LA CH’TITE FAMILLE de Dany Boon [Critique Ciné]

 

La Ch'tite Famille

 

Un an à peine après Raid Dingue, Dany Boon revient dynamiter le box office avec La Ch’tite Famille qui en recyclant la recette de Bienvenue Chez Les Ch’tis est bien parti pour faire un nouveau carton. Est-ce pour autant une réussite ?

 

 

SYNOPSIS : Designer de mobilier tendance, Valentin D. a obtenu son succès en cachant ses origines Ch’tis. Profitant qu’une rétrospective de son travail est organisée au Palais de Tokyo, son frère qu’il n’a pas vu depuis des années va lui faire la surprise de débarquer à l’inauguration avec leur mère et sa femme. Alors que les retrouvailles tournent au fiaco, Valentin est renversé par une voiture, victime d’un traumatisme crânien, il a totalement oublié ses années passée à Paris et se remet à parler le Ch’ti comme avant au grand désespoir de sa femme et muse Constance.

 

Si Dany Boon s’est toujours refusé de faire une suite à Bienvenue Chez Les Ch’tis, son nouveau film La Ch’tite Famille a tout l’air pourtant de faire le maximum pour s’en rapprocher. Comme le laisse présager la bande annonce tout l’humour du film ne repose uniquement que sur l’accent Ch’ti. Mais depuis le succès de Bienvenue Chez Les Ch’tis il y a dix ans, on a un peu l’impression qu’ils sont nombreux à vouloir tirer sur la corde que ce soit au cinéma avec Les Tuche ou à la télévision où W9 les exploite dans des émissions de télé réalité débiles. Autant dire que nous sommes déjà au bord de l’overdose et il aurait fallu une bonne dose d’originalité pour que Dany Boon puisse encore nous surprendre ce qui n’est franchement pas le cas.

 

La Ch'tite Famille

 

C’est avec un générique très sérieux reflétant le caractère de son personnage principal que commence La Ch’tite Famille nous faisant presque oublier que nous allons regarder une comédie. C’est d’ailleurs peut être parce que Dany Boon plombe ainsi immédiatement l’ambiance que l’on aura du mal à décrocher un sourire dans les premières minutes du film. Basculant ensuite du coté de la famille reniée. on découvrira une belle brochette d’idiots qui feront tout de suite pensé aux Tuche mais sans réussir à rester sur le fil pour rendre leur bêtise amusante. Ici cela parait maladroit et totalement forcé. S’exprimant en permanence en Ch’ti sans jamais être sous titré, tout l’humour repose sur cette étrange dialecte qui n’a en lui même rien de drôle mais qui doit nous faire rire juste parce qu’on ne comprends pas tout.

En développant son histoire, on se rendra rapidement compte que le film tourne à vide et repose sur pas mal d’incohérences. On voit en effet mal comment ce Valentin D. qui, comme cela l’est répété suffisamment souvent, est redevenu complètement idiot en reprenant son accent et en ayant oublié ses années passées à Paris a pu vraiment entrer dans une école de design réputée si il était aussi débile et quel pouvait être sa motivation à rejoindre Paris pour cela alors que rien dans la vie ne l’encourageait à le faire. Il ne faut pas chercher d’explication car vous n’en trouverez aucune dans cette succession de scènes mal montées qui ne raconte aucune histoire. On dirait que Dany Boon s’est contenté de tourner toute les idées qu’il avait en tête sans jamais se soucier de savoir si il tenait là un véritable récit.

 

La Ch'tite Famille

 

A une époque où des polémiques éclatent pour un rien, il est étonnant de voir que l’on peut faire un film complet en montrant les Ch’tis uniquement comme des imbéciles complets fournissant des arguments à ceux qui le pensaient déjà. Forcement vu que c’est Dany Boon originaire de la région qui le dit, on ne peut pas le traiter de « raciste » mais il suffit d’aller se promener là bas pour voir qu’ils ne sont pas tous comme voudrait nous le faire croire ce film. On n’est bien loin de la finesse de Bienvenue Chez Les Ch’tis qui nous faisait découvrir une belle région et des gens avec le cœur sur la main. Ici la majorité des personnages est totalement détestable que ce soit Valentin D. et sa femme en bourgeois coincé ou son frère et sa belle sœur qui reviennent uniquement pour lui demander de l’argent. Quand on voit qu’après le succès de Bienvenue Chez Les Ch’tis, Dany Boon en a profité pour s’acheter une maison à Miami, on se dit que le film est en partie autobiographique car même si il déclare ne pas renier ses origines Ch’tis, il ne s’en sert uniquement que comme un filon à exploiter.

Pour jouer cette Ch’tite Famille, Dany Boon a justement fait appel à toute sa famille artistique confiant à nouveau le rôle de sa mère à Line Renaud qui apporte une touche d’émotion au film. Laurence Arné avec qui il a tourné Radin joue son épouse Constance, Guy Lecluise présent dans tous ses films joue son frère et Valérie Boneton avec qui il avait tourné Eyjafjallajökull joue sa belle sœur. On ne comptera pas non plus les seconds rôles et les caméos qui font appel à des amis proches pas forcement toujours les meilleurs choix pour jouer dans le film. Dans les nouveaux ajoutés à la bande, Pierre Richard semble être exploité comme Scrat dans L’Age De Glace en apparaissant uniquement de temps en temps pour un gag en solo. Une impression de gâchis tant on aurait aimé le voir plus. On sent François Berléand pas franchement impliqué dans ce rôle de beau-père vénal jamais drôle. La seule bonne surprise de cette distribution est la petite Juliane Lepoureau vue dans L’Echange Des Princesses et Le Voyage de Fanny, incroyable de justesse pour son jeune âge.

 

La Ch'tite Famille

 

A s’être trop précipité pour réaliser La Ch’tite Famille, Dany Boon touche le fond avec ce qui est certainement son pire long métrage. Basé sur une mauvaise idée d’exploiter une nouvelle fois l’accent Ch’ti comme unique ressort comique du film, une impression de déjà-vu domine et le film nous proposera aucune surprise dans son scénario bourré d’incohérence et rarement amusant qui ne raconte au fond strictement rien. Un manque d’inspiration flagrant qui ne se verra même pas au box office car nous serons encore trop nombreux à vouloir faire confiance à l’humoriste. On hésitera en tout cas certainement peut être plus avant d’aller découvrir le prochain si il ne fait pas preuve d’un peu plus d’imagination. Il y a en tout cas de quoi s’inquiéter pour l’avenir de la comédie française quand ses meilleurs ambassadeurs actuels se plantent ainsi.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Dany Boon
  • AVEC : Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand, Line Renaud, Valérie Boneton, Guy Lecluyse et Pierre Richard
  • SCÉNARISTE : Dany Boon et Sarah Kaminsky
  • COMPOSITEUR : Michael Tordjman et Maxime Desprez
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h47
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Pathé Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.pathefilms.com/film/lachtitefamille
  • DATE DE SORTIE : 28 février 2018