LE BONHOMME DE NEIGE de Thomas Alfredson [Critique Ciné]

 

Le Bonhomme De Neige

 

Héros d’une série de onze romans, Harry Hole arrive pour la première fois sur grand écran sous les traits de Michael Fassbender avec l’adaptation de Le Bonhomme De Neige.

 

 

SYNOPSIS : Après s’être offert un congé sabbatique sans prendre la peine de demander à sa hiérarchie, le détective Harry Hole revient au travail avec le besoin pressant de trouver une nouvelle enquête à élucider. Il va s’emparer de celle d’une jeune recrue fraîchement mutée dans son bureau : le meurtre d’une jeune femme dont le corps a fait l’objet d’une mise en scène macabre et qui fait écho à d’autres meurtres très similaires qui n’ont jamais été élucidés. Pourrait-il s’agir de l’oeuvre d’un serial killer ?

 

A l’origine, Le Bonhomme de Neige est le septième tome d’une saga littéraire norvégienne écrite par Jo Nesbø mettant en scène le détective Harry Hole. Si Hollywood s’est subitement intéressé à cette série, c’est parce que subitement cet épisode s’est retrouvé mystérieusement dans la liste des plus gros bestsellers dans le New York Times et qu’il a squatté la tête des meilleures ventes au Royaume Unis.  Alors que Martin Scorsese puis Ridley Scott ont étés un temps attaché à la réalisation de son adaptation, c’est finalement Thomas Alfredson, le réalisateur du thriller d’espionnage international La Taupe qui a mis en scène cette adaptation et le résultat n’est pas plus fameux que son adaptation de John Le Carré.

 

Le Bonhomme De Neige

 

Il y a de base un gros problème avec cette adaptation de Le Bonhomme De Neige. Cette  production américano-britano-norvégienne a en effet choisi de laisser son intrigue se dérouler en Norvège avec une mise en scène très inspirée par les thrillers scandinaves mais au lieu d’employer des acteurs locaux dans les rôles principaux, c’est un mélange d’acteurs américains, anglais voir même français et tout de même une suédoise que l’on pourra découvrir. S’exprimant en plus tous en anglais dans la version originale, on aura du mal à s’imaginer en Norvège.

N’ayant pas d’autre choix que de s’y faire, on tentera d’accrocher à l’intrigue du film qui prend un temps fou à se mettre en place. Sans le moindre moment de véritable tension, on suivra Harry Hole et la jeune recrue Katrine Bratt dans leur enquête sans comprendre trop pourquoi ils n’ont pas l’air de vraiment vouloir bosser ensemble et préfère se faire des coups dans le dos pour bosser en solo quitte à se jeter bêtement dans la gueule du loup. On voit vraiment qu’il s’agit de l’adaptation d’un roman au fait qu’il y a énormément de personnages à découvrir dans Le Bonhomme De Neige et qu’il faudra être très physionomiste pour se souvenir qui ils sont et pourquoi ils sont là.

 

Le Bonhomme De Neige

 

Entre les relations complexes entre Harry Hole et son ancienne petite amie recasée avec un médecin, le fils de celle-ci qu’il ne cesse d’oublier,  un homme politique occupé à mener campagne pour l’obtention des Jeux Olympiques, un chirurgien esthétique mystérieux, des scènes dans un passé proche avec un autre détective alcoolique et les différentes victimes qu’on nous présentera bien en amont de leur mort, on dirait que Le Bonhomme de Neige cherche en permanence à nous mener en bateau. Tout cela pour en arriver à une conclusion qu’on aurait eu bien du mal à deviner par avance tant elle semble sortir de nulle part.

Même si ils n’ont rien à faire dans ce film nordique, la présence de ces stars internationales font que l’on s’attachera peut être plus facilement aux personnages. Si sa prestation n’a rien de mémorable, Michael Fassbender assure à nouveau le job en Harry Hole. Retrouver Rebecca Ferguson, la révélation de Mission Impossible : Rogue Nation revue récemment dans Life : Origine Inconnue, en jeune recrue est toujours plaisant. Même chose pour Charlotte Gainsbourg en ex-petite amie du détective dont la présence dans ce film est tout de même un mystère. Quand aux brèves apparitions de J.K. Simmons excellent le temps de sa scène clé ou d’un Val Kilmer sorti de l’oubli, on se demande si le film n’a pas été tourné aux moments où ils devaient tous payer leurs impôts.

 

Le Bonhomme De Neige

 

Loin de la réussite de vrais bons thrillers scandinaves tels que Millenium ou Les Enquêtes Du Departement V, Le Bonhomme de Neige ressemble à une mauvaise contrefaçon à l’intrigue qui manque cruellement de suspense et de tension. La seule chose qui sauve le film du naufrage est son casting de stars prestigieuses que l’on sera étonné de retrouver ici et dont on aimerait bien connaître les motivations pour jouer dans cette adaptation d’un roman de gare dont même l’auteur s’étonne du succès. Après un tel ratage, il serait étonnant que cette enquête d’Harry Hole devienne une franchise.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Snowman
  • RÉALISATEUR : Thomas Alfredson
  • AVEC : Michael Fassbender, Rebecca Ferguson, Charlotte Gainsbourg, Val Kilmer & J.K. Simmons
  • SCÉNARISTES : Soren Sveistrup, Peter Straughan, Hossein Amini d’après l’oeuvre de Jo Nesbø
  • COMPOSITEUR : Marco Beltrami
  • GENRE : Thriller
  • DURÉE : 1h59
  • NATIONALITÉ : Britannique, Américain, Suédois
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIELhttp://www.thesnowmanmovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 29 novembre 2017