Critique Ciné : UPSIDE DOWN de Juan Solanas

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1367794888.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Juan Solanas

 – AVEC : Jim Sturgess, Kirsten Dunst & Timothy Spall

 – GENRE : Romance / Science Fiction

 – DUREE : 1h45

 – SITE OFFICIELhttp://upsidedown-movie.com/#homepage

 – DATE DE SORTIE : 1er mai 2013

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS : Alors qu’il n’aurait jamais du se croiser le jeune Adam du monde d’en bas et la belle Eden du monde d’en haut font connaissance en haut d’une montagne. Rapidement l’amour s’installe entre les deux adolescents mais celui ci est interdit par les règles qui
régissent ces deux mondes. Séparés par accident, ils vont mettre dix ans avant de se retrouver mais la jeune femme est devenue amnésique et n’a plus de souvenir de leur rencontre.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1367795679.jpg

 

CRITIQUE : Cette année 2013 placée sous le signe de la science fiction se poursuit en ce 1er mai avec Upside Down, une autre histoire
mélangeant SF et romance comme l’a déjà proposé Andrew Nicols dans Les Âmes Vagabondes il y a à peine deux semaines.Saura t’il faire mieux ?

L’amour est il plus fort que tout ? un thème déjà repris maint fois sous différentes formes dans de nombreux films comme récemment Warm Bodies. Dans le second long métrage écrit
et réalisé par Juan Solanas, l’amour se retrouve cette fois confronté à la gravité. Deux planètes quasiment collées l’une à l’autre et dont la gravité est opposé, deux mondes
superposés avec l’interdiction formelle pour leurs habitant d’entrer en contact. Ce que vont pourtant faire nos nouveaux Roméo et Juliette protagonistes de cette bluette sur fond
de science fiction.

Une histoire qui manque cruellement de profondeur car jamais on nous expliquera clairement qui a fait les règles établies entre ces deux planètes et pourquoi tout le monde fait avec. « Ceci est
une autre histoire » nous dit on vers la fin quand la SF allait enfin prendre le pas sur la romance. C’est bien dommage parce que c’est bien celle-ci qui paraissait intéressante plus que savoir si
l’amnésique allait enfin reconnaître son amoureux. Qui contrôle cette espèce de police des frontières a moitié mercenaires, que fait on des prisonniers qui transgressent les règles ? on ne le
saura malheureusement jamais.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1367795850.jpg

 

Pour nous consoler du manque d’ambition de ce scénario, on pourra toujours se régaler des magnifiques images de synthèse qui servent entièrement de décors au long métrage. Si il y a bien quelque
chose à sauver de ce long métrage ce sont sans aucune hésitation les effets spéciaux qui font cohabiter ces deux univers opposés et qui ont du demander pas mal de travail d’adaptation aux
différents comédiens. Mais là encore ce monde parait un peu trop restraint et les lieux visités sont trop souvent les mêmes. On voudrait en voir plus !

Est ce en voyant le baiser à l’envers dans le Spider-Man de Sam Raimi que Juan Solanas a eu l’idée d’embaucher Kirsten
Dunst
pour incarner l’amoureuse du monde du haut ? Le rôle que tient la comédienne a du en bien des points lui rappeler celui de Mary Jane Watson, gentille écervelée
transi d’amour. Une partition qui ne nécessite pas une énorme implication dans le rôle. L’autre amoureux est incarné par Jim Sturgess, habitué aux histoires d’amour et présent
dans le dernier film des Wachowski et donc parfaitement en terrain connu ici. Il retrouve en plus Timothy Spall qu’il avait croisé dans l’inédit au cinéma
Heartless.

Partant d’une très bonne idée, Upside Down déçoit par son manque d’ambition scénaristique. Cantonné un tel univers à une simple histoire d’amour alors qu’on tient de quoi faire
une véritable référence en matière de Science Fiction c’est vraiment bien dommage. Un véritable sentiment de gâchis conforté par des effets spéciaux très réussi malgré les faibles moyens de la
production. Peut être qu’une suite se montrera enfin à la hauteur !

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1367796364.jpg


MON AVIS : 1/5

 

 A LIRE AUSSI :

 – la critique de LES ÂMES VAGABONDES d’Andrew Niccolhttp://xav-b.over-blog.com/article-117325535.html

 – la critique de CLOUD ATLAS de Lana &  Andy Wachowski et Tom Tykwerhttp://xav-b.over-blog.com/article-116531135.html

 – la critique de WARM BODIEShttp://xav-b.over-blog.com/article-116530009.html

 – la critique de SPIDER-MAN 3http://xav-b.over-blog.com/article-6568574.html

 – la critique d’ACROSS THE UNIVERSE avec Jim Sturgesshttp://xav-b.over-blog.com/article-14367394.html