DEATH STRANDING de Hideo Kojima sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Death Stranding

 

Viré de chez Konami, Hideo Kojima prend sa revanche en développant à son compte le mystérieux Death Stranding en exclusivité pour la Playstation 4.

 

 

SYNOPSIS : Apres que l’humanité a essuyé un nouveau Death Stranding qui a éradiquée une bonne partie de la population et réduit a néant toutes les créations de l’homme, Les Etats Unis cherchent à se reconstruire. Doté d’un pouvoir spécial appelé le Dooms, le livreur Sam Porter semble être le meilleur espoir de l’humanité pour reconnecter les différentes bases au Réseau Chiral. Mais sa route sera jonchée de mystère a percer pour arriver au bout de cette mission et éviter l’imminence d’un nouveau Death Stranding.

 

Si vous avez toujours eu l’ambition de devenir livreur chez Deliveroo ou Uber Eats sans jamais avoir osé franchir le pas, Death Stranding est certainement fait pour vous. Longtemps resté très mystérieux avec ces vidéos énigmatiques qui ne revelait en fait pas grand chose de ce pourrait être, le nouveau jeu créé par Hideo Kojima ne s’est révélé que sur le tard sans que l’on comprenne vraiment de quoi il s’agissait avant de vraiment pouvoir mettre la main dessus. Au premier abord Death Stranding semble bien être le simple jeu de livraison qu’il semblait être mais c’est sans compter sur l’esprit un brin dérangé du créateur de la franchise Metal Gear Solid pour nous avoir pondu un scénario a tiroir bien plus profond que ce qu’il semblait être. Et c’est bien en cela qu’il mérite vraiment d’être découvert.

 

Death Stranding

 

Tous ceux qui ont déjà jouer à un jeu d’Hideo Kojima, ne serons certainement pas surpris de voir que Death Stranding commence par une série de longues scènes narratives dans laquelle on se sentira pour le moment un peu largué. Lorsqu’au bout d’une heure trente de cinématique entrecoupées de brèves séquences de gameplay nous prendrons enfin vraiment en main le jeu, nous nous rendrons bien compte vite que Death Stranding est bel et bien avant tout une simulation de livraison. Après une première mission qui vous demandera d’apporter le cadavre de la Présidente des Etats Unis dans un incinérateur, Sam Porter sera ensuite livré à lui même pour effectuer différentes livraisons aux différentes bases situés sur la map. C’est a pied que vous ferez vos toutes premieres livraison avec votre cargaison sur le dos en surveillant votre endurance et votre équilibre pour assurer que les colis ne soient pas endommagés. Arrivé à un premier centre, on pourra accepter de nouvelles missions et s’aventurer ainsi de plus en plus loin dans la map. Pour vous aider a progresser dans la vaste carte du jeu, vous aurez la possibilité d’installer des échelles pour escalader les montagnes ou traverser les cours d’eau ainsi que des cordes pour vous aider à en redescendre. 

Suite au Death Stranding, il n’y a au début plus d’électricité ou de véhicules disponible au début du jeu. Il faudra convaincre les PNJ de se connecter à un réseau de communication appelé Réseau Chiral qui peut assurer la connexion entre tous les survivants et remettre le courant dans la zone. A partir de là, il sera possible d’utiliser tout un tas de structures que les autres joueurs ont fabriqué pour s’aider dans leur progression : des boites de rangements pour alléger son chargement, des boites de stockage pour vous soulager de votre marchandise, des générateurs pour charger les batteries des véhicules, des tours de guets pour inspecter les environs, des ponts, des bases de repos et tout un réseau de tyrolienne. Il vous sera aussi possible de créer vous même tous ces objets une fois en avoir obtenu les plans auprès des personnes que vous livrerez. Ce qui est sur c’est que vous en userez des bottes avant de trouver un premier véhicule à utiliser. Il s’agit d’une moto dont il faudra tout d’abord recharger la batterie. Votre progression dans le jeu en sera grandement facilité et vous fera gagner bien du temps dans vos déplacement.

 

Death Stranding

 

Plusieurs difficultés rendront vos livraisons plus compliquées tout d’abord la pluie qui fait vieillir prématurément tout ce qu’elle touche et endommagera votre marchandises. Elle est aussi le signe de la présence des Échoués sorte de fantômes qui si ils vous attrapent vous enverront face à de grosses créatures que seul des armes faites à partir de votre sang pourra terrasser. Même l’homme pourra se montrer une menace. Il y a d’abord les M.U.L.E.S qui veulent vous voler votre cargaison et vous attaqueront avec des lances électriques et les plus dangereux terroristes qui vous tireront dessus a balle réelles. Pour vous défendre contre eux vous n’aurez pas d’autre choix que d’utiliser des armes non-létales sous peine de les voir renaître sous la forme d’échoués bien plus dangereux si vous ne prenez pas la peine d’aller incinérer les corps. A vrai dire, grand nombre de grenades et d’armes à balles réelles que vous pourrez vous procurer n’auront clairement pas d’occasion de servir à moins de vouloir se compliquer la vie.

