Critique Ciné : IT FOLLOWS de David Robert Mitchell

CritiqueCiné2014


 http://zupimages.net/up/15/07/m26h.jpg

Trois jours à peine après avoir remporté le Grand Prix au Festival Fantastique de Gerardmer, It Follows débarque déjà sur nos écrans. Un fait assez rare pour être signalé car c’est bien souvent directement en DVD et des mois plus tard que l’on a l’habitude de découvrir les meilleurs films d’horreur. Il faut dire que le nouveau long métrage de David Robert Mitchell écume déjà les festivals depuis l’été avec des passages très remarqués à Cannes, Deauville et Toronto. C’est donc avec la plus grande impatience que l’on se précipite au ciné pour enfin découvrir cette nouvelle sensation prometteuse.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

       

Après avoir fait l’amour avec elle, Hugh révèle à Jay qu’il lui a refilé une espèce de malédiction. Désormais elle se sentira suivie en permanence par une étrange présence qui pourra prendre plusieurs formes. Si jamais elle est rattrapée alors elle mourra immédiatement. La seule chance d’y échapper est de coucher avec un autre garçon mais la jeune fille préfère chercher le moyen d’arrêter définitivement cette menace qu’elle seule peut voir…

It Follows est le second long métrage de David Robert Mitchell après l’inédit en salles The Myth Of The American Sleepover sorti de manière très discrète directement en DVD par chez nous. Ce premier long métrage était un teenage movie sur un groupe de jeunes qui découvre les premiers amours et tout ce que l’on peut expérimenter à cet âge là. Dans la forme, It Follows est très similaire à ce premier film, on y retrouve le même genre de bande guidé par les mêmes pulsions mais qui se retrouve ici confronté à un élément horrifique.

 It Follows

Dès les premières images du film où l’on voit une zone pavillonnaire américaine très classique, on pourrait se croire de retour dans les décors du premier Halloween de John Carpenter. Le réalisateur David Robert Mitchell suit une mode très actuelle de revival des années 70 et 80 dans le traitement des images comme l’ont fait avant lui Rob Zombie avec Lords Of Salem ou Ti West avec House Of The Devil. Il donne du coup un aspect assez intemporel à son long métrage où seuls quelques appareils peuvent laisser penser que le film se déroule de nos jours.

Très loin de ce qui cartonne actuellement dans le cinéma d’horreur porté par les oeuvres produites par Jason Blum ou James Wan, David Robert Mitchell nous épargne le found footage et les jump scare trop faciles. on sent une inspiration asiatique dans le style d’horreur du réalisateur. Des films comme Ring ou Dark Waters d’Hideo Nakata ou bien encore The Grudge de Takashi Shimizu pour les apparitions très dérangeantes d’esprits vraiment flippant. Le film ne repose pas sur une angoisse constante mais sur des moments chocs qui semblent issus tout droit des pires cauchemars.

 It Follows

David Robert Mitchell joue beaucoup sur la subjectivité dans le film. Il y a une sorte de frustration qui se dégage de son film ou il faudra régulièrement tenter de comprendre ce qu’a pu faire tel ou tel personnage pour tenter de se débarrasser de la malédiction. Un processus qui donne d’ailleurs une fin très ouverte où chacun sera libre d’imaginer ce qui pourra se passer. On pourra être déçus de ne pas avoir de vrai conclusion à ce mystère d’autant plus que ce film très éloigné des facilités marketing ne nous proposera probablement jamais de suite ou prequel.

Pas d’acteurs vraiment connus au générique de It Follows mais des jeunes très prometteurs à commencer par Maika Monroe, qui joue Jay l’héroïne du film, aperçue brièvement dans The Bling Ring et Last Days Of Summer. Elle est entourée de trois amis et de sa soeur Kelly jouée par la belle Lili Sepe, sa meilleure copine Yara une fille un peu étrange jouée par Olivia Luccardi (Girls) et deux garçons qui se disputent l’amour de Jay, son ami d’enfance Paul joué par Keir Gilchrist (The Rocker) et son voisin Greg joué par Daniel Zovatto (Agents Of S.H.I.E.L.D).

 

It Follows 

 

MON AVIS :

4/5

Porté par de très belles images et un musique électro très réussie, It Follows offre un sang nouveau au film d’horreur. Un habile mélange d’influences des maîtres du genre et de leurs pendants asiatiques pour une chronique adolescente sur la découverte de la sexualité et de ses risques vue d’une manière fantastique. Sans être tout le temps flippant, il se dégage du film de David Robert Mitchell une ambiance réellement angoissante proche du cauchemar qui marque durablement les esprits.

 

 

FICHE TECHNIQUE  :

  •  – REALISATEUR : David Robert Mitchell
  •  – AVEC : Maïka Monroe, Lili Sepe &  Daniel Zovatto
  •  – SCENARISTE : David Robert Mitchell
  •  – GENRE : Horreur
  •  – MUSIQUE : Disasterpeace
  •  – NATIONALITE : Américain
  •  – DISTRIBUTEUR : Metropolitan Filmexport
  •  – SITE OFFICIELhttps://www.facebook.com/ItFollows
  •  – DATE DE SORTIE : 04 Février 2015

 

BONUS : la bande annonce de The myth of American Sleepover :

 

       

A LIRE AUSSI :