ESCAPE GAME de Adam Robitel [Critique Ciné]

 

 

Sony Pictures profite de l’engouement pour les jeux d’évasion pour lancer une nouvelle franchise horrifique avec Escape Game.

 

 

SYNOPSIS : Six personnes qui n’ont rien en commun vont recevoir une invitation d’une mystérieuse entreprises pour participer à un Escape Game qui pourrait leur permettre de remporter la somme de 100 000 dollars si ils arrivent à en échapper. Mais derrière cette proposition alléchante se cache en réalité un piège mortel dont il sera bien difficile de sortir indemne. 

 

Souvenez-vous, dans les années 90 le producteur Neal H. Moritz participait au revival du « slasher » avec Souviens Toi L’Été Dernier et Urban Legends. Renouant près de trente ans plus tard avec l’horreur, il surfe sur la mode des Escape Game qui ne cessent d’ouvrir leur portes un peu partout dans le monde pour en faire une nouvelle franchise entre thriller et horreur. Il a visiblement vu juste puisque le film a fait un véritable carton à sa sortie aux Etats Unis ce qui nous vaut une sortie en salles en France là où une sortie directe en DVD paraissait plus probable. D’autant plus que la réalisation en a été confié à Adam Robitel, le fossoyeur de la franchise Insidious dont il a réalisé le très mauvais quatrième et probablement ultime épisode Insidious : La Dernière Clé.

 

Escape Game

 

C’est clairement à une nouvelle génération d’amateurs de frissons que s’adresse Escape Game car les plus anciens penseront forcement tout de suite à Cube ou à la saga Saw en voyant les premières images du nouveau film d’Adam Robitel. Ce groupe d’inconnus qui se retrouve piégés dans une pièce sans échappatoire c’est déjà du vu et revu d’autant plus qu’un autre film baptisé Escape Room est lui sorti directement en DVD l’année dernière. La principal différence avec ces illustre modèles c’est que ce nouveau long métrage se veut visiblement bien plus grand public en étant totalement aseptisé. 

Il ne faudra en effet pas s’attendre à la moindre effusion de sang où la moindre scène un peu dégoûtante dans ce Escape Game dont les pièges se montrent beaucoup moins extrêmes même si elle comptera son lot de victimes. Après une brève introduction des participants dans leur quotidien, ils vont se rencontrer pour la première fois dans ce qu’ils croyaient être la salle d’attente du jeu mais qui va se transformer en leur première épreuve. On les verra ensuite passer d’une pièce à l’autre comme un bon divertissement sans pour autant réellement frissonner pour eux tant on aura du mal à s’attacher à ces personnages très stéréotypés et à cette histoire un peu trop conventionnelle qui sent bien trop le réchauffé.

 

Escape Game

 

Le casting de Escape Game suit la méthode Blumhouse en faisant appel à une génération d’acteurs connus uniquement par les fans de séries télé qui ne feront malheureusement pas beaucoup d’étincelles dans leurs rôles respectifs. On reconnaîtra avant tout Deborah Ann Woll qui jouait dans Daredevil et True Blood et campe ici une ancienne soldat traumatisée par sa dernière mission. Les fans d’Atypical seront ravis de revoir Nik Dodani qui jouait le meilleur ami du héros et qui est ici l’amusant geek de service fan d’Escape Game. Loin de son rôle déjanté dans Tucker & Dale Fightent Le Mal, Tyler Labine est ici l’américain moyen bien moins drôle.  Les rôles les plus exaspérant du film sont curieusement tenus par les acteurs les moins connus : Logan Miller vu dans quatre épisodes de The Walking Dead en total loser et Jay Ellis vu dans la série The Game qui joue ici le business man qui se la raconte.

Si on restait intrigué par la résolution des énigmes pour sortir de chaque pièce, le dernier quart d’heure du film viendra totalement plomber cette histoire. On commencera par se rendre compte que la toute première scène du film n’était pas un prologue mais déjà presque la fin de l’histoire mais ce n’est pas le pire. Comme si il avait vraiment fallu transformer le film en franchise immédiate, l’histoire perdra toute crédibilité dans son dernier quart d’heure rempli d’incohérences et qui rappellera une nouvelle fois un peu trop Saw. Un pari surprenant car le succès n’était pas garanti à l’avance et si le succès du film aux Etats Unis lui assure désormais quasiment d’avoir le droit à une suite, ce n’est pas certain qu’on ait encore envie de se faire piéger à nouveau par un long métrage sans réelle conclusion. 

 

Escape Game

 

Avec Escape Game, on ne donne vraiment pas cher de la carrière du réalisateur d’Adam Robitel toujours aussi incapable de nous faire frissonner que devant Insidious : La Dernière Clé. Si les décors des différentes pièces sont plutôt réussis, le manque de surprise de cette histoire cousue de fil blanc aura bien du mal à nous passionner. Ce n’est pas la bande d’acteurs transparents ou sous exploités qui pourrait nous faire changer d’avis et encore moins cette fin scandaleuse qui prend les spectateurs pour des pigeons. Pas sur qu’il y ait encore beaucoup de spectateurs pour une suite !

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Escape Room
  • RÉALISATEUR : Adam Robitel
  • AVEC : Taylor Russell, Logan Miller, Deborah Ann Woll, Nick Dodani, Tyler Labine & Jay Ellis
  • SCÉNARISTES : Bragi F. Schut & Maria Melnik
  • GENRE : Thriller, Horreur
  • DURÉE : 1h39
  • NATIONALITÉ : Américain, Canadien
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIEL : http://www.sonypictures.com/movies/escaperoom/
  • DATE DE SORTIE : 27 février 2019