Petit conseil, ne perdez pas trop votre temps dans cette première partie de la carte car les choses sérieuses commenceront quand vous aurait atteint le port. Vous arriverez alors dans une autre zone bien plus vaste des États-Unis ou il sera vivement conseillé de voler au plus vite un camion aux M.U.L.E.S. pour mener à bien vos missions de livraison. Une fois bien avancée dans la connexion de vos clients, vous pourrez ensuite développer un véritable réseau routier a travers toute la map pour faciliter grandement vos déplacements. C’est qu’il y aura fort à faire pour satisfaire tous les clients de Bridges qui ne cesseront de vous demander des missions. Ce n’est d’ailleurs pas la peine d’espérer toutes les satisfaire puisqu’elles reviendront toujours. Il faudra juste se contenter d’en faire suffisamment pour chaque client afin de le convaincre d’intégrer le réseau chiral et en faire un peu plus pour qu’il soit satisfait de vous au point de vous offrir une nouvelle étoile à accrocher a votre combinaison.

 

Death Stranding



On finira tellement par se prendre au jeu de ces livraisons et de la découverte de toute la carte que le scénario passerait presque au second plan. Si le jeu semble pouvoir être torché en 5h en coupant toutes les cinématiques pour les amateurs de speed-running, il faudra compter au moins une bonne centaine d’heure pour en profiter pleinement. Ce n’ est que très progressivement que l’histoire se profilera et que le scénario toujours alambiqué d’Hideo Kojima ne révèle que quelques un de ses mystères. Il est tellement complexe qu’il ne faudra pas hésiter à aller lire les tonnes de documents que vous débloquerez dans l’interface du jeu qui installent tout le fond de l’histoire et donne bien plus de détails que toutes les nombreuses cinématique. Death Stranding questionne sur l’humanité de façon assez pessimiste ou l’homme ne semble vivre que pour attendre la prochaine extinction de masse.

L’intrigue tourne principalement autour de l’étrange B.B qui sera confié rapidement à Sam Porter. Il s’agit d’un véritable bébé enfermé dans son liquide amniotique branché a la combinaison de Sam pour lui permettre entre autre se détecter les échoués. A chaque fois que l’on se connectera à lui nous viendra des bribes des souvenirs de ce bébé sur un homme qui semble être son père qui le protège de ceux qui voudraient expérimenter sur lui.. Ancien militaire nous serons amené à l’affronter a de multiples reprises lorsque d’étranges tempêtes entraîneront Sam sur le front de plusieurs champ de bataille des deux Guerres Mondiales et du Vietnam. Toute son histoire nous sera enfin révélée dans une longue cinématique en fin de jeu. Un autre homme avec un masque doré de tête de mort viendra aussi régulièrement vous tourmenter mais Sam pourra compter sur de précieux alliés pour mener sa mission à bien.

 

Death Stranding

 

Question gameplay, Hideo Kojima semble avoir fait des effort cette fois pour que la prise en main reste assez intuitive dans le contrôle de Sam. Les déplacements à pieds se font sans problèmes et les combats demanderont juste quelque temps avant d’être maîtrisés. En revanche, il ne sera pas facile au début de comprendre comment marche toutes les interfaces pour accepter les commandes de nos clients, gérer l’inventaire ou améliorer les structures. Le gros point noir du gameplay sera cependant dans la conduite des véhicules. Il ne sera pas rare de se retrouver coincé à cause des rochers au sol où de perdre beaucoup de temps à essayer parfois de rouler jusqu’aux sommets. 

Graphiquement, Death Stranding est vraiment très beau. Obligé de laisser son moteur graphique Fox Engine à Konami, Hideo Kojima a utilisé celui des développeurs de Horizon Zero Dawn pour créer l’univers et les personnages de son jeu. Ce qui explique les hologrammes issu du jeu que l’on peut voir dans Death Stranding, Bien que très désertiques, les décors du jeu sont souvent vraiment très beau. La map est assez variée avec différentes zones de plaines et de montagnes parfois enneigées. Face à cette immensité, on sera forcement pousser à tenter d’explorer la carte de fond en comble d’autant plus que vous y trouverez parfois des clients bien cachés et quelques objets utiles. Tous les personnages principaux du jeu sont des reproductions très réalistes de grands acteurs et réalisateurs avec dans le rôle principal Norman Reedus de la série The Walking Dead avec lequel il devait déjà faire son reboot de Silent Hill. On y reconnaîtra aussi sans peine notre Léa Seydoux nationale, Mads Mikkelsen, Guillermo Del Toro, Margaret Qualley, Nicolas Winding Refn et Lindsay Wagner dans les rôles importants du jeu. Les grandes cinématiques du jeu n’ont quasiment rien à envier à un véritable film et devrait réellement réussir à vous émouvoir.

 

Death Stranding

 

Vous ne pourrez plus croiser un vendeur Deliveroo sans penser à Death Stranding une fois que vous y aurez joué. Si pour certains, ce jeu manquera d’action voir d’intérêt, il faut cependant reconnaître que Hideo Kojima a eu une idée très originale avec cette espèce de simulation de livraison sans aucun équivalent. Les amateurs de monde ouvert y passeront sans doute une bonne centaine d’heure à enchaîner inlassablement les missions sans même se soucier du scénario alambiqué typique des œuvres de Kojima.

 

MON AVIS : 4/5

GRAPHISMES : 5/5
SON : 5/5
JOUABILITÉ : 4/5
DURÉE DE VIE : 5/5
INTÉRÊT DU JEU : 5/5

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEURS : 1
  • GENRE : jeu d’action/aventure
  • DÉVELOPPEUR : Kojima Productions
  • RÉALISATEUR : Hideo Kojima
  • SCÉNARISTE : Hideo Kojima
  • AVEC : Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Margaret Qualley, Lindsay Wagner & Guillermo Del Toro
  • ÉDITEUR : Sony Interactive Entertainment Europe
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • DISPONIBLE SUR : Playstation 4
  • DATE DE SORTIE : 8 novembre 2019