Critique Ciné : THE LOBSTER de Yorgos Lanthimos


 

The Lobster

 

Jusque là, il fallait être particulièrement cinéphile et curieux pour connaître les films du réalisateur grec Yorgos Lanthimos. Adoptant pour la première fois un casting international et en tournant son nouveau film The Lobster en anglais, il bénéficie enfin d’un coup de projecteur capable de le faire connaître à un plus large public d’autant plus motivé que ce long métrage à reçu le Prix du Jury au dernier Festival de Cannes.

 

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

 

Dans un futur proche il ne sera plus possible d’être célibataire. Que l’on soit seul, veuf ou divorcé, tout ceux surpris en infraction seront contraint de se rendre à l’Hôtel pour trouver l’amour en quarante cinq jours. Au cas où, il ne trouve pas chaussure à son pied au bout de ce temps imparti, il seront transformés en l’animal de leur choix…

Toujours intéressé dans ces films par les relations entre les humains, Yorgos Lanthimos a choisi de nous parler d’amour dans son nouveau long métrage. Nous vivons aujourd’hui dans un monde où l’on à tendance à souvent stigmatiser les célibataires. Il suffit de vouloir réserver un hôtel ou un voyage ou tout simplement de faire ses courses pour voir que les célibataires doivent toujours payer un supplément pour s’excuser de leur solitude lorsqu’ils ne sont pas incité un peu partout à s’inscrire à des sites de rencontres. Bien souvent cette solitude n’est pas voulu et pourtant cela semble mal vu de vivre seul.

The Lobster

Le réalisateur pousse cette situation à l’extrême en imaginant que ces célibataires soient désormais hors la loi et doivent êtres convertis ou éliminés. Il a imaginé un étrange établissement où ils sont tous envoyés de force. Ils n’ont désormais que deux chances de s’en sortir soit ils trouvent l’amour soit ils tentent de s’échapper pour vivre clandestinement dans la fôret. Mais attention car ces clandestins sont constamment en danger car les pensionnaires de l’Hôtel peuvent gagner des jours supplémentaires avant d’être transformé si ils capturent des fugitifs.

Comme son synopsis peut le laisser croire, The Lobster est un film vraiment étrange qui est réservé à un public averti bien conscient qu’ils vont voir un véritable Objet Filmé Non Identifié délirant à l’atmosphère très particulière. Le genre de films auquel soit on adhère dès les premiéres minutes où que l’on regrette tout de suite d’être entré dans la salle. Les situations sont souvent amusantes mais le ton du film très froid rend nombre de scènes vraiment glaçantes. Il y a aussi des passages d’une rare violence particulièrement marquant parce que tout à fait inattendu.

The Lobster

Bien loin de sa catastrophique prestation dans le navrant Prémonitions, Colin Farrell est tout à fait méconnaissable dans le rôle principal de The Lobster. Il a pris beaucoup de poids et s’est laissé pousser la moustache pour incarner David, un homme discret anti-héros de cette histoire. Un rôle avare en dialogue où il a du compenser par l’attitude pour exprimer les émotions que traverse ce personnage. Sans aucun doute sa meilleure prestation depuis des lustres.

Si on pensait que Rachel Weisz tenait le second rôle de cette histoire, il faudra attendre un long moment avant de la voir entrer en scène. Elle joue une des célibataires fugitive dont David va tomber sous le charme malgré les interdits du code de vie des fugitifs. C’est vraiment un casting international que propose The Lobster. On sera surpris d’y retrouver Léa Seydoux excellent dans le rôle de la chef autoritaire de ces fugitifs, on se régalera de la présence du très drôle John C. Reilly et forcement on y retrouve Ariane Labed, actrice française née en Grèce qui joue dans tous les films de Yorgos Lanthimos, dans le rôle d’une charmante femme de ménage de l’hôtel et qu’on reverra prochainement dans l’adaptation du jeu vidéo Assassin’s Creed au cinéma.

 

The Lobster

 

 

MON AVIS :

 3/5 

Il était grand temps de découvrir le réalisateur Yorgos Lanthimos qui signe avec The Lobster un long métrage d’anticipation particulièrement orignal et déjanté. Si l’histoire du film est déconcertante et pas forcement ce à quoi on pouvait s’attendre, il faudra saluer une mise en scène particulièrement inventive et une interprétation sans faille des acteurs. On aimerait bien voir Colin Farrell aussi bon plus souvent, c’est vraiment lorsqu’il ne se prend pas au sérieux qu’il prouve qu’il peut être un bon acteur.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Yorgos Lanthimos
  • AVEC : Colin Farrell, Rachel Weisz, Léa Seydoux & Jessica Barden
  • SCÉNARISTES : Yorgos Lanthumos & Efthimis Filippou
  • GENRE : Anticipation, Comédie Dramatique
  • NATIONALITÉ : Grec, Britanique, Néérlandais, Irlandais & Français
  • DISTRIBUTEUR : Haut & Court
  • SITE OFFICIEL : http://www.hautetcourt.com/the-lobster​
  • DATE DE SORTIE : 28 octobre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *