A La UneCinémaCritique Ciné

GREENHOUSE de Lee Sol-Hui [Critique Ciné]

Greenhouse

Entre drame social et thriller, Greenhouse est la nouvelle pépite du cinéma coréen à ne rater sous aucun prétexte.

Si vous êtes fan des films de Park Chan-Wook et Bong Joon-Ho, vous ne devez absolument pas passer à coté de Greenhouse. Le premier long métrage de la réalisatrice Lee Sol-Hui  qui s’était illustrée auparavant avec trois courts métrages. Si les plus grands amateurs ont déjà eu l’occasion de le découvrir au Festival Du Cinéma Corréen du cinéma Publicis des Champs Elysées. ce thriller sur fond de drame social est sorti sur Paris depuis le 22 mai 2024 avant d’être diffusé dans la France Entière le 29 mai 2024.

Creenhouse, qui signifie en français la serre, c’est là où est contrainte de vivre Mun-Jung, une mère de famille célibataire qui n’a pas les moyen de s’offrir un appartement. Assistante médicale au service d’un couple de personnes âgées dépendantes, elle doit aussi s’occuper de sa mère en fin de vie placée en EHPAD. Son fils enfermé dans une maison de correction ne lui donne jamais de nouvelles en dehors des visites qu’elle peut lui rendre mais elle espère qu’à sa sortie il vienne s’installer chez elle.

Greenhouse

Au premier abord, Grenhouse pourra paraitre être simplement un drame sur le quotidien pas très réjouissant de cette femme. Cependant, il suffira d’un malheureux accident pour que le long métrage se transforme en un véritable thriller au suspense haletant. Comme le disait le Président Jacques Chirac : « les emmerdes volent toujours en escadrille » et c’est exactement ce que Mun-Jung va subir. Chacun de ses échanges avec les autres ou le moindre de ses actes donneront l’impression de tourner à la catastrophe et nous passerons notre temps à frémir d’angoisse sur  comment cela pourra bien finir.

Suivant à la lettre les codes du film asiatique,  c’est sur un rythme très lent que se déroulera cette histoire. Prenant son temps pour bien installer chacun des personnages, ce sera cependant encore aux spectateurs de comprendre ou de s’imaginer par les images et quelques lignes de dialogue quelle est leur  réelle situation  Il faut bien avouer qu’il restera quelques zone d’ombres assez frustrantes sur la vie passée de cette femme qui est parfois prise d’envie soudaine de se frapper elle même par culpabilité ou bien sur ce qu’a pu faire son fils pour se retrouver incarcéré.

Greenhouse

Cette mère de famille totalement dépassée par les événements est interprétée par Kim Seo-Hyung. Récompensée pour sa performance aux Daejong Film Awards,c’est une actrice à la longue carrière aussi connue pour le drama Nobody Knows pour lequel elle avait été aussi récompensée. Elle porte vraiment tout le film sur ces épaules même si elle est très bien entourée. Notamment par Yang Jae-Seong qui incarne le vieil homme aveugle dont elle s’occupe qui se refuse de se laisser dépérir, Won Mi-Wom qui joue sa mère sénile. Sans oublier Ahn So-Yo, un personnage secondaire qui s’est entichée de Mun-Jung qui mériterait quasiment un film à elle seule sur son intrigante histoire.

Greenhouse

Il va falloir retenir le nom de la réalisatrice Lee Sol-Hui tant ce premier film est déjà une parfaite réussite. Sublimement mis en scène et interprété somptueusement par une talentueuse distribution, Greenhouse est un long métrage tout bonnement immanquable pour tous fans de cinéma asiatique mais aussi tout simplement pour tous les amoureux du grand cinéma.

MON AVIS :
5/5

A Lire Aussi

Tunnel To Summer

TUNNEL TO SUMMER de Tomohisa Taguchi [Critique Ciné]

Interdiction de passer à coté du film d’animation japonais Tunnel To Summer qui vient enfin de sortir au cinéma en France.

En Attedant La Nuit

EN ATTENDANT LA NUIT de Céline Rouzet [Critique Ciné]

Nouvelle tentative de film de genre à la française En Attendant La Nuit est loin d’être la réussite annoncée.

GreenHouse

GREENHOUSE de Lee Sol-Hui [Critique Ciné]

Entre drame social et thriler, Greenhouse est la nouvelle pepite du cinéma coréen.

Abigail

ABIGAIL de Matt Bettinelli-Olpin & Tyler Gillett

Difficile de savoir si Abigail est un remake de La Fille De Dracula ou de Maman J’Ai Raté L’Avion. Quand

Furiosa : Une Saga Mad Max

FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX de George Miller [Critique Ciné]

George Miller étend l’univers de Mad Max : Fury Road dans l’ambitieux prequel Furiosa : Une Saga Mad Max tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.