COLOSSAL de Nacho Vigalondo [Critique E-Cinéma]

 

Colossal

 

Attention O.F.N.I. en vue ! Trop décalé pour une sortie en salles c’est en E-Cinéma que l’on pourra découvrir Colossal, le nouveau film de Nacho Vigalondo, malgré la présence des les rôles principaux d’Anne Hathaway et Jason Sudeikis.

 

 

SYNOPSIS : Larguée par son petit ami qui ne supporte plus ses excès et ses mensonges, Gloria se voit obligé de retourner vivre dans sa ville natale. Elle y retrouvera Oscar, un ami d’enfance qui va lui proposer un job de serveuse dans son bar. Après une énième soirée trop arrosée, la jeune femme sera horrifiée par les images de l’apparition d’un monstre qui a fait de gros dégâts à Séoul. Elle le sera encore plus en découvrant qu’elle partage une étrange connexion avec la créature.

 

Après son congés maternité, l’actrice Anne Hathaway avait envie de jouer dans un film différent. Elle a trouvé son bonheur avec Colossal, le nouveau film du réalisateur Nacho Vigalondo a qui l’on doit récemment le thriller Open Windows sorti directement en DVD en France et qui avait signé des courts métrages dans les anthologies horrifiques V/H/S Viral et A.B.C. Of Death. Malgré son succès aux Etats Unis où il a engrangé trois millions de Dollars à sa sortie limitée dans quelques salles, le film a du paraître trop déjanté pour le public français qui ne pourra pas découvrir ce nouveau long métrage dans les salles obscures mais dans un premier temps en E-Cinéma sur toutes les plateformes légales à partir du 27 juillet 2017 avant une probable sortie en DVD.

 

Colossal

 

Dans ses premières  scènes Colossal pourrait passer pour une simple comédie quasi romantique. Gloria qui est au chômage passe la majorité de ses soirées à faire la fête et à picoler. Sachant que cela déplaît à Tim son petit ami, elle est obligée constamment de lui mentir mais celui-ci n’est pas dupe et décide de rompre avec elle. Elle part alors vivre dans l’ancienne maison de ses parents loin de New York où elle tombera par hasard sur Oscar, un garçon avec qui elle était en primaire. Renouant le contact, ils vont passer de nombreuses soirées à picoler ensemble et comme Oscar, on imagine qu’ils vont finir ensemble.

Mais c’est là que le film surprend une première fois avec l’apparition à Séoul, d’un monstre géant à la Godzilla mais à l’apparence quasi-comique qui a fait de gros dégâts dans la ville. On se croit alors dans une grosse parodie de Kaiju Movie et on se demande bien où va aller cette histoire. D’autant plus que Gloria va découvrir que ce monstre reproduit exactement les gestes qu’elle faisait au même moment très loin de là. Jusque là, il se dégage une vraie fraîcheur et un grain de folie pleinement revendiqué du long métrage mais curieusement le film va prendre encore une toute autre tournure beaucoup plus sombre dans sa dernière partie où Oscar va révéler son véritable visage après avoir été déçu par Gloria.

 

Colossal

 

Loin d’être une simple comédie, le réalisateur et scénariste Nacho Vigalondo a voulu illustrer de manière totalement décalée à quel point l’alcool peut transformer certaines personnes en monstre. Cela donne un coté assez moralisateur au long métrage qui va loin dans les scènes chocs et violentes pour porter son message. Le spectateur parti pour passer un bon moment sera forcement déconcerté par ce revirement qui ne sera pas forcement compréhensible immédiatement par tous.

Si le scénario montre des failles, ce n’est pas le cas de son interprétation. Anne Hathaway est une nouvelle fois impeccable dans le rôle de Gloria, drôle ou émouvante sans jamais avoir besoin d’en faire des tonnes. Habitué plutôt à nous faire rire, Jason Sudeikis surprend vraiment par la noirceur qu’il dégage dans la dernière partie. Enfin Dan Stevens, qui tenait le rôle principal de la nouvelle adaptation live de La Belle Et La Bête par Disney, se montre ici toujours aussi peu charismatique dans le rôle de l’ex petit ami mais cette fois ci cela fait au moins parti du rôle.

 

Colossal

 

Même si il n’est pas ce qu’on pouvait penser à la vue de la bande annonce et que sa dernière partie particulièrement sombre aura de quoi surprendre, Colossal est cependant une véritable curiosité qui mérite d’être découvert. Le duo Anne Hathaway et Jason Sudeikis marche très bien et le réalisateur Nacho Vigalondo démontre un certain talent dans la mise en scène avec ce nouveau film qui fera date dans sa carrière et pourrait lui ouvrir les portes d’Hollywood. Si vous êtes à la recherche d’originalité au cinéma, alors ne passez pas à coté de Colossal.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Nacho Vigalondo
  • AVEC : Anne Hathaway, Jason Sudeikis et Dan Stevens
  • SCÉNARISTE : Nacho Vigalondo
  • COMPOSITEUR : Bear McCreary
  • GENRE : Comédie, Science Fiction
  • DURÉE : 1h30
  • NATIONALITÉ : Espagnol, Canadien
  • DISTRIBUTEUR : T.F.1. Vidéo
  • DATE DE SORTIE EN E-CINÉMA : 27 juillet 2017

 

 

Critique rédigée le 08 juin 2017