EAGLES OF DEATH METAL – THE NOS AMIS TOUR – L’Olympia, 16 février 2016 [Chronique Concert]

L’Olympia était certainement le lieu le plus sécurisé de France pour accueillir ce 16 février 2016 le retour des Eagles Of Death Metal. Le groupe de Jesse Hughes est de retour en Europe pour reprendre leur tournée européenne tragiquement interrompu par les attentats du 13 novembre 2015 et a choisi de revenir au plus vite à Paris afin de terminer le concert du Bataclan où quatre vingt dix fans ont perdus la vie. Tous les rescapés ont étés gracieusement invité par l’organisateur Nous Productions pour pouvoir tenter de guérir de ce traumatisme en recréant de bons souvenir avec le groupe. Un rendez-vous forcement plein d’émotion mais que le groupe a souhaité festif et joyeux.

 

– WHITE MILES –

White Miles

Eagles Of Death Metal a choisi de faire appel à nouveau au duo autrichien qui les accompagnait sur la première partie de leur tournée jusqu’au Bataclan pour reprendre cette nouvelle tournée. Avec encore moins de cheveux que la dernière fois la chanteuse Medina et le batteur Lofi avait la lourde tâche de chauffer un public qu’ils ont sentis nerveux mais heureux. Il faut dire le groupe ne devait pas encore être connu de la majorité des spectateurs qui n’était pas au Bataclan. Il fallait donc un petit moment pour entrer dans leur set mais rapidement l’énergie du duo a su nous convaincre. Ils jouent un mélange de blues et de stoner très efficace. Medina impressionne clairement que ce soit à la guitare et au chant ou par son look sexy. Elle arrive même à éclipser son camarade batteur même si celui-ci assure aussi de son coté. White Miles est un groupe à surveiller de près et que l’on est certainement appelé à revoir très vite puisqu’ils sortiront leur second album le 1er avril 2016.

White Miles

 

 

 

– EAGLES OF DEATH METAL –

Eagles Of Death Metal

C’est sur la chanson Il Est Cinq Heures, Paris S’Eveille de Jacques Dutronc en fond sonore que les Eagles Of Death Metal sont montés sur scène accompagnés pour l’occasion par Josh Homme qui a fait spécialement le déplacement pour soutenir son meilleur ami Jesse Hughes. Autre tête pensante d’Eagles Of Death Metal, le leader des Queen Of The Stone Age n’est pas toujours présent aux concerts du groupe et il était justement absent lors du concert du 13 novembre. C’est donc tout naturellement qu’il souhaitait être présent pour ce retour.

Vêtu d’une cape de père Noël, Jesse Hughes a pris le temps de sentir l’émotion de la foule et leur crier son amour sous les bravos et la standing ovation qui a accueilli le groupe. Ils ont ensuite entamé le titre I Only Want You qui ouvrait le show du Bataclan avant de s’interrompre pour tenter de faire une minute de silence en hommage aux victimes. Celui-ci n’a malheureusement pas reçu l’écho de tous les spectateurs à cause de certains excités. Le groupe a donc repris son show comme si de rien n’était enchaînant tous leurs classiques.

La setlist de ce soir reprenait la majorité des titres joués au Bataclan avec les désormais incontournables Save A Prayer (reprise de Duran Duran) et surtout I Love You All The Time et son couplet en Français. Le dernier album Zipper Down était bien mis en avant avec au total sept titres à la setlist. Le groupe n’a pas osé jouer le titre Kiss The Devil de peur que cela ravive de mauvais souvenirs aux rescapés.

C’est le même line up qui accompagnait encore sur scène Jesse Hughes et Josh Homme, l’incontournable Dave Catching à la guitare et les plus récents Matt McJunkins à la basse et Julian Dorio à la batterie. Ce dernier n’est d’ailleurs entré qu’après la quatrième chanson, laissant le début du show à Josh Homme. Par la suite il y avait comme un effet miroir amusant entre les deux batteries cote à cote car Josh est droitier et Julian est gaucher. Sur certains titre, un seul des deux jouait tandis que l’autre faisait les chœurs en lisant un magazine. C’est dire la bonne humeur qui régnait sur le concert.

Eagles Of Death Metal

Malgré certains moments où l’émotion le submergeait, Jesse Hughes a totalement assuré le show. Il nous a avoué que pour cela il avait dû se bourrer la gueule mais cela ne s’est pas vu. Le musicien s’est totalement lâché pour assurer le show en dansant et en haranguant les spectateurs à la manière d’un évangéliste. C’est là qu’on se dit que cela vaudrait le coup de voir une de ses messes. Véritable clown, il n’a pas hésité à fracasser sa guitare sur scène lorsqu’il a cassé une corde sur le titre I Got A Feelin (Just Nineteen). Lorsqu’il avait un coup de mou, il suffisait qu’il parle deux secondes à Josh Homme pour repartir de plus belle. Lors des rappels, c’est seul qu’il est revenu sur scène avec une guitare bleu blanc rouge pour jouer deux titres Bag O Miracles et une reprise de Brown Sugar des Rolling Stones.avant d’être à nouveau rejoint par ses compagnons.

Le concert s’est achevé après plus de deux heures de show avec le titre Speaking In Tongues qui a été bien rallongé pour laisser à chaque musicien le temps de faire un solo et à Jesse Hughes celui de venir au balcon de l’Olympia pour jouer aux milieux des rescapés encore blessés et des invités. Même si il a été dur pour certains de revenir voir le groupe, tout le public a certainement apprécié de voir cet excellent concert. Il suffisait de voir l’ambiance dans la fosse survoltée pour ne pas douter que les blessures psychologiques de ce 13 novembre seront bientôt enfouies sous les bons souvenirs de ce 16 février 2016.

Eagles Of Death Metal

SETLIST :

  • 01. I Only Want You
  • 02. Don’t Speak (I Came to Make a Bang!)
  • 03. So Easy
  • 04. Complexity
  • 05. Whorehoppin’ (Shit, Goddamn)
  • 06. Silverlake (K.S.O.F.M.)
  • 07. Oh Girl
  • 08. I Love You All the Time
  • 09. Cherry Cola
  • 10. The Reverend
  • 11. Got a Woman
  • 12. I Got a Feelin (Just Nineteen)
  • 13. Stuck in the Metal
  • 14. Miss Alissa
  • 15. I Like to Move in the Night
  • 16. Secret Plans
  • 17. Wannabe in L.A. (Wannabe in Paris)
  • 18. Boots Electric Solo
  • 19. Brown Sugar (reprise des Rolling Stones)
  • 20. Save a Prayer (reprise de Duran Duran)
  • 21. I Want You So Hard (Boy’s Bad News)
  • 22. Speaking in Tongues

 

 

 


2 pensées sur “EAGLES OF DEATH METAL – THE NOS AMIS TOUR – L’Olympia, 16 février 2016 [Chronique Concert]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *