LES NOUVEAUX MUTANTS de Josh Boone [Critique Ciné]

C’est au moment où nous pensions qu’il n’arriverait jamais au cinéma que Disney s’est enfin décidé à sortir du tiroir Les Nouveaux Mutants, dernier spin-off des X-Men de la 20th Century Fox qui arrive maintenant bien trop tard.
INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

SYNOPSIS : Seule rescapée de l’extermination de sa réserve indienne, la jeune Danielle Moonstar se réveille dans un hôpital psychiatrique délabré tenu par le Dr Cecilia Reyes. Elle y fera la connaissance des quatre autres pensionnaires : Rahne Sinclair, Ilyana Rasputin, Sam Guthrie et Roberto Da Costa. Tous sont des mutants marqués par un traumatisme qui les empêche de contrôler leurs pouvoirs. La pauvre Danielle n’a même pas encore découvert quel était son véritable pouvoir mais son arrivée dans l’établissement va réveiller les fantômes du passé chez les autres mutants.

Le film Les Nouveaux Mutants pourrait être vu comme une sorte d’enfant non désiré. Soucieux de ne pas perdre les droits des X-Men, la 20th Century Fox était prête à produire n’importe quels films pour éviter que Disney ne récupère les super héros Marvel qui lui avaient échappés. Après avoir produit le catastrophique reboot des 4 Fantastiques et un Deadpool qui a remporté un succès auquel le studio ne croyait vraiment pas. Le producteur Simon Kinberg avait donné le feu vert au réalisateur Josh Boone pour adapter Les Nouveaux Mutants en une sorte de film d’horreur. Loin d’être satisfait du résultat, la 20th Century Fox était prête à retourner une bonne partie du film pour le rendre réellement efficace. Mais vint la nouvelle du rachat de la Fox par Disney et le studio n’eu soudainement plus rien à faire du ratage de Josh Boone, laissant le studio aux grandes oreilles le soin de décider du sort de ce long métrage qui ne deviendra de toute manière plus la franchise escomptée. Alors que les X-Men peuvent désormais intégrer le Marvel’s Cinematic Universe, Disney n’avait que faire de ces Nouveaux Mutants et n’allait certainement pas rajouter des millions de Dollars pour tenter de sauver un long métrage qui ne leur sert à rien. C’est donc dans sa version d’origine qu’ils ont décidé de le sacrifier complètement en le sortant directement face à Tenet. Mais pourtant Les Nouveaux Mutants n’est pas aussi catastrophique que ce à quoi on pouvait s’attendre.

Les Nouveaux Mutants

Alors qu’on trouve au casting des Nouveaux Mutants des jeunes acteurs réputés tels que Maisie Williams de Game Of Thrones Anya Taylor-Joy qui jouait dans Split et Glass et Charlie Heaton célèbre pour son rôle dans la série Stranger Things, la véritable héroïne de Les Nouveaux Mutants est Blu Hunt. Une jeune comédienne principalement connue pour son rôle dans la série The Originals. C’est en effet par le biais de son personnage l’amérindienne Danielle Moonstar que l’on découvrira toute cette histoire. Clairement on sent que Les Nouveaux Mutants est écrit comme le premier volet d’une trilogie qui ne verra maintenant plus le jour. Le film prend en effet énormément de temps à installer son univers et à nous présenter ses personnages. Honnêtement, on ne s’ennuiera pas durant ce long passage mais on nous avait quand même annoncé qu’il s’agissait d’un film d’horreur et les frissons finiront par se faire attendre. Et c’est là où l’on se rendra bien compte du problème du film, c’est qu’ils n’arriveront jamais.

