LOVING de Jeff Nichols [Critique Ciné]

 

Loving

 

En compétition au dernier Festival de Cannes en mai 2016, Loving, le nouveau long métrage de Jeff Nichols arrive enfin dans les salles françaises en ce mois de février 2017, période propice pour la sortie des favoris des Oscars. L’occasion pour le public français de se faire un avis juste avant la cérémonie.

 

 

SYNOPSIS : Dans la petite ville de Virginie où ils vivent, tout le monde est habitué à cohabiter ensemble peu importe leur couleur de peau. Quoi de plus normal donc que le blanc Richard demande à épouser sa petite amie noire Mildred. Sauf que dans l’Amérique ségrégationniste de 1958, certains voient encore d’un mauvais œil ce genre d’union. Emprisonné, ils seront obligé de quitter la Virginie pendant vingt cinq ans s’ils ne veulent pas retourner en prison. Pour Mildred, être séparée de sa famille lui est tout simplement insupportable et elle ne va pas hésiter à lancer une grande procédure pénale pour réparer cette injustice, sans savoir alors qu’elle va écrire une page de l’Histoire Américaine.

 

Souvent comparé à Terrence Malick, il y au moins une chose qui différencie Jeff Nichols du réalisateur de Tree Of Life, c’est la rapidité avec laquelle il enchaîne les films. Alors que l’on découvrait à peine en mars 2016 son précédent film Midnight Special, le réalisateur était déjà en train de mettre les dernières touches à Loving pour le présenter au Festival De Cannes en mai. Reparti bredouille du festival, le long métrage est entré dans la course aux Oscars en sortant en Novembre 2016 dans les salles américaines. Les fans français qui n’étaient pas à Cannes ont du prendre leur mal en patience puisque c’est seulement maintenant que le distributeur Mars Films sort officiellement Loving en France pour profiter de  l’approche de la cérémonie.

 

Loving

 

Contrairement à ses précédents films, c’est à une histoire vraie que s’attaque cette fois ci le réalisateur Jeff Nichols. Celle de Mildred et Richard Loving qui malgré leur couleur de peau différente n’ont pas hésité à se marier au dépend des lois et qui sont allés jusqu’à la Cour Suprême pour que leur mariage soit officiellement reconnu en Virginie et dont la jurisprudence a permis l’abolition de loi anti mariage mixte dans tous les Etats Unis. C’est à partir d’un documentaire sur cette histoire que Jeff Nichols a rédigé le scénario du film utilisant toutes les interviews que le couple avait donné durant ce procès très médiatisé pour retranscrire au mieux qui ils étaient vraiment.

Mildred et Richard Loving avait le nom parfait pour incarner un couple dont l’amour est plus fort que les lois et pourtant l’image que nous en offre Jeff Nichols est très particulière. Le couple semble en effet être en permanence tout en retenu dans leur relation même dans les moments les plus joyeux. Cela se ressent dès la première ligne de dialogue où Mildred annonce à Richard qu’elle est enceinte comme si cela était  un véritable drame. De quoi refroidir tout de suite les spectateurs qui s’attendaient à une belle histoire d’amour. C’est tout le film qui sera en fait comme ca, à vrai dire l’histoire de Mildred et Richard Loving n’est pas vraiment si horrible que ça, ils ont toujours été libre de vivre leur amour et même faire trois enfants, la seule chose qu’ils étaient interdit de faire c’est de retourner ensemble en Virginie mais rien ne les empêchait d’y aller individuellement à leur guise.

 

Loving

 

Une fois de plus c’est dans la lenteur de son film que Jeff Nichols se rapproche de Terrence Malick, il aurait été très facile de sucrer au moins une demi heure de film tant il répète à de multiples reprises les mêmes scènes inutiles comme le retour du travail de Richard et la construction de murs de maison. Le réalisateur cherche à donner à son film un aspect très dramatique là où cette histoire aurait très bien pu être traitée avec un peu plus d’humour à la manière de Les Figures De L’Ombre qui traite aussi de la ségrégation avec un style bien plus accrocheur. Ici, on ne décrochera pas un seul sourire de tout le film sans pour autant réussir à s’émouvoir. On aurait aimé les voir se battre pour leur droits mais le couple ne mérite au final pas vraiment d’honneur puisqu’ils n’ont été que les outils d’une puissante association pour arriver à éliminer une loi raciste sans qu’il n’est quoi que ce soit à faire de leur coté.

Une des seules choses positives de Loving, c’est la fidélité dans les traits des personnages. Là où Hollywood a toujours tendance à embellir les personnages au cinéma par rapport à la vérité, Jeff Nichols a vraiment chercher à faire ressembler le plus possible ses acteurs au véritable couple. C’est à peine si on reconnaîtra Joel Edgerton déjà présent dans Midnight Special dans le rôle de Richard Loving, un homme bourru guère expressif et donc assez peu attachant. Le rôle de Mildred a été confié à Ruth Nega vue dernièrement dans les série Agents Of S.H.I.EL.D. et Preacher ainsi que dans le film Warcraft Le Commencement. Surnommé la brindille, Mildred est une personne timide, frêle et effacée que l’actrice incarne parfaitement mais qui ne suscitera pas vraiment d’attrait non plus. On sera soulagé de voir apparaître Michael Shannon, l’acteur fétiche de Jeff Nichols, mais son tout petit rôle de photographe de Life Magazine relèvera presque plus du simple caméo.

 

Loving

 

Parfaitement réalisé et magnifiquement interprété, Loving aurait pu être un très bon film si le rythme avait été un peu plus resserré et si Jeff Nichols avait su insuffler une touche d’humour à cette histoire vraie loin d’être aussi dramatique qu’il voudrait bien nous le faire croire. De tous les très nombreux films sortis sur la ségrégation ces derniers mois, Loving est au final peut être le moins émouvant tant on a du mal à s’attacher à ces personnages fadasses qui semblent tout subir comme une malédiction y compris dans les moments les plus joyeux de leur existence. Au rythme où il sort ses films, le réalisateur ne tardera pas à se rattraper avec un prochain long métrage.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Jeff Nichols
  • AVEC : Joel Edgerton, Ruth Nega, Nick Kroll et Michael Shannon
  • SCÉNARISTE : Jeff Nichols
  • COMPOSITEUR : David Wingo
  • GENRE : Drame, Romance
  • DURÉE : 2h03
  • NATIONALITÉ : Américain, Britannique
  • DISTRIBUTEUR : Mars Films
  • SITE OFFICIELhttp://www.focusfeatures.com/loving
  • DATE DE SORTIE : 15 février 2017