GOLEM, LE TUEUR DE LONDRES de Juan Carlos Medina [Critique Blu-Ray]

 

Golem, Le Tueur De Londres

 

Avis à tous les fans de Sherlock Holmes et de Jack L’Eventreur ! Ils ne doivent pas passer à a coté de Golem, Le Tueur De Londres. Un thriller gothique et victorien qui sort directement en Blu-Ray et DVD le 23 janvier 2018.

 

 

SYNOPSIS : A Londres  en 1880,  le détective John Killdare se retrouve chargé pour sa première enquête criminelle de faire la lumière sur une horrible série de meurtres dans le quartier de Limehouse dont le coupable est surnommé Le Golem. Dans la liste des coupables présumés se trouve un certain John Cree qui vient d’être retrouvé empoisonné. Sa femme Lizzie Cree, ex-vedette du Music-Hall est soupçonnée d’être coupable de cet assassinat. Touchée par la jeune femme, le détective va tenter de retrouver au plus vite les preuves nécessaires pour la faire  disculper.

 

Il faut parfois se montrer patient pour découvrir un film de genre en France. Alors qu’il a été diffusée en avant première au Toronto International Film Festival (T.I.F.F.) en septembre 2016, il aura fallu attendre jusqu’au mois de janvier 2018 pour enfin pouvoir découvrir Golem, Le Tueur De Londres. Malheureusement, avec la frilosité habituelle des exploitants de salles, ce thriller victorien et gothique  s’est vu privé de sorties au cinéma. C’est donc directement en DVD et Blu-Ray que l’éditeur Condor Entertainment nous propose de le découvrir depuis le 23 janvier 2018.

 

Golem, Le Tueur De Londres

 

On pourrait croire que Golem, Le Tueur De Londres est l’adaptation d’un vieux livre de  écrit à l’époque d‘Arthur Conan Doyle mais le livre dont est tiré ce thriller victorien ne date en fait que de 1994. Il s’agit de l’adaptation du livre Dan Leno And The Limehouse Golem écrit par Peter Ackroyd et paru en France en 1996 sous le titre Le Golem De Londres. Si on ne connait pas encore bien le réalisateur Juan Carlos Medina dont il s’agit seulement du second long métrage après le film d’horreur Insensibles sorti au cinéma en France en 2012, la scénariste est déjà bien plus connue puisqu’il s’agit de Jane Goldman a qui l’on doit les histoires Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers et La Dame En Noir. Autant dire que le projet a été confié entre de très bonnes mains !

En découvrant les premières images de Golem, Le Tueur De Londres on se rend rapidement compte que le long métrage de Juan Carlos Medina avait clairement d’autres ambitions que d’être découvert sur le petit écran. La photo du film est tout à fait sublime faite de clair obscur comme si il était éclairée uniquement à la bougie et les décors tous visiblement créés en dur et non pas en image de synthèse nous plongent immédiatement dans l’incroyable ambiance d’un très beau théâtre de Music-Hall et dans l’ambiance gothique de rues malfamées du quartier de Limehouse à Londres qui rappellent le Sleepy Hollow de Tim Burton et From Hell des frères Albert et Allen Hughes. Le film a aussi un coté horrifique avec les mises en scène de cadavres particulièrement gore qui pourraient choquer les âmes sensibles.

 

Golem, Le Tueur De Londres

 

Golem, Le Tueur De Londres nous fait suivre l’élégant détective John Killdare, un personnage incarné brillamment par Bill Nighy qui fera forcement penser à Sherlock Holmes dans son duo avec un agent de police qui est un peu son Watson. Mis sur la touche parce qu’il est soupçonné d’être homosexuel, on lui confiera l’enquête sensible des meurtres de Limehouse que la légende urbaine affirme qu’ils sont commis par le Golem, un monstre issu de contes hébraïques. Mais l’enquête semble rapidement passer en second car le film construit en flash-backs s’intéresse beaucoup plus à Lizzie Cree, une ancienne vedette du Music Hall accusée d’avoir empoisonné son époux John Cree, principal suspect de cette série de meurtres.

Jouée magistralement par la toujours aussi « cute » Olivia Cooke, révélée par la série Bates Motel, cette jeune femme ne laissera pas insensible le détective qui aura envie de la protéger. Alors qu’elle lui raconte sa vie nous nous retrouvons plonger dans la passionnante vie d’une troupe de Music-Hall mené par son mentor Dan Leno, un humoriste qui a réellement existé joué ici avec beaucoup de talent par Douglas Booth, héros de La Passion Van Gogh. Cette reconstitution est tellement incroyable et les rebondissements tellement nombreux avec des meurtres et beaucoup de jalousie incarnée par la magnifique Maria Valverde, vue récemment dans Ce Qui Nous Lie, que ces scènes deviennent rapidement plus captivantes que l’enquête en elle même. Mais lorsque les  deux parts de cette histoire vont s’entremêler nous ne serons pas au bout de nos surprises avec un twist final dont on ne s’était vraiment pas douté qui manque cependant un peu d’explications sur les motivations du tueur. Peut être qu’un second visionnage nous aidera à y voir plus clair.

 

Golem, Le Tueur De Londres

 

Golem, Le Tueur De Londres n’a rien à voir avec Sherlock Holmes et Jack L’éventreur mais nous y fera forcement beaucoup penser. C’est cependant une histoire vraiment originale dans son déroulement entre enquête policière et une belle histoire tragique d’une femme issue de rien qui se rêvait vedette du Music-Hall. Deux histoires en une toutes aussi passionnantes par la beauté des images, des décors et des costumes et l’interprétation de l’ensemble de ses acteurs, Bill Nighy et Olivia Cooke en tête, qui aurait largement mérité une sortie au cinéma.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

LE BLU-RAY : A défaut de pouvoir découvrir le film en salles, l’éditeur Condor Entertainment nous offre une très belle édition pour Golem, Le Tueur De Londres. L’image impeccable fait honneur à la sublime photo gothique du film et l’ambiance sonore est impeccable. En bonus nous aurons le droit à trois interviews plutôt promotionnelles mais celle de Bill Nighy nous permet aussi de découvrir quelques images des coulisses du tournage.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Limehouse Golem
  • RÉALISATEUR : Juan Carlos Medina
  • AVEC : Bill Nighy, Olivia Cooke, Douglas Booth, Daniel Mays & Maria Valverde
  • SCÉNARISTE : Jane Goldman d’après l’oeuvre de Peter Ackroyd
  • COMPOSITEUR : Johan Söderqvist
  • GENRE : Thriller, Épouvante
  • DURÉE : 1h45
  • NATIONALITÉ : Britannique
  • ÉDITEUR : Condor Entertainment
  • DATE DE SORTIE EN BLU-RAY ET DVD : 23 janvier 2018
  • SPÉCIFICITÉS DU BLU-RAY : BD-50 – 1080p – 16/9 – 2.35:1 – Couleurs – DTS-HD Master Audio 5.1 : Français et Anglais – Sous Titres : Français
  • BONUS : Interviews de Juan Carlos Medina, Bill Nighy et Olivia Cooke