Au lieu de dire que les Nouveaux Mutants est un film d’horreur, la 20th Century Fox aurait mieux fait de la vendre comme une sorte de X-Men en huis clos. Qu’il soit dans l’Académie du Professeur Xavier ou comme ici dans un hôpital psychiatrique, l’histoire est un peu la même. Chacun tente d’impressionner l’autre par ses pouvoirs entre gentils mutants et mutants faussement rebelles. Des rivalités comme on en voit dans tous les  couloirs de lycée de séries télé ou de teen-movies auquel le réalisateur Josh Boone n’apporte rien de nouveau. Le film veut se donner bon genre en incluant une romance entre deux personnages féminins mais ne se soucie pas du white washing en transformant un personnage petit et noir dans le comic book en un blanc à la musculature de beau gosse. Le réalisateur a visiblement aussi voulu souligner l’influence de Buffy Contre Les Vampires sur son histoire en nous montrant par deux fois des extraits de la série qui semble passer en boucle sur la télé de l’hôpital. On ne pourra s’empêcher de pensera aussi au film Glass où de prétendus super héros étaient eu aussi mis à l’asile.

Les Nouveaux Mutants

Comme beaucoup de films d’horreur peu inspirés, il faudra attendre les vingt dernières minutes pour que l’on commence vraiment à voir se dessiner la trame « horrifique » du film. Mais si les personnages à l’écran semblent vraiment effrayés par ce qui leur arrive, le spectateur restera lui sur sa faim en matière de frisson. Débutant dans l’épouvante, le réalisateur Josh Boone s’est imaginé qu’il suffisait de plonger son film dans l’obscurité pour le rendre plus sombre. Malheureusement tout ce qu’il a réussi à faire c’est qu’on ne réussira pas à voir correctement ce qu’il se passe dans certaines scènes. Un procédé qui on le sait sert souvent à masquer des effets spéciaux pas à la hauteur et qui gâchera ici le grand combat final. Il n’y a que les véritables fans du comic book des Nouveaux Mutants pour savoir à l’avance qui serait le grand méchant contre lequel nos héros devront se battre et s’en réjouir. Pour le spectateur venu découvrir cet univers sans rien y connaître, ce sera certainement en revanche une déception car on n’imaginait certainement pas une telle conclusion à un pseudo film d’horreur.

Si les héros de Les Nouveaux Mutants ne ressemblent pas vraiment à leur modèle du comic book, il faut reconnaître que le casting a été plutôt bien choisi. Maisie Williams ne s’éloigne pas trop de son rôle d’Arya Stark, en incarnant ici une garçonne aux cheveux courts. Charles Heaton reprend ici un rôle de brave garçon comme dans Stranger Things. Celle qui joue le plus de son image est Anya Taylor-Joy dans le rôle d’une adolescente rebelle aux origines russes éloigné de ses rôles habituels. Les fans du personnage de Danielle Moonstar seront peut être déçu de la voir réduite ici en une oie blanche pleine de bon sentiment et un brin naïve mais ce rôle nous fera découvrir la sympathique actrice Blu Hunt. Le personnage le plus transparent est celui tenu par Henry Zaga qui ne sert quasiment à rien dans cette histoire. Le Docteur Reyes est joué par une Alice Braga qu’on n’arrivera pas à détester même si c’est elle qui garde nos héros prisonniers de cet hôpital.

Les Nouveaux Mutants

Peut être parce que nous n’en attendions rien, Les Nouveaux Mutants n’est au final pas aussi mauvais que ce qu’on a voulu nous faire croire. Porté par une brochette d’acteurs sympathiques, on suivra avec intérêt cette longue présentation qui ne conduira malheureusement jamais à la trilogie prévue initialement tout en regrettant cependant que ce prétendu film d’horreur n’arrivera pas à nous procurer le moindre frisson. Ce sont probablement les fans du comic book qui seront les plus déçus de voir le manque de fidélite du film mais ce n’est pas comme si c’était la première fois que la 20th Century Fox prend de larges libertés avec les X-Men. Reste à voir si Disney et Marvel Studios seront vraiment capables de faire mieux dans le M.C.U.

MON AVIS : 2/5

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The New Mutants
  • AVEC : Blu Hunt, Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Charlie Heaton, Henry Zaga & Alice Braga
  • RÉALISATEUR : Josh Boone
  • SCÉNARISTES : Josh Boone & Knate Lee
  • GENRE : Science Fiction, Horreur
  • DURÉE : 1h33
  • NATIONALITÉ : Américaine
  • DISTRIBUTEUR : The Walt Disney Company France
  • SITE OFFICIEL : https://www.20thcenturystudios.com/movies/the-new-mutants
  • DATE DE SORTIE : 26 août 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.