MARVEL’S THE DEFENDERS de Douglas Petrie et Marco Ramirez [Critique Séries TV]

 

Marvel's The Defenders

 

Voici enfin The Defenders, la série réunissant les quatre super héros Marvel de Netflix ! Mais ce qui aurait du être le clou du spectacle n’est peut être pas aussi renversant que ce qu’on était en droit d’attendre d’une telle alliance.

 

 

SYNOPSIS : Après les graves événements survenus à New York, une nouvelle menace plane au dessus de la ville. Alexandra Reid, la chef de l’organisation La Main vient d’utiliser les dernières ressources pour réveiller le Black Sky. Chacun de leur coté, Danny Rand, Luke Cage, Jessica Jones et Matt Murdoch enquêtent sur les manigances de l’organisation secrète mais face à la menace qu’elle représente, ils n’auront pas d’autre choix que d’unir leurs forces pour sauver New York.

 

Lorsque il y a trois ans Netflix et Marvel Studios avaient annoncé la signature d’un accord pour la sortie de quatre séries exclusives autour de Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist, c’est surtout l’idée de les voir réunis dans une cinquième série baptisée The Defenders qui avait fait baver les fans même si ces quatre super héros ne sont pas à la base la véritable équipe nommée ainsi. Trois ans plus tard voici enfin le fruit de cette réunion supervisée par Douglas Petrie et Marco Ramirez déjà à l’oeuvre en tant que showrunner sur la seconde saison de Daredevil. Après la déception causée par cette dernière et surtout par la série Iron Fist, c’est avec beaucoup moins d’impatience que l’on attendait finalement cette nouvelle série et nous avions bien raison d’être inquiets.

 

Marvel's The Defenders

 

Si il n’est pas nécessaire d’avoir vu les aventures en solo des quatre Super Héros de Marvel et Netflix pour comprendre Marvel’s The Defenders, il sera bon tout de même d’avoir vu au minimum la seconde saison de Daredevil et Iron Fist qui servent véritablement de prologue à leur réunion. C’est en effet là que vous découvrirez en détail La Main, l’ennemi juré de nos quatre super héros. Les histoires de Jessica Jones et Luke Cage étant jusque là détachées de cette intrigue, il ne sera utile de les voir juste pour la présentation des personnages. Le premier épisode de Marvel’s The Defenders se chargera justement de nous resituer où en sont chacun des personnages dans leurs vies respectives avec un Danny Rand (Iron Fist) toujours à la recherche de La Main, un Matt Murdoch qui essaye d’oublier ses envies d’endosser le costume de Daredevil, une Jessica Jones pas encore tout à fait remise de ce qu’elle a vécu précédemment et un Luke Cage qui se voit tout juste libéré de prison.

Les plus impatients risquent de trouver les deux premiers épisodes assez décevants car on y voit évoluer nos quatre super héros chacun dans leur coin. Ce n’est que lors du troisième épisode que cela devient intéressant alors que leurs affaires respectives vont les amener à se croiser. Ce n’est cependant qu’au quatrième épisode que les choses sérieuses commenceront vraiment avec leur premier travail d’équipe. Pour une série de seulement huit épisodes, il était grand temps de la voir décoller mais l’attente méritait cependant le coup car les premiers affrontements en équipe sont une vraie réussite pleine de promesse pour la suite. Désormais c’est en équipe qu’ils affronteront le reste de l’aventure qui prendra cependant toujours un peu trop de temps à avancer.

Alors qu’on nous a fait croire à une importante menace, La Main ne semble jamais aussi dangereuse que les adversaires qu’on pu rencontrer les autres super héros du Marvel’s Cinematic Universe. On aura du coup un peu de mal à voir où est le danger qu’ils redoutent tant d’autant plus qu’on nous a déjà servi cette armée de ninjas par trois fois. L’impression de tourner en rond se fait grandement ressentir. Les showrunners ne semblent pas avoir grand chose à nous proposer avec leur nouvelle grande méchante Alexandra Reid, simple business woman sans super-pouvoirs en dehors du fait qu’elle a déjà été ressuscitée plusieurs fois, qui n’a rien de bien menaçant et se montrera au final bien accessoire vu la manière dont elle disparaît.

 

Marvel's The Defenders

 

En dehors de scènes de combat formidablement bien chorégraphiés et quelques plans séquences sympathiques, la série semble cependant très restreinte par son budget. Nos super héros paraissent très terre à terre par rapport aux Avengers. Seul à porter un véritable costume, Daredevil parait vraiment bizarre à coté de ses camarades en civil. Mais surtout, il n’y a pas du tout le coté spectaculaire des scènes d’action des films du Marvel’s Cinematic Universe auquel la série est pourtant censée appartenir. Aucune scène pour vraiment nous décrocher la mâchoire  à croire que Marvel et Netflix n’ont pas voulu vraiment investir dans cette saga qui est pourtant l’une des nouvelles séries phares de la plateforme.

L’autre problème de cette série tout comme celle des précédentes, c’est probablement son casting. Charlie Cox peine toujours à convaincre en Matt Murdoch / Daredevil quand à Finn Jones en Iron Fist, il est d’une fadeur telle qu’on ne peut que détester ce personnage. Mike Colter manque lui aussi de caractère pour incarner ce grand costaud de Luke Cage. La seule de l’équipe a vraiment avoir été bien choisie est Krysten Ritter qui apporte ironie et humour dans le rôle de Jessica Jones. La grande méchante Alexandra Reid est jouée par la cultissime Sigourney Weaver toujours aussi excellente à chaque apparition et qui aurait certainement pu encore faire mieux si les scénaristes lui en avaient donné l’occasion. L’autre grosse déception est Elodie Yung qui reprend le rôle d’Elektra qui ne lui va pas du tout. L’actrice est affreusement mauvaise tant elle est caricaturale dans ce nouveau rôle de méchante et plombe vraiment les deux derniers épisodes.

 

Marvel's The Defenders

 

A la vue de cette première saison, il faut croire que Super-Héros et Télévision ne font pas bon ménage. Trop limité par son budget, The Defenders n’est clairement pas la grande série explosive à laquelle on était en droit à s’attendre en voyant les spectaculaires longs métrages de Marvel Studios. Trop terre à terre ces quatre personnages donnent plutôt l’impression d’être de simple vigilantes que de véritables super héros et feraient probablement pale figure à coté d’un Iron Man ou d’un Hulk. Il va vraiment falloir changer les têtes pensantes de ces séries si Netflix ne veut pas prendre le risque de voir cette saga être définitivement désertée par ses abonnés.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • SHOWRUNNERS : Douglas Petrie & Marco Ramirez
  • AVEC : Charlie Cox, Krysten Ritter, Mike Colter, Finn Jones, Elodie Yung & Sigourney Weaver
  • RÉALISATEURS : S.J. Clarkson, Phil Abraham, Farren Blackburn, Uta Briesewitz, Félix Enriquez Alcala, Peter Hoar & Stephen Surjik
  • SCÉNARISTES : Douglas Petrie, Marco Ramirez, Lauren Schmidt & Drew Goddard
  • GENRE : Science Fiction / Action
  • DURÉE : 8 x 50 minutes
  • NATIONALITÉ : Américaine
  • DIFFUSEUR : Netflix
  • SITE OFFICIELhttps://www.netflix.com/title/80002566
  • DATE DE SORTIE : 18 août 2017