. Projet Almanac est  un film pour ceux qui n’ont jamais vu Retour Vers Le Futur ou L’Effet Papillon. Dire que dans une scène ils osent comparer leur aventure à Looper c’est insulter le film de Rian Johnson tant il ne lui arrive pas à un seul moment à la cheville.

Toujours pour un probable soucis d’économie, l’ensemble des acteurs du films sont des jeunes acteurs débutants à peine vu dans quelques séries ou film. Le héros de l’histoire est joué par Jonny Weston à l’affiche de Taken 3 et Divergente 2 qui finira peut être par se faire un nom. Sa soeur est joué par Virginia Gardner (Glee) qu’on ne voit malheureusement pas assez puisque c’est elle qui tient le plus souvent la caméra. Le rôle de l’amoureuse est tenue par Sofia Black D’Elia (Skins U.S.) et les deux copains débiles sont joués par Allen Evangelista (Crazy In Love) et Sam Lerner (Suburgatory). Une petite bande sympathique et très naturelle qui a eu le droit d’improviser la majorité de ses dialogues.

 

Projet Almanac

 

 

 

 

MON AVIS :

1/5

Beaucoup trop de facilités dans ce Projet Almanac peu inspiré clairement destiné à un public pas très cinéphile qui n’aurait vu aucun des 110 autres films qui parlent de voyage dans le temps. Ce qui déçoit le plus dans ce film est son manque d’ambition et son manque d’intrigue profonde. Ceux qui par malheur pourrait trouver ce film réussi, découvriront vite qu’ils se sont fait avoir le jour où ils auront vu Retour Vers Le Futur ou L’Effet Papillon.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – TITRE ORIGINAL : Project Almanac
  •  – REALISATEUR : Dean Israelite
  •  – AVEC : Johnny Weston, Sofia Black D’Elia & Virginia Gardner
  •  – SCENARISTES : Andrew Stark & Jason Pagan
  •  – GENRE : Science Fiction
  •  – DUREE : 1h47
  •  – NATIONALITE : Américain
  •  – DISTRIBUTEUR : Paramount Pictures France
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.projectalmanac.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 25 Février 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 

  • Bronchart

    Tu le penses peut- être de cet avis mais je trouve qu’il est bien ce film, je dis pas réussi mais il est plaisant à regarder et la morale qu’on peut en ressortir, c’est : On ne doit pas pouvoir voyager dans le temps ! C’est simplement ça ! Et arrête de bousiller un film sérieux !

  • Xav-B

    J’ai le droit tout comme toi de donner mon avis sur ce film et le mien est que je ne l’ai pas aimé. Tu n’as donc pas à me dire d’arrêter quoi que ce soit. J’ai payé ma place et j’ai été déçu, je ne fais qu’exprimer ma déception sans bousiller le film.